Revue de stress #2.12 - semaine du 28.11

Allez on respire les vapeurs des quelques blop blop sulfureux qui remontent à la surface du lac acide de l’ordre social dans la région... et désolée mais ca commence à parler de Noel de partout, et ca devrait continuer pendant quelques semaines, va falloir endurer la verdure. Pour revuter ca se passe ici !

Cher papitalisme

Les marchés de Noel sont en place ! Venez consommer sous haute sécurité à Toulouse, où les illuminations de Noel ont été allumées samedi à 18h pour un budget total de 700 000 €, mais aussi à Pamiers, Blagnac ou bien Tarbes.

Le comité Non Val à Tolosa s’insurge contre « une nouvelle démonstration de force sur le plateau de la Ménude » : « Des vigiles sont appelés en renfort et une barrière infranchissable de rouleaux de barbelés a été installée pour empêcher de s’interposer lors de la destruction du bois qui fait obstacle à la construction de la route départementale qui irriguera la zone. Le terrain du projet est maintenant clairement déclaré non constructible dans le SCOT (Schéma de cohérence territoriale de l’agglomération Toulousaine). L’autorisation commerciale délivrée il y a presque dix ans est de plus en plus fragile. Le maire de Plaisance-du-Touch force l’allure dans les travaux de construction d’une route qui n’est qu’un accès à un projet privé ». Le collectif organise une marche vers la préfecture samedi 17 décembre, le départ est prévu à 8 h 30 à la mairie de Plaisance-du-Touch.

Vendredi soir à Toulouse, dans le quartier Purpan, trois personnes ont dévalisé un domicile, en l’absence des occupants des lieux. Arrivés avec un fourgon, ils ont chargé méthodiquement tout ce qu’ils ont pu trouver chez leurs victimes. Ils ont été balancés par un "voisin vigilant", et si le fourgon avait pris le large avant l’arrivée des flics, une personne a quand même été placé en garde à vue pour vol.

Travaille !

La fusion des entités Airbus et Airbus Group [1] sera effective au 1er janvier 2017. Une restructuration qui devrait entraîner la suppression de 1 164 postes, en principe sans licenciements secs. En plus ce « plan Gémini » renforce Toulouse comme le centre de gravité de l’entreprise... comme si on en avait déjà pas assez à gerber d’Airbus.

Dans le Lot-et-Garonne, on assite en ce moment au premier mouvement de grève depuis 2008 des personnels du Crédit Agricole. Près de 120 salariéEs étaient rassembléEs vendredi matin devant les grilles du siège départemental à Boé, dans le cadre d’une journée de protestations contre les mesures de réorganisation de la banque dans la région, pour les départements de Gironde, Landes, Lot-et-Garonne.

Mardi après-midi, près de 1 000 salariéEs de la fonction publique (ou 300 suivant les sources...), pompierEs, infirmierEs, salariéEs de la Caf, du CHU, de cliniques privées ou encore des MSA, ont manifesté leur colère du monument aux morts jusqu’à Saint-Cyprien. Iels ont ausi été rejointEs par des salariéEs du privé comme celleux de Latécoère, menacéEs de suppressions d’emplois. Le cortège a été bloqué par les forces de police au milieu de la rue de Metz, et les manifestants, avec à leur tête les pompierEs et les infirmierEs, ont forcé le barrage entraînant quelques bousculades.

La moitié des 70 salariéEs de la pharmacie centrale du CHU de Cugnaux ont entamé ce lundi un mouvement de grève illimité. Iels ont débrayé pendant deux heures pour alerter leur direction sur leurs conditions de travail. « Nous devons approvisionner de plus en plus de sites et de services sans moyens humains supplémentaires et avec du matériel vieillissant »

Au 20e jour de grève, le personnel gréviste de la clinique Ormeau-Pyrénées à Tarbes a investi, lundi matin vers 6 h 15, l’aérogare et la salle d’embarquement de l’aéroport Tarbes-Lourdes-Pyrénées. Cette action a eu pour effet de retarder l’embarquement des passagers du vol Tarbes-Paris de 7 h 10. Dans l’après-midi, toujours sans nouvelles de l’ARS, iels ont à nouveau envahi les locaux de la délégation territoriale pour obtenir, enfin, un rendez-vous téléphonique. Samedi, 1500 personnes manifestaient à Tarbes pour les soutenir.

Laissez nous mener la vie qu’on veut

Pour se détendre commencons par un petit reportage sur la nouvelle école de pilotage de drones d’Aucamville près de Toulouse dont on vous parlait il y a quelques temps. Le drone, un moyen de transport fort utile pour desservir les campagnes quand il n’y aura plus de train que dans les métropoles, comme le craignent les manifestantEs rassemblées vendredi à la gare de Foix pour la défense des trains de nuit et contre un plan de diminution de service prévu pour entrer en vigueur le 17 décembre, et aussi à Capdenac en Aveyron, contre la suppression d’une voiture sur les 4 que compte le train de nuit Paris-Rodez.

Encore plus pénible, la fermeture des maternités, comme celle de Decazeville qui reste inaccessible depuis le décès d’une mère et de son enfant lors de l’accouchement le 6 octobre. Le rapport sur ce drame n’a toujours pas été rendu public et il n’y a pas de réouverture prévue du service. Pour autant, deux bébés sont nés, depuis, aux urgences de l’hôpital de Decazeville et quatre autres mamans sur le point d’accoucher ont dû être transportées à Rodez.

Et samedi il y a aussi eu une manif à Puylaurens (Tarn) contre l’autoroute Castres-Toulouse, un projet dont l’utilité publique relève "aujourd’hui plus de l’absurde que de l’intérêt général".

Frontières

Inauguration vendredi d’un nouveau CADA à Lourdes, le 5ème de la région, un nombre ridicule par rapport aux réels besoins des personnes exiléEs qui sont nombreuses à être à la rue. La preuve en est la situation à Tarbes, où jeudi soir la cathédrale a été occupée par environ 200 personnes pour obtenir des solutions de logement pour des familles arméniennes tchéchènes et albanaise qui depuis quelques jours se retrouvent dans la rue. Selon eux, trente adultes et dix enfants ne sont pas pris en charge. A la suite de leur entrevue avec les services de la préfecture, RESF 65 [2] a obtenu le logement et la prise en charge temporaire de 3 familles avec enfants et 8 célibataires par le dispositif Croix-Rouge du département.

Keufs

Le 30 août 2016, Jean-Pierre Hudry avait précipité son poids-lourd de 19 tonnes sur des CRS qui participaient à l’évacuation d’une manifestation de forains sur l’A68 [3]. Il est depuis poursuivi pour "violences volontaires ayant entraîné une ITT (interruption de travail temporaire) de moins de 8 jours aggravée par arme à destination (camion) et sur des agents de la force publique". Sur la video qu’il produit à l’audience, on l’entend klaxonner les forces de l’ordre. Et on les voit viser le camion blanc du forain avec leur arme. Des images qui, bien sûr, contredisent la version de six CRS. Aucun d’entre eux ne disait porter d’arme ce jour-là. Aucun non plus n’aurait entendu le klaxon du camion... L’avocat a porté plainte contre eux pour faux en écriture. Le Tribunal de Castres a renvoyé l’affaire au 4 janvier 2017. Il dira ce jour-là s’il rouvre les débats sans tenir compte de cette nouvelle video ou s’il demande un complément d’information sur l’enquête judiciaire en cours. Lors de la première audience, le proc’ avait requis deux ans de prison dont dix-huit mois avec sursis...

Un projet d’action conjointe en justice contre contre la création du fichier TES [4] est en train de se monter. Les citoyenNEs souhaitant s’y joindre pourront se déclarer sur internet, via une plateforme d’actions collectives, en échange de 60 euros de participation aux frais... Il s’agira d’une action déposée au Conseil d’Etat, afin de soumettre les actes de l’administration aux principes de légalité. Les avocats espèrent l’annulation pure et simple du décret. Louis-Georges Tin, président du conseil représentatif des associations noires de France, est l’un des premiers requérant. "Je suis extrêmement préoccupé par les libertés publiques qui reculent, dans cet état d’urgence indéfini."

"Exercice d’attaques terroristes : la réalité en face…", "A Moissac, le choc au collège", la presse se repaît de sensationnel cette semaine avec les deux exercices terroristes qui ont été organisés hier simultanément en Tarn-et-Garonne, au collège Sainte-Famille de Moissac et au campus universitaire de Montauban. "Les premiers mouvements ont été observés peu avant 11 heures. Trois hommes, casqués et armés de kalachnikov ont fait interruption dans l’amphithéâtre du campus universitaire de Montauban. Plusieurs détonations, des étudiants au sol et l’alerte immédiatement déclenchée. ". Si on y tient on pourra mater la vidéo "Minute après minute" du spectacle frissonnant.

Autre forme différente mais complémentaire d’approcher les populations que la brutalité pure et simple : les "campagnes de sensibilisation", toute bouffies d’euphémismes obséquieux. À Rodez par exemple, la municipalité et les "acteurs de la prévention et de la sécurité" (traduction : les keufs municipaux et nationaux...), associés aux huit comités de quartier, vont aller à leur rencontre, lors de 4 réunions publiques entre le 30/11 et le 9/12 [5]. Plutôt que de sécurité, on préfère d’ailleurs de nos jours parler de « quiétude et de sérénité » [6].

Le site de téléchargement illégal, Zone Téléchargement, référence pour de nombreux internautes a été demantelé a annoncé fièrement lundi soir la gendarmerie nationale. Sept personnes auraient été interpellées, en Andorre et près de Toulouse, et parmi elles, trois ont été placées en garde à vue à la section de recherches de Toulouse. Petit hic quand même pour les censeurs : une nouvelle mouture du site a en fait rouvert dès mardi...

Et pour finir une petite anecdote assez classe : une personne a échappé à une interpellation par les keufs à Reynerie jeudi soir en leur jetant un vélo dessus, et a réussi à se barrer en courant, couvert par ses camarades qui jettèrent aussi divers projectiles. Deux keufs ont été légèrement blessés.

Notes

[1Airbus est la branche aviation civile et Airbus Group regroupe en plus Airbus Defense and Space et Airbus Helicopters. La fusion concerne les services administratifs qui seront donc mutualisés entre le groupe et sa filiale Airbus.

[2Réseau éducation sans frontières 65

[3Il protestait alors, avec plusieurs dizaines d’entre eux contre l’annulation, pour raisons de sécurité, de la fête foraine de Lavaur (Tarn)

[4fichier des Titres Électroniques Sécurisés, qui regrouperas toutes les infos des cartes d’identités et des passeports dans une méga base de données

[5mercredi 30 novembre, quartier Gourgan-Paraire à Gourgan. Vendredi 2 décembre, quartier Saint-Félix/Bel-Air à la salle de Saint-Félix. Jeudi 8 décembre, quartiers Faubourg/Saint-éloi et Cardaillac-Layoule, à la salle de Saint-éloi. Vendredi 9 décembre, quartiers Bourran-Calcomier, Amphithéâtre et centre historique, à la salle des fêtes de Rodez. Les réunions ont lieu à 18 h 30.

[6on obtient donc la savoureuse expression : les acteurs de la prévention, de la quiétude et de la sérénité

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un-e administratrice/administrateur du site.

Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?
  • Votre email, facultatif (si vous souhaitez pouvoir être contacté-e par l'équipe de Iaata)

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.