A Toulouse, le front républicain se fissure !

Jeudi 27 avril, suite à un appel Facebook relayé par certaines organisations étudiantes, un rassemblement a eu lieu place du Capitole à 13h. Très vite, il s’est transformé en manif sauvage. Un millier de personnes ont défilé au pas de course pendant 1h30 en plein centre-ville aux cris de « Ni Le Pen ni Macron, ni patrie ni patron ! » Un nouveau rendez-vous est donné à 17h au Capitole vendredi 28.

13h : le front républicain bat de l’aile

Côté Toulouse avait relayé la veille (et en une !) les RDV anti-électoraux du jour.

A 13h, quelques centaines de personnes se retrouvent place du Capitole. Tous les médias sont présents : BFM, M6, La Dépêche, Côté Toulouse, France 3...

Très vite, un groupe se détache muni d’un drapeau noir, en direction de la rue Saint-Rome. Tout le monde suit sans hésiter !

Les slogans radicaux détonnent par rapport à l’ambiance pacifiste : "A bas l’Etat, les flics et les fachos", "Aaah, anti, anticapitaliste", "Tout le monde déteste le FN", "Ni facho, ni banquier", et l’indémodable "La jeunesse emmerde le Front National".

L’ambiance est excellente et la rue est à nous ! Pas étonnant que le cortège grossisse à vue d’oeil. Cet après-midi à Toulouse, le front républicain fait l’unanimité contre lui.

Rue de Metz, on prend les trois voies de circulation et tout le monde tape dans ses mains aux cris de "Siamo tutti antifascisti" !

Devant la préf, tout le monde se marre en chantant "On va brûler la préfecture". Hélas, comme les autres slogans, il ne sera pas suivi d’effet.

Arrivé-es au Monument aux morts, on est un bon millier. En tout cas loin, très loin des 250 personnes dont parlent les médias macronistes.

Les flics, plutôt chauds de faire barrage à Macron dimanche prochain, encadrent le cortège de loin et le laissent évoluer où bon lui semble.

On bifurque à Jean Jaurès et on se retrouve au Capitole. Personne n’a envie de s’arrêter en si bon chemin ! Alors ça repart via la rue Gambetta.

Place de la Bourse -> Rue Saint-Rome -> Capitole -> Rue du Taur -> Arnaud Bernard -> Boulevards -> Jeanne d’Arc -> Rue de Rémusat -> et enfin retour au Capitole.

Après une heure trente de cette manif, même si c’est resté très bon enfant, on se sent moins seul-e qu’après la soirée électorale de dimanche dernier...


20h : apéro-discussion : quelle suite ?

La Dépêche relate la manifestation de 13h en terminant par ces mots :

L’ambiance est décidée, mais la manifestation reste bon enfant. Peut-être jusqu’à ce soir.

En effet, à 20h devait avoir lieu un "apéro-discussion ’Ni patrie ni patron’".

Les journalistes ont du être déçu : une petite centaine de personnes se sont réunies en AG sur les marches de Saint-Pierre (oui oui) pour se rencontrer et échanger.

Prochains RDV

Plusieurs rendez-vous sont donnés :

- Vendredi 28 à 17h au Capitole ;

- Lundi 1er mai dans le cortège radical à 10h30 à Esquirol ;

- Mardi 2 mai à 10h30 au Capitole ;

- Dimanche 7 mai à 12h : Pique-nique absentationniste du second tour à la prairie des Filtres.

P.-S.

On n’oublie pas que IAATA est un site participatif que chacun-e est appelé-e à faire vivre en publiant ses compte-rendu, ses points de vue et ses RDV. Créez vous un compte en deux clics et suivez-nous sur Facebook !

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un-e administratrice/administrateur du site.

Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?
  • Votre email, facultatif (si vous souhaitez pouvoir être contacté-e par l'équipe de Iaata)


À lire également...

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.