Assemblée de lutte 31 : compte-rendus et perspectives

Pour nous organiser, manifester, lutter ensemble. Pour toutes celles et ceux qu’on retrouve dans les grèves, les blocages, les manifs, 49.3 ou pas. Contre la loi travail et bien au-delà. La prochaine Assemblée de lutte se tiendra samedi 21 mai à 16h place du Ravelin (Saint-Cyprien).

Ci-dessous, les comptes-rendus de l’ assemblée du 16, de celle du 18 ainsi que l’intégralité des tracts sectoriels produits par l’Assemblée de lutte 31, avec le verso "Comment faire grève" adossé à tous les tracts.

Compte-rendu de l’Assemblée de lutte 31 du lundi 16 mai 19h Place du Capitole

Rappel de l’intitulé de l’Assemblée : Pour nous organiser, manifester, lutter ensemble. Pour toutes celles et ceux qu’on retrouve dans les grèves, les blocages, les manifs, 49.3 ou pas. Contre la loi travail et bien au-delà. Retrouvons-nous à 19h au Capitole contre le Capital ! Pour une assemblée de lutte. Cherchez la banderole « Bloquons tout ! »

Présentation de l’Assemblée de lutte 31  :
L’Assemblée de Lutte 31 souhaite faire la liaison entre les différents secteurs en lutte (travail, chômage, étude) et entre les camarades qui n’ont pas encore de structure pour lutter. L’objectif est aussi d’aller chercher les copains et copines pas encore mobilisé.es en leur proposant une structure horizontale, axée sur l’action et la solidarité dans la lutte. Par les piquets de grève, par les blocages économiques, par les manifestations avec objectifs, avec l’aide d’une caisse de grève, organisons l’offensive contre la Loi Travail et bien au-delà.
L’ASSEMBLÉE DE L UTTE SE CONSTRUIT ENSEMBLE !

Après une intervention à Nuit Debout expliquant la démarche de l’Assemblée de lutte, environ 150 personnes se sont retrouvées pour tenter de développer ce nouvel outil de lutte en direction du mouvement contre la Loi Travail et bien au-delà.

Les premières interventions visaient à contextualiser quelque peu cette initiative : des participant.es au mouvement contre la loi travail, pour qui ni Nuit Debout ni les organisations syndicales ne suffisaient, ont décidé d’inviter à la création d’une structure de lutte horizontale, à la base, visant à poser la question de la grève reconductible contre la Loi Travail dans le maximum de secteurs, à réaffirmer la nécessité de lutter dans les boîtes, les pôles emploi, les agences d’interim etc. Pour cela, nous avons besoin d’aller chercher les gens pas encore mobilisé.es, permettre aux gens en lutte mais isolé.es de rejoindre une structure d’appui etc.
Nous avons également pointé les différents problèmes qu’ont posés les dernières manifestations avec beaucoup de présence policière, une tension palpable, des gazages systématiques et l’éclatement des cortèges. Nous souhaitons donc réfléchir à la façon dont on pourrait proposer un cortège plus sûr pour les manifestant.es, ayant les capacités de se défendre des agressions policières et qui soit une force de proposition pour que les manifestations aient un sens, au-delà de la déambulation. Que de grands projets donc !

Quelques échos des prises de parole

Un timide tour d’horizon a permis d’entendre une camarade du secteur du travail social qui pointait du doigt l’éparpillement des formes de lutte et de résistance dans les différentes structures du secteur et appelait à la nécessité du soutien extérieur.

Une camarade de l’Education Nationale a rappelé que certains partaient en reconductible dès demain et qu’une AG avait lieu demain mardi 17h pour proposer ces modalités aux collègues et que la question de la caisse de grève était inévitable.

Une camarade stagiaire des Hopitaux est revenue quant à elle sur les difficultés d’organisation sur ce secteur pour toutes celles et ceux qui n’ont pas le statut de salarié. Et tous les sous-traitants que les organisations syndicales ne prennent en compte que trop rarement.

Mise en place de commission pour s’organiser : "jonction", "action / autodéfense", "caisse de grève"

A la fin des prises de paroles, nous avons mis en place trois commissions : une commission « jonction » pour la rédaction de tract à l’adresse des différents secteurs, une commission « action/autodéfense » pour les manifestations, une commission « caisse de grève ».

Après une heure de travail de commission, nous nous sommes retrouvé.es.

Pour la commission « jonction »  : trois tracts proposés concernaient 1) Travailleuses et travailleurs de la Poste / 2) Travailleuses et travailleurs de la sous-traitance / 3) Travailleuses et travailleurs des petits boulots du tertiaire.
Il a été décidé de se retrouver à la banderole « Bloquons tout » au départ de la manif pour prendre des tracts et les distribuer aux différents cortèges (surtout sous-traitance du coup).
La commission se retrouve mardi 17 mai à 18h Place Belfort pour fixer des rdv de diffusion et proposer de nouveaux secteurs ! Mercredi à 14h au Capitole pour aller tracter « Aux travailleuses et travailleurs des petits boulots du tertiaire ».

Pour la commission « action/autodéfense » : Pas de compte rendu particulier mais les participant.es ont prévu de se recapter vite.

Pour la commission « caisse de grève »  : On était un petit groupe pour réfléchir aux possibilités pour trouver des thunes et lister les dépenses possibles.

- Récolter de l’argent
On a réfléchi aux endroits où on pourrait alimenter la caisse de grève, en évitant que nous soyons les seuls à y contribuer.
Déjà 2 RDV fixés :

  • samedi soir, bouffe à prix libre place Belfort
  • Dimanche, appel à toutes et tous à participer à une action, RDV à 17h métro J.Jaurès
    On aura besoin de monde !

- Dépenses
On s’est mis d’accord sur les points suivants :

  • la caisse de grève sert à payer toutes les dépenses des autres commissions : impression de tract, fabrication de banderole et autres achats nécessaires pour la commission action / autodéfense.
  • Une partie des thunes sera versée pour l’anti-répressif et les frais judiciaires qui arriveront malheureusement
  • On réfléchit aux possibilités d’indemnisation de celles et ceux qui ne pourraient pas se mettre en grève pour des raisons économiques. On attend pour ça de voir combien on récolte le week-end prochain et quelle forme prend l’AG dans les jours à venir. On se rencarde avec d’autres collectifs pour savoir comment ça pourrait fonctionner.

Petit récapitulatif des rdv de la semaine (à compléter si jamais !) :

- Tractage « Aux Travailleuses et aux travailleurs des petits boulots du tertiaire » et "Commerce et service" Mercredi 18 mai à 14h Place du Capitole.
- Assemblée de lutte 31 Mercredi 18 mai à 19h Place du Capitole
- Blocages filtrants sur deux points de la ville appelés par les organisations syndicales dans la nuit de Mercredi à Jeudi (plus d’infos à venir)
- Manifestation Jeudi 19 mai
- Diffusion de tracts à l’adresses des chômeurs Vendredi 20 à 9h à Pôle Emploi et la Caf de Jolimont
- Assemblée de lutte Samedi 21 16h Place du Ravelin
- Samedi soir, repas de soutien à la caisse de grève du mouvement, Place Belfort dans le cadre de Belfort Général !
- Dimanche, appel à toutes et tous à participer à une action, RDV à 17h métro J.Jaurès

Compte-rendu Assemblée de lutte du Mercredi 18 mai 19h place du Capitole CR Assemblée de lutte du mercredi 17 mai

Commission jonction des luttes
- une diffusion du tract Commerces et services a été effectuée par une douzaine de personnes mercredi après midi dans le centre ville, quartier wilson, capitole, rue st Rome , Esquirol dans pleins de commerces.
Les travailleurs.ses sont dans la majorité très agréablement surpris.es de notre venue. Très bonne réception et discussions intéressantes.
A refaire. A plus nombreux. C’est une action en soi.
- D’autres tractages sont prévus vendredi. Voir facebook.
tractages prévus également pendant la manif de jeudi aux abords du cortège et dans les cortèges.

Commission Caisse de lutte
Le comité de mobilisation des étudiant.es file 1000 € à la caisse de lutte
70€ ont été collectés pendant la manif de mardi
Proposition de faire un concert de soutien à l’assemblée de lutte pour récolter de la thune le 28 mai.

RDV
-ce samedi soir pour une bouffe de soutien Place Belfort
-ce dimanche 17h à Jean Jaures pour une action thune

Commission action/autodéfense
- un problème est soulevé : très difficile de mêler les discussions sur action en même temps que celles sur l’autodéfense.
- Réfléchir à séparer cette commission en deux commissions distinctes

- Rappel de l’existence de la legal team. Conseils : chacun.e doit se créer un dossier de représentation (justificatif de domicile, contrat travail, pièce identité).

- pour la manif de jeudi : faire un cortège commun derrière une banderole renforcée, rester soudé.es, protéger le cortège des agressions policières.
cortège coloré, strass et paillettes

- appel à aller au blocage de l’aéroport jeudi matin à 5h.

- Appel à blocage du rond point de patte d’oie à 6h.

bilan des luttes en cours
des grévistes en reconductible :
dans l’éducation (une douzaine), après une ag éducation de 25 personnes.
Dans le rail. Ag de 300 personnes, une douzaine chauds pour la reconductible.
Minoritaires mais volonté de faire des actions communes.

Propositions :
- création d’un blog de lutte ?
- Création d’affiches pour visibiliser l’assemblée de lutte
- publier les rdv sur iaata

La suite de la réunion s’est déroulée en commissions.

Prochaine Assemblée de lutte ce samedi 21 à 16h Place du Ravelin sur le thème de "Et maintenant ?"

Ci dessous l’intégralité des tracts sectoriels produits par l’Assemblée de lutte 31, avec le verso "Comment faire grève" adossé à tous les tracts.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un-e administratrice/administrateur du site.

Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?
  • Votre email, facultatif (si vous souhaitez pouvoir être contacté-e par l'équipe de Iaata)


À lire également...

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.