Répression

Fil d’info > Répression

Apéro chez Olivier Bouscatel !

Pour le maire de Toulouse, en ce moment, « c’est les plus petits qui trinquent ». La faute à ces hordes de sauvages qui s’approprient chaque samedi le centre de Toulouse, sans aucune pensée pour ces pauvres commerçant·e·s, en mal de chiffres d’affaires. Fort heureusement, les capitalistes du coin s’organisent, avec comme chef de file Olivier Bouscatel. Ce nom ne vous dit rien ? C’est l’homme qui tente d’attirer les projecteurs. C’est à lui qu’on doit la campagne de com’ réactionnaire et sécuritaire du lobby des commerçant·e·s toulousain·e·s hostile aux manifestations des Gilets Jaunes.

Fil d’info > Répression

Appel à une solidarité internationale

La CAJ (caisse d’autodéfense juridique sur Toulouse) étant partie prenante de cet appel nous le relayons ici afin que chacun puisse le diffuser à ses contacts.
Nous invitons les inculpés et proches d’inculpés à nous contacter ainsi que les caisses ou comités antirep d’autres villes afin de coordonner nos actions et s’entraider pour la solidarité à mener.
Nous sortirons prochainement quelques récapitulatifs de la répression en cours et des RDV pour se capter !
La caj

Ailleurs > Répression

Appel à soutenir S. pour l’appel du refus de sa Demande de Mise en Liberté

Alors qu’à travers la France les forces de l’ordre s’agitent férocement pour défendre le régime, S. dort en détention provisoire depuis le 27 mars 2018 à la Maison d’Arrêt de Limoges. Accusé d’avoir incendié des véhicules de la gendarmerie à la caserne Jourdan de Limoges, il est retenu pour quelques traces d’ADN frauduleusement obtenues, seul élément à charge dans un dossier lourd de milliers de pages mais qui justifie pourtant de le garder à l’ombre.
Le 10 janvier à 8h30 aura lieu a la cour d’appel de Limoges (...)

Ailleurs > Répression

[Affaire de la caserne Jourdan] Combien de temps encore quelques traces frauduleuses d’ADN justifieront une détention provisoire ?

Alors qu’à travers la France les forces de l’ordre s’agitent férocement pour défendre le régime, S. dort en détention provisoire depuis le 27 mars 2018 à la Maison d’Arrêt de Limoges. Accusé d’avoir incendié des véhicules de la gendarmerie à la caserne Jourdan de Limoges, il est retenu pour quelques traces d’ADN frauduleusement obtenues. Seul élément à charge dans un dossier lourd de milliers de pages qui justifie pourtant de le garder à l’ombre. Y restera-t-il jusqu’à la fin de l’enquête, qui devrait durer plusieurs mois encore ?

Fil d’info > Justice

Retour sur les comparutions immédiates du 26 décembre à Toulouse

Des procès particulièrement intenses en ce lendemain de Noël, des magistrats en très grande forme, de nombreuses condamnations à du ferme avec maintien en détention, des inculpés en prison depuis le lundi soir, mais heureusement également un « public » très remonté, qui réagira à de nombreuses reprises pour zbeuler l’audience, notamment 2 familles pour les prévenus non GJ, qui vont partir en gueulant (les 2 sont racisés et sont ceux qui partent en cabane le plus longtemps). Un prévenu (qui va prendre 12 mois pour une histoire d’agression dans la rue) se fait frapper par les flics dans le box.

compte rendu > Éducation

Comment l’Éducation nationale a participé à la répréssion du mouvement lycéen

Alors que les lycéen.ne.s toulousain.ne.s sont largement mobilisé.e.s contre la réforme du bac et de Parcoursup, la police, Tisséo, mais aussi les établissements scolaires se sont rejoints pour contenir la contestation et pénaliser les grévistes. Cet article porte plus spécifiquement sur le rôle joué par le rectorat et des administrations dans la répression de ce mouvement.

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 38 |

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.