Revue de stress #2.16 - semaine du 2.01

Avec beaucoup de retard, passage en revue des gribouillis publiés par france 3 et la dépêche en cette semaine de rentrée 2017 ! Aller on tente de se faire baisser les délais de production pour la prochaine ?? Ca se passe ici, tout le monde peut s’y mettre :)

Brèves du désordre

Dans la nuit du jeudi 5 au vendredi 6 janvier, les pneus de 15 voitures ont été crevées dans le quartier bourgeois des Carmes à Toulouse, rue Pharaon et rue des Prêtres. Au total, 56 pneus ont été défoncés (souvent les 4 pneus de la voiture !), sans aucune revendication sur Indymedia Nantes ou IAATA. La Dépêche nous livre un témoignage qui fait froid dans le dos : "Autour de moi c’était la désolation. Un autre conducteur avait commencé de rouler sans avoir vu que ses pneus étaient à plat, il a roulé sur la jante plusieurs mètres avant de s’immobiliser au milieu de la chaussée. Un autre a sorti du coffre de sa voiture vandalisée une trottinette avec laquelle il s’est rendu à son travail. Tout le monde était dépité."

Une personne aurait été interpellée dans la nuit. L’avant-veille, la nuit du mardi 3 au mercredi 4, à Castelsarrasin dans le Tarn-et-Garonne, 55 pneus avaient été crevé sur 21 véhicules dans la nuit. Aucune revendication n’est à signaler. Peut-être, donc serait-ce « la multiplication des gestes de révoltes anonymes qui donnent son caractères imprévisible et donc sa force à un mouvement insurrectionnel » ?

Ça parle aussi de "violences urbaines" à Bellefontaine jeudi 5 au soir : un père de famille a retrouvé des palets de lacrymo sur son balcon.

Travail

L’action des grévistes de la Clinique de l’Ormeau à Tarbes a continué mercredi 4 à Toulouse. Les manifestantEs se sont opposéEs aux forces de l’ordre et ont réussi à investir le hall de la gare Matabiau et à bloquer les voies. Deux d’entre elleux ont été blesséEs. Une nouvelle assemblée générale a ensuite réuni les personnels de la clinique de L’Ormeau de Tarbes, dans les Hautes-Pyrénées, qui en sont à leur 60ème jour de grève. Les propositions (écrites) de la direction seront examinées et soumises à un vote lundi 9 [1].

18 mois après le rachat par le groupe Dépêche du Midi des Journaux du Midi (Midi Libre, L’Indépendant et Centre Presse Aveyron), les salariéEs de Centre Presse, inquietEs pour l’avenir de leur titre, ont fait grève deux heures en début d’après-midi mardi 3 janvier. En question, la présence du titre sur le territoire aveyronnais. « L’agence de Villefranche de Rouergue a été fermée en catimini en octobre, explique Salima Ouirni, représentante du syndicat national des journalistes (SNJ) au CHSCT. Il semble que la direction souhaite aussi fermer celles de Decazeville et Espalion. Alors nous avons décidé de réagir symboliquement par ces deux heures de débrayage ».

Le PDG d’Airbus Group recevra les syndicats mardi 10 à 10 heures à Blagnac, suite à l’annonce en novembre dernier d’une suppression de 1164 postes en Europe et la fermeture du site français de Suresnes (Hauts-de-Seine) à horizon 2018.

Un rassemblement était organisé samedi 7 janvier à 15h30 place Gambetta à Casteljaloux (Lot-et-Garonne), pour soutenir les salariés de Steico. Neuf emplois seraient encore une fois menacés au sein de l’usine casteljalousaine. Il y a à peine deux ans, l’usine comptait près de 110 employés, toutes branches confondues. Aujourd’hui, ils ne sont plus qu’une soixantaine à travailler pour le groupe industriel allemand, spécialisé dans la fabrication d’isolants à base de bois.

Logement, urbanisme

Jeudi soir Moudenc adressait en grande pompe ses voeux aux petits chefs de Haute-Garonnie. Pas grand chose de neuf, sauf peut-être le nombre de nouvelles caméras prévues pour 2017 (350) et les futurs effectifs de la police municipale (300). « Toulouse rattrape son retard en matière de sécurité »... Et il a aussi parlé du projet de rénovation de l’île du Ramier en parc de loisirs et « cité de l’extrême ». Première étape : un « théâtre de verdure » doit être réalisé à l’entrée nord de l’île, près du pont Saint-Michel, c’est-à-dire à l’emplacement de la discothèque du Ramier en partie détruite lors d’un incendie en novembre 2013.

Le démarrage des travaux sur la place Saint-Sernin à Toulouse fait aussi partie des projets phares de la mairie pour cette année. Il intervient alors que les puces du dimanche ont été déménagées sur les allées Jules Guesde. Bien entendu la mairie a profité du déménagement pour renforcer le flicage des vendeureuses, et le nombre de stands serait passé de 200 à 145. La présence policière a été renforcée, et "Un effort leur a été demandé sur l’esthétique des stands"...

Les médias s’intéressent tout à coup au squat des Arènes qui est apparemment dans une situation alarmante... Non sans déconner ? Et on apprend au passage que depuis janvier 2015 la Préfecture aurait démantelé 87 squats dans l’agglomération toulousaine...

On sait depuis un moment que Tisséo veut construire un téléphérique entre Rangueil et et l’Oncopole. Petit caillou dans sa chaussure de ski : le projet rencontre une forte opposition de la part des personnels d’un lycée situé juste à côté du terminus prévu côté Rangueil.

Police, armée, prison, frontières

Autre ambiance à Castelsarrasin, où pour se souhaiter la bonne année on se congratule surtout d’avoir des gros camions et des uniformes kakis et d’aller déglinguer des gent.e.s un peu partout dans le monde.

Le baptême de la 191e promotion d’élèves-surveillants de l’Ecole nationale de l’administration pénitentiaire (Enap) s’est déroulé jeudi 5 janvier sur le campus d’Agen [2]. Une promotion qui compte 833 élèves, et dont la formation n’aura duré que six mois au lieu des huit habituels, tant l’AP recrute... En 2017, ce sont pas moins de 2500 recrutements qui sont programmés...

Depuis quelques jours, quinze des vingt et un policiers municipaux de la ville de Blagnac sont équipés d’une arme à feu. « Prochainement, tous les policiers municipaux auront une arme », assure le directeur.

Valls sera en meeting le samedi 14 Janvier à Tournefeuille, à partir de 17 heures au Phare, dans le cadre de la campagne pour les primaires de la gauche.

Samedi 7 janvier, les Citoyens pour la Paix, Le cercle des Voisins, Le Club des Citoyens, Tournefeuille sans papiers, la Ligue des Droits de l’homme, Réseau Éducation Sans Frontières 31, et leurs sympathisants, se sont réuniEs pour la « Marche de l’Espoir » mensuelle, à Colomiers, manifestant leur désapprobation vis-à-vis du traitement réservé aux migrants.e.s. Et à Saint-Gaudens il y a eu une mobilisation jeudi après-midi devant l’école du Pilat pour soutenir une personne sans-papiers menacée d’expulsion.

Environnement, spécisme

On retourne à Castelsarrasin, ou non loin du régiment c’est une énorme friche qui servait de dépôt de carburant à l’armée qui pourrait être reconvertie ou pas en site de stockage pour engrais chimiques... La CGT au service de l’impérialisme vote à fond pour, bien sûr ! Tant qu’à faire autant que ça continue à servir les mêmes objectifs sur d’autres fronts...

Dimanche, les concentrations de particules en suspension restent à des niveaux élevés sur l’ensemble de la région. L’alerte à la pollution est maintenue dans les Hautes-Pyrénées pour la 12ème journée consécutive. Une procédure d’information est enclenchée dans le Tarn, le Tarn-et-Garonne et la Haute-Garonne. "Les personnes fragiles sont incitées à ne pas pratiquer d’efforts physiques intenses." Notamment en cause : le bois de chauffage...

Concernant le projet d’autoroute entre Castres et Toulouse, il y a eu récemment des prises de bec pas très compréhensibles entre deux assos pro et anti... Apparemment on retiendra en tout cas que l’autoroute va sûrement être construite.

Mercredi, dix faucheur.euse.s volontaires ont été intérrogée.e.s en audition libre dans les gendarmeries de Foix, Pamiers, La Bastide de Sérou, Mirepoix et Lavelanet.
Iels sont accusé.e.s de "dégradation ou détérioration du bien d’autrui commis en réunion". Le 27 septembre dernier, dans deux jardineries de l’agglomeration de Pamiers, iels avaient repeint plusieurs dizaines de bidons d’herbicide contenant du glyphosate, les rendant impropres à la vente. Les faucheur.euse.s voulaient dénoncer les cultures OGM et l’emploi du glyphosate présent notamment dans le Roundup utilisé par Monsanto. Le glyphosate est soupçonné d’être un perturbateur endocrinien ayant des conséquences sur la croissance et la fertilité. Plusieurs militant.e.s du collectif sont venuEs les soutenir. Suite à ces auditions, 8 d’entre elleux sont convoqué.e.s par le proc à Foix courant février pour des compositions pénales [3].

Implantés au coeur d’une zone urbaine, dans le quartier de Fondeyre au Nord Ouest de Toulouse, deux sites classés Seveso font polémique depuis de nombreuses années à Toulouse. Les riverainEs peuvent s’exprimer à partir de ce jeudi sur le dépôt de carburants ESSO et le site de traitement des batteries usagées STCM, dans le cadre d’une enquête publique. Jusqu’au 16 février iels vont pouvoir donner leur avis sur le PPRT, plan de prévention des risques technologiques, envisagé par l’Etat.

Une tuerie massive de canards pour cause de grippe aviaire a débuté jeudi 5 notamment dans les départements du Gers et des Hautes-Pyrénées. Selon les autorités et le ministère de l’Agriculture, "nous sommes face à une diffusion très large du virus qui est très agressif et très rapide". Cela concerne environ un million de canards élévés à l’air libre sur environ 150 communes situées dans les départements du Gers, des Hautes-Pyrénées, des Landes et des Pyrénées-Atlantiques. Vous me direz c’est pas mieux de finir en magret chez Duck Me de toute façon... Et pendant ce temps là l’abattoir municipal de Montauban (6500 tonnes de cadavre par an) a été placé en redressement judiciaire. On sait pas trop pourquoi pour le moment.

Malgré tous ces déboires les industriels de la viande se permettent bien sûr encore d’ouvrir leur sale bouche. Et là, mauvaise nouvelle pour le capitalisme vegan en plein essor, dans un communiqué, la coordination rurale d’Occitanie demande au ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll d’interdire l’utilisation des dénominations associées aux produits carnés (steak, saucisse, jambon…) pour la commercialisation des produits ne contenant pas de viande, ou pour les lieux de leurs ventes (boucherie...). "Les plats tentant d’imiter la viande n’en sont pas pour autant. Il faut mettre fin à ces pratiques trompeuses pour les consommateurs". Plus inquiétant, dans le même communiqué la coordination estime qu’ "il serait souhaitable que, dans la restauration collective, en particulier scolaire, des menus végétariens uniques ne soient pas imposés certains jours comme cela arrive de plus en plus fréquemment".

Social

Suite au viol d’une de ses collègues dans le cadre de son travail, une ex-éducatrice du foyer de l’enfance à Albi (Tarn) témoigne sur les conditions de travail inacceptables au sein de la structure. "un sentiment d’humiliation et de non-considération touche tout le personnel : des éducateurs, aux secrétaires, en passant par les lingères et les veilleurs de nuit". Sous la pression des agents, le conseil départemental a décidé de fermer l’unité d’adolescents de douze places pour garçons jusqu’à nouvel ordre. L’information, connue depuis début décembre, n’avait pas filtré à l’extérieur.

À Decazzeville, la mobilisation s’intensifie pour la reprise des accouchements à la maternité. Au-delà des réunions publiques (les prochaines auront lieu le 11 janvier à 18 heures à la salle de la mairie des Albres ; puis le 17 janvier à 18 heures, salle du parc de Capèle à Capdenac-Gare), une grande manifestation est prévue le 28 janvier à 15 heures place Decazes à Decazeville.

Notes

[1On peut lever tout de suite le suspense vu la publication tardive de cette RDS : en fait suite à l’AG de lundi la grève a été levée...

[2situé au 440, avenue Michel Serres

[3probablement pour choper des amendes ou des TIG (travaux "d’intérêt général")

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un-e administratrice/administrateur du site.

Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?
  • Votre email, facultatif (si vous souhaitez pouvoir être contacté-e par l'équipe de Iaata)

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.