Cinéclub au Local Rue Piquemil 12 décembre 20h

Au programme de ce cinéclub smart city, surveillance et contrôle.
Fix, Find and finish, un film de Sylvain Cruizat sur ce que les drônes et les nouvelles technologies font à la guerre. Suivi d’un (ou deux) épisodes de Black Mirror.

Find, fix, finish est l’un des ordres de mission dans une guerre d’un genre nouveau au nom de la lutte contre le terrorisme. Basée sur les nouvelles technologies et menée par les services gouvernementaux comme prévention d’attaques, elle s’immisce peu à peu dans la vie intime d’individus ciblés. "Avez-vous jamais marché sur une fourmilière sans lui accorder la moindre pensée ?"

Black Mirror, Saison 4 épisode 2 Arkangel Inquiète pour la sécurité de sa fillette, Marie, mère célibataire, équipe celle-ci d’un implant de surveillance de pointe qui permet de la localiser, et pas seulement.
Saison 3 épisode 1 Chute Libre Un monde où chaque interaction sociale est sujette à une notation et où mieux l’on est noté, plus on a de privilège. Une sorte de "crédit social", qui ressemble déjà beaucoup à ce qui se passe en Chine. Fiction ou réalité ?

La pensée cybernétique a innervé de multiples champs de l’activité humaine. Son influence n’a cessé de croître. La société de l’information et la révolution dite « numérique » qui la prolongent – la digitalisation du monde – lui ont permis de se doter d’une panoplie de technologies et d’outils numériques les plus divers qui prennent en charge des pans entiers de l’existence et qui instaurent, matériellement et dans les imaginaires, de nouvelles manières de faire les choses, de vivre, de nouveaux rapports au monde. Retour ligne automatique
De la robotique à l’informatique, des mathématiques à la finance, de l’agriculture à la météorologie, des transports à la logistique, le changement est si total qu’il amenait à la conception de la ville intelligente : la Smart City comme ce dispositif intégrant tout un tas de dispositifs. Le système des systèmes dont l’intelligence s’exerce dans l’optimisation de l’agencement global des « sous-systèmes » - transport, soin, éducation, police, énergie…Retour ligne automatique
La Smart city est souvent représentée comme répondant à deux logiques différentes qui semblent s’opposer. La logique top down où tout est géré d’en haut. La logique bottom up, horizontale, où le pouvoir est donné aux utilisateurs. La première se déploie dans l’imaginaire du contrôle intégral, du Big Brother, où on piloterait la ville ville comme on pilote un drone ou comme on joue à Sim City. La seconde active les idées de participations, d’échanges, d’organisations citoyennes.Retour ligne automatique
C’est à ces deux logiques auxquelles nous allons nous attacher mercredi soir.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un-e administratrice/administrateur du site.

Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?
  • Votre email, facultatif (si vous souhaitez pouvoir être contacté-e par l'équipe de Iaata)


À lire également...

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.