Fil d’info

Communiqué de prisonniers enfermés à la prison de Seysses : Encore un mort au mitard

Maison d’Arrêt de Seysses, le 19 avril 2018.

J. avait 26 ans. Samedi dernier, il était au mitard, dans une « cellule disciplinaire » de la prison de Seysses. Il y est mort. Les médias relaient une version des faits, une seule : celle des matons, les « surveillants ». Mais nous, on y vit, dans cette prison. Et on n’est ni sourds, ni aveugles. On sait que sa mort a été provoquée par la violence des matons affectés au mitard. Non, J. ne s’est pas suicidé.

Fil d’info

l’Etat nous fait la guerre, défendons-nous ensemble

Dans la prison de Seysses, dans la nuit de samedi à dimanche, J. est mort en isolement. Un autre détenu est hospitalisé entre la vie et la mort. La prison parle d’un suicide par pendaison, ce qui est fortement contesté et improbable. Pour l’autre détenu, même opacité et mensonges des matons. Tout laisse à croire qu’ils ont été tabassés à mort.

Mise à jour :

Fil d’info Répression - prisons

Communiqué sur la semaine de révoltes à Toulouse

Depuis dimanche 15 avril dernier des révoltes ont lieu au Grand Mirail et dans la prison de Seysses. Les révoltes sont le résultat d’un contexte général de violences policières racistes et islamophobes dans les quartiers et de la mort d’un détenu à la prison de Seysses.
Dans la prison, des détenus affirment qu’une autre personne est entre la vie et la mort suite aux violences des matons. Depuis lundi environ 200 détenus refusent de rentrer en cellule après la promenade et mardi ils ont notamment (...)

Fil d’info Répression - prisons

Il court, il court le furet ...

Ces mardi et mercredi 27 et 28 mars, au moins sept perquisitions ont eu lieu dans quatre villes différentes, Limoges, Toulouse, Amber et Amiens. Neuf gardes-à-vues ont suivi, entre deux et quatre vingt heures. Depuis samedi, trois personnes sont placées en détention provisoire. Association de malfaiteurs, bande organisée, destruction par moyens incendiaires voilà les termes des accusations dans un flou judiciaire et un silence glaçant. Les dispositifs de gendarmeries qui se déplacent au petit matin ne passent pas inaperçus, pourtant les réactions sont timides.

Analyse et Mémoire

Tous les articles "Analyse et Mémoire"

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.