Avis aux pompiers

Que vous est il arrivé ?
Nous nous souvenons de vos cortèges qui nous faisaient vibrer. Déterminé.e.s et équipé.e.s, vous étiez conscient.e.s qu’un conflit social ça se gagne par la lutte et ne vous laissiez pas dicter votre colère par la préfecture.
Mais là, cette fois ci, quel revirement ! On apprend d’abord que vous rejoignez les policiers, qui, comme toujours, veulent officialiser un permis de tuer qu’ils ont déjà.

Mais qu’ont à voir vos deux luttes ?
Si vous demandez plus de moyens c’est dans des objectifs bien distincts. Ces policiers qui ont manifestés, parfois armés et cagoulés, rappellent avant tout des milices réactionnaires. Leur mission est d’assurer le contrôle social et réprimer les sursauts du peuple. Quant à vous votre mission est un service public. Vous êtes la pour le bien de tous et toutes sans discrimination.
Pourtant vous devez vous en souvenir. Le 27 décembre 2013 à Grenoble l’un des votre perdait un œil a cause d’un tir de flashball. Rapidement rattrapé par la réalité votre unité s’est tourné vers les soignants/es qui sont traditionnellement ancré à gauche. Mais malheureusement de cette unité factice il reste des traces. Ainsi l’on a pu voir une banderole clamant l’unité police/pompier dans une manifestation où passait des chansons vantant les barricades…

"Il est clair que nous ne sommes pas des voyous, nous ne sommes pas des casseurs. En aucun cas on est là pour se battre, rappelait aux pompiers Christophe Brunet, représentant CGT, au début de la manifestation, qui a pointé du doigt l’importance du dispositif policier mis en place. Il n’y avait pas autant de policiers pour les zadistes de Sivens ! a -t-il ajouté."

(cf coté Toulouse)

C’est la retranscription de ce discours qui nous a poussé à réagir. Tout d’abord, oser comparer l’encadrement de ces dernières manifs avec ce qui a été vécu à Sivens montre une totale ignorance sur le sujet. Ensuite il y a ce slogan que la CGT ne nous rabat que trop : syndicalistes, pas voyous... Il serait temps que la CGT comprenne qu’il est normal que le gouvernement cherche à criminaliser les luttes puisqu’il a des objectifs opposés aux droits de la population. Alors plutôt que de tenter de vous dissocier de ceux et celles qui ont obtenu le titre de voyou avant vous, demandez vous ce qui les caractérise. Ce n’est pas pour dire qu’ils/elles sont forcément nos amis/es mais, lorsque l’on compare la peine obtenue pour le vol d’une bûchette de fromage et pour détournement de fond, on s’aperçoit vite que les termes sont trompeurs.
Bon, il vrai que si M Brunet se sent obligé de vous le rappelez c’est qu’il est conscient que ce discours ne vous est pas naturel.

Pompiers vous pouvez choisir de vous positionner au coté des policiers. Mais après la violence de la répression pour imposer la loi travail ce choix vous positionnerait du côté du libéralisme et ses larbins.

En espérant, malgré ces réserves, que votre lutte paie.

P.S : sachez que des gens vous traitent déjà de terroristes pour avoir mis le feu à la voiture épave…
Alors foutu pour foutu ; )

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un-e administratrice/administrateur du site.

Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?
  • Votre email, facultatif (si vous souhaitez pouvoir être contacté-e par l'équipe de Iaata)

  • 15 décembre 2016

    Lol les pompiers avec nous xD

    Allô ! Le métier des pompiers c’est d’éteindre le feu ! IAATA, il y a quelqu’un au bout du fil ? Les étincelles de la révolte ou l’extinction des feux ?

    Nik tous les uniformes et leurs soldats

  • 14 décembre 2016

    Ce n’est pas étonnant que les pompiers rejoignent les policiers, ils collaborent quotidiennement avec eux, c’est un peu leurs collègues de travail.

    C’est un peu simple la vision des gentils pompiers. On a déjà vu des pompiers collaborer à l’expulsion de squats, mettre à disposition la grande échelle, aller chercher les gens réfugiès sur les toits. Emenner des gens de force en HP. Mais c’était surrement pour notre bien, pour le service public. Et puis ce sont les premiers à éteindre nos barricades enflammés...

    Les pompiers font aussi parti de la répression... même si il risque de la subir en luttant.

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.