Ni patrie, ni patron, ni Le Pen, ni Macron - Assemblée et manifs !

Ce week-end encore on nous somme de choisir : entre un banquier millionaire et une fasciste en puissance. Autant dire que cette vaste blague a fini de nous faire rire et que nous n’attendons plus grand-chose de ce spectacle politicard.
Rendez vous jeudi 04 mai à 18h, prairie des filtres pour une discussion afin de s’organiser en vue des temps qui viennent.

Ce week-end encore on nous somme de choisir : entre un banquier millionaire et une fasciste en puissance.
Autant dire que cette vaste blague a fini de nous faire rire et que nous n’attendons plus grand-chose de ce spectacle politicard.

Voter ou ne pas voter, là n’est pas la question ; à l’heure où il n’y a plus de vote utile et où les élu.e.s ne représentent plus qu’eux-mêmes et leurs intérêts ; mais bien celle de savoir ce qu’il nous reste de politique à investir.
Il va falloir nous y résoudre : nous ne voulons pas être représenté ! Il s’agit maintenant de s’organiser ensemble, sans chef.fes, sans représentant.es, par et pour nous-mêmes.

Le discours fasciste du FN est tellement présent dans le paysage politique médiatique que plus personne ne s’étonne ou n’est surpris d’un tel résultat. Les rues sont vides mais les télévisions bien allumées !
Cette élection n’est qu’une suite, un prolongement de ce qui sévit déjà de tous coté : entre nationalisme xénophobe et capitalisme gestionnaire.
Bref, rien de neuf sous le soleil.

La période qui s’ouvre nous impose la nécessité de nous trouver, de nous connaître, d’apprendre à marcher ensemble et d’élaborer la politique de tous les jours, là où nous vivons, dans cette ville chaque jour un peu plus rose PQ.

Alors, comment relier nos actes de résistance individuelle ? du rétroviseur qui part, aux tags qui fleurissent les rues, du refus du travail, aux micro-sabotage au travail, en passant par les vols du quotidien et autres fraudes qui rendent la vie moins dure !
Les mots doivent passer aux actes, les actes aux mots, afin de se rendre à jamais irrécupérables !

Plus que jamais la rue doit se remplir de nos corps et de nos chants en révolte, la ville être marquée de nos passages. Nous leur dirons haut et fort, par le mot comme par le geste, le dégoût qu’illes nous inspirent !
Évidemment la démocratie capitaliste a ses soldats, garants de l’ordre, de la tranquillité, et de la circulation marchande, du genre de ceux qui font barrage à nos désirs d’en finir avec ce monde, keufs et autres mange-merde assermentés.
Assumer ses désirs autonomes c’est nécessairement se confronter à ce rempart en uniforme. Illes ne nous laisserons pas prendre la rue ; nous devons nous y préparer. Défendre la manif’ contre les attaques des flics et de la justice, savoir se défendre et se soigner, être solidaire, sont autant de réflexes qu’il nous faut affiner et développer ensemble !

Il n’est pas juste question de contester l’élection et son résultat mais de préparer le terrain pour les luttes qui s’annoncent !

Assemblée contre les élections,
jeudi 04 mai, 18h, prairie des filtres
suivie d’un repas

Manif samedi 06 mai
(lieu et horaires à prévoir ensemble)

Manif dimanche soir, à l’annonce des résultats
(lieu et horaires à prévoir ensemble)

P.-S.

l’assemblée de jeudi sera sans doute suivie d’une bouffe !

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un-e administratrice/administrateur du site.

Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?
  • Votre email, facultatif (si vous souhaitez pouvoir être contacté-e par l'équipe de Iaata)

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.