Comparutions immédiates suite aux manifs de GJ, semaine du 27 au 31 Mai

La Defense collective à assistée à plusieures comparutions dans la semaine, voilà ce qu’il s’est passé au tribunal pour les Gilets Jaunes.

-* A.M, arrêté le 1er mai. Avait refusé la comparution immédiate, en détention provisoire depuis le 3/05.
Chefs d’inculpation : regroupement, dissimulation, violences sur PDAP (2 jours ITT), rébellion, et port armes catB (clous, gazeuse sur lui ; hache et scie dans sa voiture).

A est accusé d’avoir gazé un flic en passant la main sous la visière du casque du baqueux. Ce qu’il conteste. Fait exagéré par l’avocate du flic “Il hurlait de douleur et a dû être hospitalisé”.
La tenue de l’accusé a été souvent citée par juge et proc pour montrer la détermination (tour de cou pour la dissimulation, + lunettes et masque ; et veste de protection pour motard ; tout en noir).
Juste avant l’arrestation ils étaient deux, l’un s’est échappé lors de la course poursuite avec la BAC.
Arrêté vers 18h, l’inculpé plaide une arrestation abusive alors qu’il quittait la manif. Les flics parlent d’un véner.
Pendant la garde à vue, A a accepté une perquisition dans sa voiture (ils y trouvent une hache et une scie qui lui servent pour les barbecue) et une autre chez lui. Là les flics trouvent : chargeur d’un 45mm + munitions ; des pétards artisanaux, une arbalète, une grenade vide.. et autres munitions pour autre flingue.
Ils fouillent également son téléphone et lisent des propos anti flics sur son compte messenger.

Réquisitoire proc : Elle parle de faits prémédités, qualifie l’altercation avec le baqueux d’agression.. demande 1 an de taule avec maintien en détention, dont 6 mois de sursis. Interdiction port armes 5 ans et interdiction manif 2 ans. Obligation de travailler et confiscation des scellés. 1000 + 800 euros par flic, c’est à dire X2.

Défense misérabiliste qui met l’accent sur des fragilités physiques et justifie la tenue de protection pendant la manif par cette fragilité . Et A a fait une formation de 3 ans qui doit être validée par un examen le lundi 5 juin… s’il ne va pas à ces examens, ses 3 ans sont perdus. Demande une peine sans mandat de dépôt.

Délibéré : Un an de taule, dont 6 de sursis sans maintien en détention. 1000 +400 pour le flic traumatisé et 500 + 400 pour son collègue (qui va faire la gueule).

-* K.L Soulevé chez lui le 29 Mai avec une perquiz de son domicile. Procès le 31 mai.
Chefs d’inculpation : regroupement, dissimulation, violence sur PDAP sans ITT sans partie civil, dégradation d’une agence bancaire avec un poteau métallique ( crédit agricole ) le 19 Janvier sans partie civil, dégradation d’une agence bancaire avec un poteau métallique le 13 avril ( CIC ) sans partie civile.
Contexte / Accusations Le Juge commence à saluer la " qualité de l’enquête " du groupe spécial GJ. Il se fait remonter avec plusieurs vidéos du 13 Avril ( celles des keufs + réseaux sociaux ) ou il porte un jogging, chaussure reconnaissable, t shirt D’1ST1 et aussi ses tatouages. Ensuite identifié via Facebook et site officiel de D’1ST1 ou on voit ses tatouages. C’est ensuite que les flics vont l’identifier pour les faits du 19 Janvier. Le juge dit qu’il est repéré pendant la manif du 25 mai, les keufs décident alors de procédé a son interpellation a son domicile. Perquiz non concluante.
En garde à vue il va tout avouer et reconnaître les faits dans leurs intégralité. En attendant le déferrement il passe une nuit a Seysses.
Pendant le procès, il déclare qu’il « se laisse porter par l’euphorie de la foule et surtout par les casseurs qui lui place le poteau dans les mains l’obligeant et l’encourageant a casser. " Je ne suis pas un black bloc, je suis pacifique " " J’ai jeté mon matos dans le canal car je me sentais sali par ce que j’avais fait " " Je dessert la France" " Je vous appel a l’aide monsieur le Juge" " Je n’ai pas le profil pour faire de la prison avec les dealers et les violeurs" " Seysses pire jour de ma vie ".

Procureur : Reconnais qu’il n’a pas le profil black bloc. Revient sur l’écart de ses propos " pacifiste " avec les faits et le responsabilise. Fait un lapsus volontaire sur " des vies / des vitres brisées " .
Demande 15 mois ferme avec maintien en détention . Interdiction port armes 5 ans et interdiction manif 2 ans.

La défense : elle parle de la violence des keufs et des " mutilations " qui entraîne une réponse des manifestants, mais rapidement on bascule dans une défense de profil. C’est un jeune papa, qui dirige sa propre salle de sport et emplois 8 personnes. Enfance difficile il n’a pas vu son daron qui était en prison, peur de reproduire ça avec sa fille. Il fait des concert pour les enfants orphelins au SriLanka. Détention pas son profil, demande de bracelet.

Délibéré : 18 mois dont 6 de sursis avec maintien en détention. Interdiction port armes 5 ans et interdiction manif 2 ans.
GROS ZBEUL après le rendu de la part des proches, beaucoup d’insultes et des doigts. Mais comme il était 22h30 et que le juge était claqué pas de réactions pas d’outrage.

P.-S.

Plus d’infos sur le site de la Defense Collective : https://defensecollectivetoulouse.noblogs.org/

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un-e administratrice/administrateur du site.

Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?
  • Votre email, facultatif (si vous souhaitez pouvoir être contacté-e par l'équipe de Iaata)

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.