1er mai déconfiné

Pour un premier mai de rupture sociale
Pour le respect des libertés fondamentales
Adoptons la désobéissance civique

Le virus n’est pas la cause des contraintes économiques et sociales actuelles, c’est le prétexte choisi par les états pour maintenir les populations dans la peur, l’isolement et l’inaction collective.

Pour « raisons sanitaires » , l’état met à l’arrêt nos vies et décrète ce qui est vital en temps de « guerre » : les hôpitaux, la nourriture et faire tourner les grandes entreprises. Et faire tourner les grandes entreprises.

Pour « raisons sanitaires », la contestation sociale ne persiste qu’aux balcons et pourtant la police réprime l’expression politique jusque dans les domiciles.

Ces « raisons sanitaires » creusent les inégalités, isolent, rendent frileux et peureux quant au seul fait de se voir : l’intelligence collective en prend un gros coup, méfance et délation gagnent nos rapports.

Nous récusons l’état d’urgence sanitaire et l’obligation de confinement.

Nous voulons la liberté d’expression sans censure.

Nous voulons nous déplacer sans autorisation de circulation.

Nous voulons nous rencontrer, nous sentir et nous associer sans contrainte administrative.

Nous voulons l’intégrité de notre corps, la liberté de soins, la liberté vaccinale.

Nous sommes responsable de notre santé et de celles des autres, nous avons un sens de l’intérêt commun. Nous voulons des rapports sociaux respectueux et non une distanciation sociale générale imposée pour raison médicale. Nous ne voulons pas survivre avec la seule perspective de la maladie et de la mort.

Nous ne voulons pas un état de suspicion généralisée qui stigmatise une partie de la population et crée des boucs-émissaires. Nous voulons la fin de l’injustice, de la police et de l’univers carcéral. Nous voulons de l’équité et de la sécurité sociale.

Nous voulons un seul monde pour tout le monde, l’ouverture des frontières, la fermeture des camps de rétention. Nous voulons une solidarité commune et autogérée.

Nous voulons supprimer l’argent, la propriété privé et l’état. Nous voulons abolir les classes sociales et rétablir un équilibre social sans privilèges.

Nous voulons la crise du marché, la fin de cette économie

Nous voulons arrêter les industries de mort.

Nous ne voulons plus produire des richesses inutiles.

Nous ne voulons plus d’armée ni de guerre .

NOUS VIVRONS DANS LE RÉEL ET NON DANS L’ARTIFICIEL NUMÉRIQUE.

AVEC OU SANS MASQUE, AVEC OU SANS AUTORISATION SOYONS RESPONSABLES DANS LA RUE

LES PETIT-ES ENFANTS DE JEAN JAURÈS À 11H

JPEG - 293.4 ko
PDF - 2.2 Mo
Affiche au format PDF

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un-e administratrice/administrateur du site. Nous rappelons que les compléments d’information n’ont pas vocation à être des lieux de débat. Ne seront publiées que des informations factuelles.

Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?
  • Votre email, facultatif (si vous souhaitez pouvoir être contacté-e par l'équipe de Iaata)

  • 30 avril

    dsl infos de dernière minute, la manif est annulée.


À lire également...

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.