L’Etat doit tenir sa promesse aux exilé.es de Calais

Le démantèlement expéditif et policier de la Jungle de Calais n’en finit pas d’occasionner des drames humains. Après l’évacuation imposée aux exilé-e-s dans des conditions indignes, la mise en danger des mineure-s laissée-e-s pour compte et plus généralement le manque d’humanité qui a caractérisé l’intervention de l’Etat dans la Jungle, voilà que la France trahit la promesse faite à celles et ceux qui ont accepté ce qui s’apparente désormais à un marché de dupes. Plusieurs organisations, syndicats et associations (l’ADE- association toulousaine d’avocats, l’ADDE - association nationale d’avocats, la CIMADE, le Syndicats des avocats de France, le Syndicat de la magistrature et la Ligue des droits de l’Homme) partagent l’indignation des exilé.es et appellent à les rejoindre jeudi devant la préfecture afin de rappeler l’Etat à ses engagements.

Ainsi, l’Etat français s’est engagé, par la voix de ses plus hautes autorités [1], à ne pas renvoyer vers le premier pays d’entrée dans l’espace européen celles et ceux qui accepteraient de monter dans les bus à destination des centres d’accueil et d’orientation (CAO) afin d’y déposer une demande d’asile.

Certains préfets ont respecté cet engagement.

Tel n’est manifestement pas le cas du préfet de la Haute-Garonne qui a pris le parti d’appliquer la procédure dite « Dublin » à la quasi-totalité des demandeurs-ses d’asile arrivé-e-s de Calais afin de les éloigner du territoire français.

Face à un tel manque d’honnêteté et à une application inégalitaire des directives d’Etat sur le territoire national, les exilé-e-s placé-e-s dans les CAO de Toulouse et de ses environs sont extrêmement inquiet-e-s.

Trahi-e-s, illes ressentent une colère profonde et légitime.

Les exilé-e-s de Calais appellent en conséquence à une manifestation devant la
préfecture de la Haute-Garonne jeudi 22 décembre 2016 à 13 heures afin d’obtenir l’arrêt des procédures « Dublin ».

Nous, organisations, syndicats et associations, partageons leur indignation, soutenons leur lutte et appelons à rejoindre ce rassemblement afin de rappeler l’Etat à ses engagements.

Il est impératif que la France tienne sa promesse et permette à tous les exilé-e-s de Calais de déposer leur demande d’asile sur le territoire français.

Manifestation devant la Préfecture de la Haute-Garonne jeudi 22/12/2016 à 13h !

Communiqué de :

- l’ADE (association toulousaine d’avocats)
- l’ADDE, (association nationale d’avocats)
- la CIMADE
- le SAF (Syndicats des avocats de France)
- le SM (Syndicat de la magistrature)
- la Ligue des droits de l’Homme

Contacts presse :
- Me Flor TERCERO (Avocats pour la Défense des Droits des Etrangers – 06,71,25,90,10)
- M. Pierre GRENIER (CIMADE – 07.86.83.99.43)
- Me Benjamin FRANCOS (Association pour la Défense des Etrangers – 06.69.32.02.64)

 - 272.6 ko

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un-e administratrice/administrateur du site.

Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?
  • Votre email, facultatif (si vous souhaitez pouvoir être contacté-e par l'équipe de Iaata)

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.