Procès BDS : Bernard, Jean-Pierre, Loïc et Yamann doivent être relaxéEs !

Bernard, Jean-Pierre, Loïc et Yamann sont convoquéEs au tribunal correctionnel de Toulouse le 30 juin à 14h. Leur crime. Ils sont poursuivis pour « entrave à l’exercice normal d’une activité économique » à la suite d’un dossier monté par deux organisations pro israéliennes (dont la section locale LICRA) et adressé au Procureur de la république.

le procès a encore une fois été repoussé. Il aura (peut être) lieu le 22 septembre.

Les faits :

Il s’agissait de deux distributions de tracts dans l’espace public toulousain en décembre 2014 et février 2015.

Pourquoi un tel déploiement judiciaire pour 4 dossiers vides ?

Devant les succès de la campagne BDS partout dans le monde, le gouvernement israélien - de droite et d’extrême droite raciste – a défini la campagne BDS comme une « menace stratégique » et il reçoit le soutien du gouvernement français qui poursuit la criminalisation des actions militantes BDS qui avait démarré en 2010 avec la circulaire Alliot-Marie.

Ces distributions s’inscrivaient dans le cadre de la campagne internationale Boycott – Désinvestissement - Sanctions qui est, à l’image de celle du boycott de l’Afrique du Sud dans les années 80, une démarche citoyenne et non violente, initiée par la société civile palestinienne pour lancer un courant d’opinion mondial en faveur du respect des droits des Palestiniens et pour en finir avec l’impunité de l’état d’Israël.

Nous considérons que le droit de critiquer un Etat qui ne respecte pas le droit international, qui occupe, colonise et pratique une politique d’apartheid, ne peut être remis en question. Ce droit se trouve au cœur même de la notion de société démocratique. Nous dénonçons, avec force, tous ceux qui prétendent y voir de l’antisémitisme pour faire taire toute condamnation de la politique israélienne.

BERNARD, JEAN-PIERRE, LOIC et YAMANN - et tous les militantEs de la campagne BDS en procès - doivent être relaxéEs. Nous demandons l’abrogation de la circulaire Alliot-Marie et le respect de la liberté d’expression pour la campagne BDS et pour la solidarité avec le peuple palestinien.

Le Comité de Soutien aux inculpéEs BDS toulousains appelle dès maintenant :

Signer la pétition en ligne : www.change.org/p/madame-la-ministre-de-la-justice-christiane-taubira-bernard-jean-pierre-lo%C3%AFc-et-yamann-doivent-%C3%AAtre-relax%C3%A9es

* à apporter le soutien financier nécessaire aux frais de justice :

- par la cagnotte en ligne : www.leetchi.com/c/solidarite-de-inculpees-bds-toulouse

- par chèques à l’ordre de BDS France Toulouse - mention « procès BDS » au dos - à adresser à : CASC - BDS France Toulouse, 10bis, rue du Colonel Driant 31400 Toulouse,

* à participer au rassemblement de solidarité devant le tribunal de Toulouse le 30 juin à partir de 13h, et aux futures initiatives du comité de soutien.

Comité de Soutien aux inculpéEs BDS toulousainEs

Signataires : Act Up Sud-Ouest, AFPS31, AFPS 82, AL31, Artisans du Monde Toulouse, ATTAC31, ATTAC09, BDS Comminges, BDS France Toulouse, CCFD - Terre Solidaire, CGT Educ’action31, CLIME, CNT31, Collectif Coup Pour Coup 31, Collectif Palestine Figeac, Collectif Palestine Libre, Comité Palestine81, Copernic31, Couserans-Palestine (09), Collectif Solidarité Palestine31, DAL31, EELV Toulouse, Egalité Toulouse Mirail, Ensemble31, ESMA, FSU31, FSU09, Front Populaire Tunisien, Gers-Palestine, Jeunes Musulmans de France-Toulouse, LDH31, Mouvement de la Paix 31, MRAP31, NPA31, NPAjeune31, OCML VP, PCF31, PG31, PIR31, Solidaires31, Solidaires09, Solidaires Etudiant-e-s, Sud Education31, Sud ptt31, Sud Rail Midi-Pyrénées, Sud Santé Sociaux31, Survie Midi-Pyrénées, UAT, UD CGT 31, Union Juive Française pour la Paix, UPT, les cinémas Utopia Toulouse et Utopia Tournefeuille...

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.