Un obélisque antinational

Une fois n’est pas coutume, on tombe parfois sur de réjouissantes nouvelles dans les canards locaux. Dernière exemple en date, relaté par La Dépêche et Côté Toulouse (pour ne pas dire par les porte-paroles de la Maison Poulaga), quelques tags semble-t-il peints dans la nuit du 14 au 15 juillet sur l’obélisque de Jolimont : « Ni patrie, ni frontière, ni état d’urgence ; 14 novembre-14 juillet ; état d’urgence = prison à ciel ouvert. Nique la France, raciste et coloniale ».

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un-e administratrice/administrateur du site.

Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?
  • Votre email, facultatif (si vous souhaitez pouvoir être contacté-e par l'équipe de Iaata)

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.