Affronter le feu plutôt que vivre en enfer

AVRIL 2017. Cinq immolations dans la région. Dans les journaux du coin, rien, ou si peu. Rien des histoires des unes, des autres, du pourquoi du comment. A peine le genre, l’âge, le lieu. Aucun nom, un état-civil minimaliste. Une liste morbide qui s’étend, de jour en jour, dans la rubrique faits-divers de La Dépêche et qui passe inaperçu.

En un mois, cinq immolations, cinq personnes qui décident de se foutre en l’air en se mettant le feu. Entre le 3 et le 29 avril, en quatre semaines, cinq immolations, quatre morts. Des anonymes.

3 AVRIL : UNE FEMME, 59 ANS, À CASTRES [1]
18 AVRIL : UNE FEMME, 58 ANS, À LAVAUR [2]
25 AVRIL : UN HOMME, 40 ANS, À TOULOUSE [3]
29 AVRIL : UN HOMME, LA QUARANTAINE, À BRESSOLS [4]
29 AVRIL : UN HOMME, 46 ANS, À LA DRÊCHE [5]

Des morts violentes. De celles que l’on choisit lorsque l’on a déjà tout perdu, lorsque la misère sociale nous tue à feu doux, lorsque l’on n’en peut plus de vivre en enfer. Des suicides sans appel à l’aide. Pour les survivant·e·s, des stigmates à vie.

Parmi toutes les façons de mettre fin à ses jours qui se présentent à l’aspirant·e suicidé·e, les raisons qui poussent à choisir l’immolation par le feu sont souvent plus sociales et/ou politiques que personnelles. Ces cinq immolations ne font sans doute pas exception. La multiplication des gestes n’est sans doute pas le fait d’une coïncidence, mais la marque d’un immense désespoir social.

Face au monde, l’alternative reste toujours la même : le suicide ou la révolte.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un-e administratrice/administrateur du site.

Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?
  • Votre email, facultatif (si vous souhaitez pouvoir être contacté-e par l'équipe de Iaata)

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.