Affaire de la caserne Jourdan

Ailleurs > Répression

[Affaire de la caserne Jourdan] Combien de temps encore quelques traces frauduleuses d’ADN justifieront une détention provisoire ?

Alors qu’à travers la France les forces de l’ordre s’agitent férocement pour défendre le régime, S. dort en détention provisoire depuis le 27 mars 2018 à la Maison d’Arrêt de Limoges. Accusé d’avoir incendié des véhicules de la gendarmerie à la caserne Jourdan de Limoges, il est retenu pour quelques traces d’ADN frauduleusement obtenues. Seul élément à charge dans un dossier lourd de milliers de pages qui justifie pourtant de le garder à l’ombre. Y restera-t-il jusqu’à la fin de l’enquête, qui devrait durer plusieurs mois encore ?

à venir > Répression

Maxi tombola & concerts en soutien à l’inculpé pour les incendies de véhicules à la gendarmerie de Limoges

Depuis bientôt 6 mois une personne dort en taule à Limoges, accusée d’avoir incendié des véhicules de gendarmerie à Limoges dans la nuit du 17 septembre 2017.
L’instruction est encore ouverte, l’enquête continue.
L’argent récolté permettra de faire face aux frais liés à l’incarcération et à la défense.
On aime toutes les grillades de condés !

Fil d’info > Répression

Il court, il court le furet ...

Ces mardi et mercredi 27 et 28 mars, au moins sept perquisitions ont eu lieu dans quatre villes différentes, Limoges, Toulouse, Amber et Amiens. Neuf gardes-à-vues ont suivi, entre deux et quatre vingt heures. Depuis samedi, trois personnes sont placées en détention provisoire. Association de malfaiteurs, bande organisée, destruction par moyens incendiaires voilà les termes des accusations dans un flou judiciaire et un silence glaçant. Les dispositifs de gendarmeries qui se déplacent au petit matin ne passent pas inaperçus, pourtant les réactions sont timides.

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.