Démenti des Wonder Sisters suite à la réponse de l’U.A.T.

Consécutivement au droit de réponse dont l’U.A.T. a usé suite au communiqué dans lequel nous, Wonder Sisters, visions leur comportement sexiste, voici ce que nous leur répondons :

Nous ne souhaitions absolument pas entrer dans une guerre de communiqués quand nous avons dénoncé votre comportement sexiste, raison pour laquelle il s’agit là du dernier texte que nous publions à ce sujet précis, quelques soient les manœuvres à venir. Mais face à tant de faussetés et de mauvaise foi, nous ne pouvions que produire ce second communiqué, ne serait-ce que par respect envers les nombreux soutiens d’orga et de militant.e.s exprimés depuis plus de deux semaines au niveau local comme national. Nous saisissons ici l’opportunité de les remercier chaleureusement pour l’espoir et la force que leur démarche nous a insufflé.e.s. Sororité et amour !

Tout d’abord, nous constatons qu’après bientôt trois semaines sans réponse, vous avez choisi le mensonge comme stratégie de défense. Pour rappel, votre première version donnée devant témoins en inter-orga (la deuxième, celle du jeudi 2 mai) était « qu’en fait il s’agissait juste d’un oubli », mais maintenant il semble que votre justification ait changé pour prendre une tournure que vous espérez sûrement davantage crédible. Nous regrettons clairement cette volonté de ne pas assumer en cherchant ainsi à réécrire l’histoire plutôt que d’effectuer votre auto-critique. Il est triste que vous ayez choisi de ne pas vous remettre en question, pourtant ce simple mouvement réflexif vous aurait probablement permis de faire tout naturellement votre mea culpa.

Par ailleurs, comme vous le savez déjà très bien, certain.e.s de vos membres devai.en.t en effet participer à l’aventure Wonder Sisters, mais c’est par pression et/ou fidélité exclusive (éloignée de nos principes) qu’elle.s a/ont finalement décidé de ne pas intégrer notre groupe, justement du fait qu’il s’agissait bien d’une (autre) organisation politique. Encore une fois vos déclarations sonnent faux.

De plus, parce que nous sommes en mesure d’organiser un concert, alors nous ne saurions faire que ça ? A l’instar de l’AIM, du RASH et de nombreuses autres organisations antifascistes, nous sommes bien une organisation politique et nos événements nous sont utiles afin de se présenter, de communiquer, de célébrer et de créer du lien, tout comme vous avec les vôtres (projections, concerts...). Nos membres se rejoignent sur des bases politiques et non affinitaires, c’est encore une fois très paternaliste, méprisant et dédaigneux de votre part d’affirmer l’inverse.
A partir de combien de temps, et que faudrait-il faire en tant que femmes, afin d’être considérées et estimées dans ce milieu ?

Aussi, nous avons bien saisi que d’après vous nous aurions dû accepter de flatter vos égos en se présentant à vous de façon docile, montrant patte blanche, et peut-être ainsi avoir la chance de se voir adoubées, après avoir symboliquement baisé votre chevalière de parrain de l’antifascisme, à la manière d’un mafieux faisant allégeance à son chef. SUD, FSU, Solidaires, la dizaine de CGT contactées, le CDK, Clar-T ou encore le Comité Justice Adama ont-iels tout.e.s eu à le faire ? Évidemment que non.
Pourtant selon vous, afin que nous soyons invitées et puissions participer à cette fameuse inter-orga « unitaire », nous aurions du vous contacter nous-mêmes, mais en parallèle, pour que certaines femmes de votre orga puissent participer aux Wonder Sisters (ce qui était encore une fois prévu), là encore il aurait fallu que ce soit nous qui vous contactions ? Vous cultivez décidément le paradoxe. Chez vous comme pour toutes les organisations politique, afin d’intégrer les WS ce sont les individu.e.s qui doivent faire la démarche de venir vers nous de façon autodéterminée, sans que nous ayons à aller les chercher, démontrant ainsi une certaine motivation.
Enfin, puisqu’il est clair d’après vous que, dans un cas comme dans l’autre, la tâche de vous contactez nous incombait systématiquement, alors quand auriez-vous eu la considération suffisante pour le faire de vous-même ? Paternalisme quand tu nous tiens...
Au regret de ne pas vous convenir, nous nous sommes simplement senties libres de réagir et de libérer notre parole face à la discrimination que nous subissions, sans vous en demander l’autorisation.

D’autre part concernant le RASH, vous mentez encore de façon éhontée. Pour en avoir discuté aujourd’hui même avec cette organisation qui se définit bien comme politique, le RASH ne vous a jamais contacté. Ce que vous écrivez est absolument faux. Seul un individu genré homme l’a fait de façon informelle étant choqué par votre comportement provocateur et clivant, précisant bien qu’il ne disposait d’aucun mandat et qu’il ne portait nullement la parole de son orga. Mais il semble que vous n’exigiez pas le même formalisme d’un mec du RASH que d’une meuf des WS, considérant qu’il s’agissait là d’une prise de contact officiel de son orga...
Quand votre argument fallacieux rencontre votre sexisme ordinaire le résultat puant qui en découle est à l’image de votre réponse malhonnête.

De la même façon, vous n’ignorez pas qu’il reste bien aujourd’hui des agresseur.euse.s convié.e.s cette année à l’hommage pour notre camarade Clément, mais vous choisissez délibérément de ne citer qu’une seule orga tout en sachant pertinemment que plusieurs étaient visées. Malheureusement toujours la même stratégie de manipulation et de réécriture...
Encore une fois, nous, Wonder Sisters, affirmons notre soutien inconditionnel à toutes les victimes.

Par ailleurs, nous avons bien parlé « d’une majorité d’hommes hétéros cis blancs » qui composent l’U.A.T., rien de plus. Ceci est un fait objectif mais encore une fois, et comme on pouvait s’y attendre, vous tronquez cette phrase afin de l’instrumentaliser contre nous. C’est moche et parfaitement irrecevable intellectuellement. Loin de chercher à invisibiliser les femmes de votre groupe, nous avons au contraire systématiquement usé du pronom « iels » afin de bien signifier leur existence. Voilà encore une fausseté. Vous souhaitiez nous salir en guise de vengeance mais, n’imaginez pas parvenir à berner qui que ce soit avec ce genre de stratagèmes douteux et indignes.

Si le rassemblement en hommage à notre camarade s’avère encore une fois être un échec cette année, comme ce le fût déjà l’an dernier, sachez que vous en serez bien les seuls et uniques responsables.

En revanche nous ferons en sorte dorénavant que ce ne soit plus jamais le cas, soyez assurés de notre détermination en la matière.

Les WS, fières d’être insoumises et libres de ne pas vous convenir.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un-e administratrice/administrateur du site.

Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?
  • Votre email, facultatif (si vous souhaitez pouvoir être contacté-e par l'équipe de Iaata)

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.