Dans l’Aude, les intégristes font la chasse aux migrant.es

Des réseaux liés à des écoles cathos intégristes derrière des tracts racistes anti-migrant.es ?

C’est ce que tend à suggérer la diffusion massive, à la fin du mois d’octobre 2016, de tracts nauséabonds aux environs de Fanjeaux où sont implantées les « dominicaines enseignantes du Saint-Nom-de-Jésus de Fanjeaux » dont la réputation d’intégristes n’est plus à faire...

Certes, la proximité des lieux ne suffit pas à rendre les religieuses directement responsables de la diffusion de ces tracts destinés à répandre la peur dans les campagnes de l’Aude avant l’arrivée de quelques dizaines de migrant.es dans le département, mais leur proximité idéologique avec les groupuscules d’extrême droite se revendiquant comme auteurs des tracts laisse peu de doutes quant aux relais complaisants et actifs dont ils ont pu bénéficier auprès des réseaux (parents, amis, etc.) gravitant autour des écoles intégristes des dominicaines.

André Viola, Président du département de l’Aude, a protesté début novembre 2016 sur son blog après la la diffusion de ces tracts dans les boîtes à lettres de la petite ville de Bram (située à 10 km de Fanjeaux) et de sa région.

Si l’association catholique fascisante Civitas (ou son satellite France Jeunesse Civitas) revendique officiellement la diffusion de ces tracts mensongers aux forts relents xénophobes et racistes, le président du département observe toutefois que Civitas n’a pas de relais officiel dans son département et que les tracts invitent à prendre contact avec le siège de l’organisation à Argenteuil. [1]
Et la presse régionale de son côté rappelle que l’organisation catholique d’extrême droite Civitas est très « proche de la Fraternité sacerdotale Saint Pie-X, qui a dans l’Aude une porte d’entrée avec La Clarté-Dieu et les enseignantes dominicaines de Fanjeaux ». [2]

Ceci explique peut-être cela ?...

En tout cas, la proximité idéologique entre les « bonnes » sœurs de Fanjeaux et l’organisation extrémiste Civitas est un fait bien établi :

Dans un article intitulé « En immersion chez les cathos intégristes » et annoncé en Une sous le titre « Un mois de cauchemar chez les cathos intégristes », Siné Mensuel n°12 avait en effet déjà insisté sur les liens étroits unissant les dominicaines de Fanjeaux (proches de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie-X) à l’organisation fascisante Civitas.

En juillet 2012, nous apprend Siné Mensuel, les dominicaines de Fanjeaux ont ainsi prêté le château de Couloutre (qui leur appartenait depuis 2010 et où elles avaient ouvert une école au grand dam de l’évêque local) à Alain Escada, le patron de Civitas, pour y organiser des journées de réflexion en compagnie du très intégriste abbé Beauvais (de la FSSPX)... [3]

Il semblerait que de bonnes âmes aient en tout cas voulu essayer de mettre en pratique ce que Civitas y préconisait, à savoir la création « d’îlots de chrétienté », en cherchant à chasser les migrant.es des environs de Fanjeaux...

L’influence exercée par ces réseaux est d’autant plus inquiétante qu’ils ont parfois semble-t-il leurs « entrées » dans certains services administratifs comme le montre par exemple le fait que l’école privée hors contrat de Fanjeaux dispose d’une adresse mail académique officielle fournie par l’administration [4]...

FL

Notes

[1« Rue des chasseurs », cela ne s’invente pas ! Adresse reproduite sur le tract.

[2Voir par exemple ici ou ici

[4ce.0110842f@ac-montpellier.fr

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un-e administratrice/administrateur du site.

Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?
  • Votre email, facultatif (si vous souhaitez pouvoir être contacté-e par l'équipe de Iaata)

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.