Sans-papiers

Fil d’info > Sans-papiers

Appel à actions pour une personne intersexe expulsée de France

L’association Akaliyat pour les minorités et le collectif Aswat contre la discrimination fondée sur le genre et la sexualité au Maroc ont dénoncé dans un communiqué du 7 juillet 2017 la manière dont les autorités françaises ont expulsé arbitrairement vers le Maroc une personne intersexe résidant en France depuis 30 ans. L’arrêt brutal du traitement hormonal ainsi que la situation des personnes LGBTQI au Maroc le mettent en danger de façon permanente.

Analyse et Mémoire > Sans-papiers

Adoma remporte le marché PRAHDA et prépare l’après-CAO

Depuis l’expulsion de la jungle de Calais dans la semaine du 24 octobre 2016, plusieurs milliers de personnes ont été déplacées dans des centres d’accueil et d’orientation aux quatre coins de l’hexagonie. Ces structures temporaires sont vouées à fermer pour la plupart dans le courant de l’été. Le 28 septembre 2016, le ministère de l’intérieur lançait donc un appel d’offre pour la création de 5351 nouvelles places d’hébergement de courte durée, afin de poursuivre la politique de dispersion et de contrôle des personnes migrantes. Cet appel d’offre vient d’être remporté par la société Adoma, acteur bien établi dans le domaine de la réinsertion et du contrôle social. C’est l’occasion d’un tour d’horizon pas très réjouissant des perspectives de l’après-CAO.

Fil d’info > Sans-papiers

Canons rompus N°2, journal contre la guerre

Le deuxième numéro de Canons Rompus est sorti !
Alors que l’immense mouvement contre la guerre que nous appelions de nos vœux dans le numéro 1 de Canons Rompus se fait toujours attendre, la guerre, elle, bat son plein en Irak et en Syrie. Pourtant, au beau milieu des bombes, on nous parle déjà de reconstruction des quartiers « libérés » de Mossoul ou de Homs. C’est qu’au delà des enjeux diplomatiques, il s’agit déjà de prendre de nouveaux marché.

Fil d’info > Sans-papiers

Mineur-es isolé-es étranger-es : en Haute Garonne, le parquet fait tourner la fabrique à sans-papiers à plein régime

Le collectif AutonoMIE s’interroge : jusqu’où ira le parquet de Haute Garonne dans son acharnement contre les mineur-es isolé-es étranger-es (MIE) ? Alors que des inquiétudes se font entendre quant à la montée du Front National et à sa possible victoire dans les urnes, ses idées et ses valeurs sont déjà bien en place au cœur de nos institutions. A Toulouse, les MIE en payent le prix fort.

| 1 | 2 | 3 | 4 |

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.