Bye, bye, Bayard

C’est par la rue Bayard que va débuter en janvier 2016 le grand chantier de la mairie de Toulouse de destruction des quartiers populaires autour de la gare.

Le 17 décembre avait lieu une réunion d’information municipale sur les projets de réaménagement de la rue Bayard. D’entrée de jeu, le ton est donné : une élite locale précise la teneur de l’assemblée, « c’est une réunion d’information, pas le lieu pour contester le projet ». La majeure partie des habitant-e-s de la rue Bayard qui prennent la parole pendant la réunion sont de toutes les façons des représentant-e-s des syndics de copropriétés, des entrepreneur/ses et des commerçant-e-s ; autant dire qu’ils et elles sont là pour défendre leurs intérêts économiques et que le projet municipal va pour leur petit pécule dans la bonne direction.

C’est donc par la rue Bayard que va débuter le grand projet de la mairie, dans les cartons depuis plusieurs années, de destruction des quartiers populaires autour de la gare. L’idée, revendiquée fièrement, c’est de réussir à faire de la rue Bayard une simple prolongation de la rue Alsace-Lorraine. Autrement dit une artère sans âme, sans vie, désespérément vide, où ne subsistent que les boutiques de luxe et les enseignes internationales. Pour la bourgeoisie de l’aéronautique, la liaison entre le parvis de la gare et le centre historique doit pouvoir se faire sans qu’on ne vienne lui taxer une clope. Le pouvoir local veut des des rues propres, aseptisées, débarrassées des zonard-e-s et des putes.

Cette attaque frontale contre la rue Bayard risque de faire, si elle ne rencontre aucune opposition, de gros dégâts : les loyers vont exploser, les rues du quartier vont être désertées et peu à peu, le rêve des élites locales de voir Bayard se transformer en Alsace-Lorraine bis risque bien de voir le jour.

L’entreprise de destruction de la rue est séparée en deux périodes prévisionnelles. D’abord, du 4 janvier 2016 au 30 juillet, c’est les travaux concessionnaires qui vont être entrepris sur les différents réseaux, menés par GrDF, ErDF, Veolia, Toulouse Métropole, Orange, SFR et Numéricable. Priorité au foot, ils seront interrompus pendant la durée de l’Euro2016. La seconde partie des travaux : le chantier d’aménagement, doit débuter quant à lui le 1er août 2016 et durer jusqu’à la fin juin 2017.

C’est donc très bientôt que Toulouse Métropole va commencer à s’attaquer, avec ses marteaux-piqueurs, à la rue Bayard, chantier prioritaire de la restructuration du centre-ville, dans l’optique de raser par la suite les quartiers Belfort et Bonnefoy pour accueillir les bureaux et hôtels de luxe qui vont de pair avec l’arrivée du TGV.

Ne les laissons pas faire.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un-e administratrice/administrateur du site.

Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?
  • Votre email, facultatif (si vous souhaitez pouvoir être contacté-e par l'équipe de Iaata)

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.