Appel à rassemblement en soutien à une prof de philo convoquée au commissariat de Foix le 22 avril

Une camarade professeur au lycée de Foix et mobilisée contre la loi “travaille !”, est convoquée en audition libre au commissariat de Foix le vendredi 22 avril à 9h. Contre le pouvoir qui veut nous isoler pour mieux nous contrôler et briser nos luttes : résistance et solidarité !

le collectif 09 contre le travail et ses lois

Motif figurant sur la convocation : est soupçonnée d’avoir commis ou tenté de commettre l’infraction d’organisation sur la voie publique d’un rassemblement de personnes sans déclaration préalable, outrages à personnes dépositaires de l’autorité publique et provocation à la rébellion.
Nous appelons à un rassemblement pour la soutenir vendredi 22 avril à Foix à partir de 9h au monument de la résistance (à coté de la halle de Villote)

NON je ne boirais pas la cigüe !

Je suis professeur de philosophie et je suis convoquée au commissariat de Foix, vendredi 22 avril pour le motif suivant : soupçonnée d’avoir commis ou tenté de commettre l’infraction d’organisation sur la voie publique d’un rassemblement de personnes sans déclaration préalable, outrages à personnes dépositaires de l’autorité publique et provocation à la rébellion.

Pour un peu et on croirait qu’on est enfin sortis de ce qu’ils appellent la démocratie ! on croirait que les idées se remettent à avoir de l’importance et à être dangereuses ! on croirait que les enseignants de philosophie, tel Socrate, peuvent corrompre la jeunesse !

Malheureusement on n’en est pas là. Le pouvoir me tape dessus parce que je suis le plus souvent seule à soutenir, dans mon lycée, les actuelles grèves des élèves et que je ne me méfie pas assez de la haine tenace des petits RG de province.

Tant pis. J’en ai trop marre de la mascarade du travail et de la citoyenneté.

Cela fait déjà de longues années que les socialistes ne font plus que trahir la classe ouvrière, que les services d’ordre des grands syndicats travaillent main dans la main avec la flicaille... et que les profs ne parlent plus jamais de politique. Des années que l’administration scolaire pilote les élèves délégués et monnaye avec eux quelques blocus symboliques en échange d’une entrée dérobée pour les profs ; et presque tous et toutes de s’y précipiter sous prétexte de laisser leur liberté aux élèves. En réalité ce qu’on leur laisse c’est un vide que l’on a créé dans leur conscience à force de renoncer à lutter. Je ne sais pas si le niveau des élèves a baissé ou monté et je m’en contrefous mais ce que je sais c’est que le niveau de politisation des profs est de plus en plus bas ; et que cela est inversement proportionnel à leur conscience professionnelle qui les fait allègrement renoncer à la grève du moment qu’ils risquent de ne pas finir le sacrosaint programme. Ces putains de programmes contre lesquels ils passent leur temps à se lamenter et bien ils veulent les finir plutôt que de faire grève. Ils veulent les finir car ils sont eux mêmes finis. J’ai la haine. Haine de ce salariat de merde qui crée des collègues de merde avec leur culte du travail de merde mais aussi des élèves de merde captés par des marchandises de merde.

Alors... quand émerge un désir de révolte de la part de quelques élèves... alors oui je revis ; quand enfin l’énergie de ces jeunes passent dans leurs cris, quand enfin on les sent heureux d’agir ensemble, heureux de trouver la force de se révolter, eux qui en cours s’ennuient en masturbant leurs portables sous les tables, alors là oui je suis heureuse de croiser leurs vies. Fini le culte du travail et du mérite individuel au nom desquels on les gave d’un savoir qui est finalement l’ennemi de leur autonomie et de leurs solidarités. Fini l’éducation de droite. Ces jours là l’école c’est dans la rue et c’est à gauche toute !

Et que leurs futurs patron-ne-s galèrent bien pour recadrer tout ça et les remettre sur le droit chemin !

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un-e administratrice/administrateur du site.

Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?
  • Votre email, facultatif (si vous souhaitez pouvoir être contacté-e par l'équipe de Iaata)

  • 21 avril 2016

    Lire un prof qui parle comme ça... jamais entendu ça comme ça. Et pourtant je ne suis pas jeune ! Bravo. Merci. Si j’étais dans le coin j’irais soutenir. Bon courage !+++ LG

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.