Manif 15 septembre à Bordeaux : le cortège prend la tête, la CGT boude

La CGT et FO se désolidarisent du cortège après que les non syndiquéEs aient pris la tête.

La journée s’annonçait déjà compliquée, en plus des questions sur la mobilisation après la trêve estivale et la répression de la flicaille. L’intersyndicale avec en tête CGT et FO avait déjà fait des siennes. La coordination jeune bordelaise et divers collectifs avaient annoncé il y a plusieurs semaines un lieu et une heure pour la manif afin de pouvoir differ le plus efficacement possible.

L’intersyndicale n’ayant rien voulu savoir, elle impose à son tour une autre heure et lieu. Des centaines de tracts étant déjà imprimés et diffusés il est décidé de maintenir le 1er rassemblement et de rejoindre en cortège la manif.

La 1ère bonne surprise est de constater que c’est plusieurs centaines de personnes qui partent rejoindre le cortège syndical, séparé d’un petit km. Grosse détermination et joie de se retrouver sont palpables dans ce groupe clairement anticapitaliste. La jonction se fait avec les syndicats, poussé par la force du nombre, un slogan couvre les sonos « cortège de tête, cortège de tête » (alors qu’à Bordeaux la création de ce cortège était pratiquement impossible et toujours maté par les gros bras du SO CGT)

Les jeunes et moins jeunes se faufilent et arrivent rapidement devant, là s’en suit une bousculade quelques coups sont échangés devant la violence du SO avec qui aucune discussion n’est possible. Des « SO colabo » fusent, une forte frustration se fait sentir car même si des divergences sont claires avec la CGT le but n’est évidemment pas de se battre avec eux. Après plusieurs minutes de flottement ils nous laissent devant pensant qu’on ne serait qu’une 50aine et laissant un espace derrière le groupe, espérant clairement permettre aux flics de nous nasser.

Mais 2nd bonne nouvelle de la journée c’est plusieurs centaines de personnes qui forment finalement ce cortège de tête (je sais qu’on a du retard mais ici c’est une victoire) on y voit des drapeaux noirs mais aussi ceux de la CNT certains de SUD et pour le plus grand énervement de leur UD plusieurs de la CGT qui ont passé le cordon du SO (big up à eux).

A notre grande surprise, ou pas, alors qu’apparemment FO a déjà quitté le cortège, et que aucun "incident" n’est à constater "ou à fêter", c’est maintenant la sono CGT et FSU qui à moins d’1 km de l’arrivée appelle à la dispersion de la manif. Utilisant un vocabulaire MEDEFien tel que « prise d’otage de la manif par les casseurs » !! Oui oui !!! Au micro, sans aucune honte !!! Le cortège de tête s’arrête pour écouter la fin du discours abjecte, ils s’en suit évidemment des slogans tel que "casseurs de grève, de manif… colabo" et plusieurs discussions entre militants et CGTiste. Alors que le cortège décide de finir le parcours, les troupes de la CGT se coupent en 2, une partie suivant le cortège l’autre (la majorité) se dispersant. J’aimerais voir les discussions qui se feront entre eux sur ce lâche abandon du parcours.

La manif continue, des banderoles appelant à rejoindre les différentes ZAD (dont celle de Villenave d’Ornon, construction d’un golf ….) sont tendues sur des échafaudages, des slogans anti flics, qui escortent le cortège de prêt, sont lancés. ArrivéEs au point de dispersion les plus motivéEs veulent continuer, rapidement stoppéEs par les CRS, il est alors tenté un demi tour, encore une fois par un manque de réactivité le cortège est encerclé. Les flics pètent clairement les plombs, gazant les plus exposéEs, frappant les autres, menaçant certainEs avec leur flashball à moins d’un mètre, on sait déjà les dommages que crée cette arme, les gens reculent. La plupart arrive à sortir mais 100 à 200 personnes se retrouvent nassées pendant plusieurs heures.


Dur de tirer un bilan de cette journée, mais c’est plusieurs milliers de personnes qui étaient présentes à la manif, ce qui est loin d’être ridicule ici. Le cortège de tête a réussi à garder sa place. Mais comme ailleurs aucune date de manif n’est annoncée par les syndicats qui en plus de leur froideur habituelle sont clairement vexés de la tournure des événements.

A t’on besoin d’eux pour une nouvelle date ? et si on se retrouvait le 22 septembre 12h a la victoire ??!!!!

Un militant sur bordeaux, ce n’est qu’un début.

AG le 20 organisée par le collectif de lutte 33 à Bassens 18H

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un-e administratrice/administrateur du site.

Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?
  • Votre email, facultatif (si vous souhaitez pouvoir être contacté-e par l'équipe de Iaata)

  • 11 octobre 2016

    Bonjour,
    Je me permets de vous contacter car il me semblerait correct que (si admettons vous vous détourniez du droit d’auteur ou de la demande d’autorisation d’exploitation des images) vous pouvez au moins citer les sources des photos (ou autres) qui proviennent d’un travail journalistique. En l’occurrence de citer notamment cet article : http://rue89bordeaux.com/2016/09/confusions-et-confrontations-dans-la-manif-anti-loi-travail-bordeaux/
    Merci.

  • 18 septembre 2016

    Justement je pense que c’est important en tant que non syndiqué, faisant partie d’aucun parti politique, d’avoir pu être dans le cortège de tête, pour ma part. J’ai eu l’impression d’avoir pu m’exprimer, d’être actrice de la manif et pas suivre bêtement.... Je me suis sentie beaucoup plus utile.
    J’aime pas cette méthode de manif style kermesse la musique à fond ou on défile simplement et presque personne ne reprend de slogan, vu que la musique est trop forte.
    Si on veut vraiment faire bouger les choses, on doit pas rester dans le cadre qu’on veut bien nous laisser.... Nous sommes le peuple qui se défend, ne baissons pas la tête. Ils veulent diriger nos vies, on doit leur montrer qu’on ne se laissera pas faire.

  • 18 septembre 2016

    Bonjour,

    La réunion c’est 19h à Bassens, pas 18.

  • 18 septembre 2016

    Je suis assez d’accord avec toi sur le fait que sans les syndicats, le mouvement a peu d avenir (pas de prochaine date, difficulté de mobiliser..... )
    Quant à l’importance d être en tête de manif ; en plus de la plus grande difficulté pour les flics de nasser la partie du cortège la plus déterminée, je dirais qu’elle s impose par la non "mixité" du cortège. Pourquoi toujours la cgt devant avec une sono pourrie envoyant chansons de merdes ou slogans ringards. Je suis peut être utopiste, mais je vois pas bien pourquoi on devrait chacun manifester derrière sa banderole et jamais se mélanger.
    je sais aussi que les membres de la Cgt ne sont pas les dirigeants de l UD, et j étais heureux d’en voir une bonne partie continuer avec nous ( comme c est le cas depuis plusieurs manifs) ; mais que la sono annonce la dispersion avant la fin ça me fait gerber. C est à vous (membres de ce syndicat) de discuter en interne de ces choix .....
    bref cette journée est loin de m’avoir ravi, et j espère aussi que l’on pourra (re)trouver des points de convergences pour continuer cette lutte ou celles à venir
    a la prochaine , espérant que ce soit avant les présidentielles .....

  • 17 septembre 2016

    "a-t’on besoin d’eux pour organiser une autre manif ?"

    Je dirais oui.
    Sauf a penser que leur place de dirigeznt donne un grand pouvoir, inutile de chercher a prendre leur place..petit chef de la manif c pas l’avenir..

    Tu le sais leur attitude ne représente pas l’ensemble des manifestants loin de là.
    Pas plus que les "tu resteras un esclave toute ta vie" jeté a un vieux militant ne représente le groupe de devant...

    A mon avis la question est : elle est ou la divergence entre les uns et les autres ? Etre devant ? Se fritter avec les flics ? les dates a venir ? Comment on continue ?

    A la prochaine camarade, si possible tous ensemble ;)

    Stef. npa. cgt.

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.