Contre le barrage de Sivens

à venir > Violences policières

Gaillac - Journée contre la répression des mouvements sociaux et des classes populaires

Le 26 octobre, des habitant.es du Tarn et d’ailleurs organisent une journée contre la répression des mouvements sociaux et des classes populaires, après un an de lutte et de répression des Gilets jaunes, 5 ans après la mort de Rémi Fraisse et maintenant que le projet de barrage à Sivens refait surface.

Fil d’info > Justice

Je n’ai jamais tenté de vous tuer - Retour sur l’affaire de la Caravane

Le procès du Maréchal des logis-chef Vilamanya du Psig de Gaillac pour avoir blessé volontairement une zadiste du Testet qui occupait une caravane avec ses camarades en octobre 2014 a eu lieu le 8 janvier au TGI de Toulouse. Après 7h d’audience, le tribunal delibère en 15 minutes. Le gendarme est jugé coupable de violence volontaire, cependant le juge ne suivra pas les requisitions du procureur et le condamnera seulement à 6 mois de prison avec sursis, 6 mois de suspension de port d’arme et 1000€ d’amende. Bien peu en comparaison avec les condamnations qui pleuvent dans la salle d’à côté où se suivent les comparutions immédiates des militants gilets jaunes qui ont participé aux dernières manifestations.

Fil d’info > Justice

Sivens - Affaire de la Caravane - 8 janvier, le suivi du procès

En octobre 2014, alors que les travaux de déboisement dans la foret de Sivens avancent pour construire un barrage inutile et imposé, la repression est forte. Le nombre de blessés s’accumule.
Le 7 octobre, un gendarme jette une grenade desencerclante à l’interieur d’une caravane oú sont refugié 4 personnes. L’une d’entre elle est grievement blessée. La scene est filmée et largement diffusée sur internet.
Aujourd’hui, le 8 janvier 2019, a lieu au TGI de Toulouse le procés du gendarme qui a lancé la grenade dans la caravane. On fait le suivi du procès.

à venir > Justice

Sivens - Affaire de la Caravane - 8 janvier, le procès

En octobre 2014, alors que les travaux de déboisement dans la foret de Sivens avancent pour construire un barrage inutile et imposé, la repression est forte. Le nombre de blessés s’accumule.
Le 7 octobre, un gendarme jette une grenade desencerclante à l’interieur d’une caravane oú sont refugié 4 personnes. L’une d’entre elle est grievement blessée. La scene est filmée et largement diffusée sur internet. Mais cela n’empechera pas quelques jours plus tard le drame que l’on connait sur la ZAD du Testet : un manifestant est tué par la gendarmerie et l’obstination du Conseil General du Tarn.
Le 8 janvier 2019 aura lieu au TGI de Toulouse le procés du gendarme qui a lancé la grenade dans la caravane.

à venir >

Rassemblement unitaire à Sivens. Pour une agriculture vivante et un monde vivable

A Sivens, trois ans de procédures et quatorze mois d’occupation soutenue par une forte solidarité locale et nationale ont été le fruit de la coopération de divers collectifs, associations, partis et personnes de divers horizons. Différentes formes de mobilisation, un militant tué, un scandale national, ont débouché sur l’abandon du projet initial de barrage en mars 2015, puis sur son annulation par le tribunal administratif en juin 2016. Rassemblement dimanche 4 novembre 10h à Gaillac.

Analyse et Mémoire > Luttes écologiques

Sivens : de la contestation à la cogestion

Que se passe-t-il à Sivens aujourd’hui ? Où en est le projet ? Après l’échec de la stratégie du passage en force des autorités locales, l’Etat essaie de retrouver la face en organisant une concertation. Un groupe d’experts médiateurs met autour de la table élus, agriculteurs, environnementalistes et citoyens dans le but de trouver une sortie de crise. Vrai progrès démocratique ou mascarade pacificatrice ?

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 |

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.