Causerie - "Impérialisme d’exclusion et état d’exception" - Mardi 12 mars

Mardi 12 mars, à 20 h, à la pizzeria Belfort, présentation-discussion autour du livre "Impérialisme d’exclusion et état d’exception" !

MARDI 12 MARS, à 20 h, à la PIZZERIA BELFORT, présentation-discussion autour du livre Impérialisme d’exclusion et état d’exception (éditions Divergences, 2018), animée par Clément Homs !

___

Organisé par le "Cercle de lecture critique de la valeur-dissociation - Occitanie", cette causerie portera sur les mutations fondamentales de l’impérialisme au XXIe siècle, et sur les manières de les combattre.

(Nous avions déjà prévu d’organiser cette causerie le 26 février, mais comme la discussion du 26 février fut riche, nous avons décidé de reporter celle sur les nouvelles formes d’impérialisme au mardi 12 mars (mardi prochain, donc).) Nous vous attendons nombreux.ses !

___

Après le krach de 2008, après les plans de sauvetage mais aussi les banqueroutes étatiques et les flux de réfugiés jetés sur les routes d’une odyssée désespérée, il devient de plus en plus évident, dans les centres du capitalisme comme dans ses périphéries effondrées, que ce dernier se disloque. Alors que l’humanité se défait toujours en un océan d’une extrême pauvreté où flottent les derniers îlots d’une richesse obscène, on voit se répandre, et pas seulement dans l’Europe de l’ouest, une terreur faite d’exclusion, de démarcation et de verrouillage des frontières. L’impérialisme de crise du XXIe siècle n’a définitivement plus les formes qu’il avait au XIXe siècle. À coups d’interventions militaires, de forces spéciales, de drones et d’encampements des masses de réfugiés, il n’est plus un impérialisme d’inclusion, mais vise bel et bien l’exclusion. En se confrontant de manière critique à Carl Schmitt et Giorgio Agamben, Robert Kurz montre avec force qu’en ce début de XXIe siècle le système producteur de marchandises en crise apparaît désormais à visage découvert, comme un état d’exception mondial et permanent, qui a déjà tous les traits de la nouvelle barbarie qui vient.

___

à propos du "Cercle Critique de la valeur-dissociation - Occitanie"

Né en 2016 à la suite d’un mouvement social, ce cercle d’abord itinérant (Foix, Albi, Carcassonne, Montpellier) se fixe désormais en 2019 à Toulouse. Lié à la revue Jaggernaut. Crise et critique de la société capitaliste-patriarcale (éditions "Crise & Critique"), il entend nourrir la participation aux luttes sociales d’une discussion théorique et critique à partir des textes de Marx, Kurz, Jappe, Scholz, Trenkle, Lohoff, Debord, Postone, et plus largement du courant de la critique de la valeur-dissociation et de la première génération de l’École de Francfort.

La « critique de la valeur-dissociation », inspirée par Marx mais sans s’y limiter, procède d’une critique radicale du travail et de l’argent, de la marchandise et de la valeur marchande, de l’État et du patriarcat, du sujet moderne et des idéologies de crise.

A chaque séance, des participants ou des invités extérieurs se proposent d’exposer une réflexion originale ou de présenter les nœuds argumentatifs et enjeux d’un texte, afin d’introduire une réflexion collective et des discussions vivantes.

___

Le mardi 12 mars à 20h

à la pizzeria Belfort, 2, rue Bertrand de Born

(à 5 minutes à pieds du métro Jean Jaurès)

P.-S.

Pour en savoir plus sur la critique de la valeur-dissociation :

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un-e administratrice/administrateur du site.

Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?
  • Votre email, facultatif (si vous souhaitez pouvoir être contacté-e par l'équipe de Iaata)

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.