Événements

Fil d’info > Enfermement

Discussion "l’enfermement en temps de covid"

Depuis un an, les mesures sanitaires et répressives s’enchaînent. Les différentes institutions étatiques ont révélé de manière encore plus assumée leurs rôles. (Bien qu’ils ne s’en étaient pas cachés avant.)L’École-garderie formant à l’obéissance et qui fait rouler l’économie, les CRA (Centres de Rétentions pour personnes n’ayant pas les « bons papiers ») enfermant pour punir à défaut de pouvoir expulser, les Prisons-repoussoir/menace pour faire accepter les règles, les EHPAD-mouroirs,... Ça fout la rage et ça fait flipper.

Ailleurs > Répression

« Mais t’as cru quoi ? » Communiqué des Tanneries sur l’intrusion policière de ce samedi – Dijoncter.info - Site d’infos en lutte sur Dijon

Alors qu’un vent de contestation souffle dans le monde de la culture, la Préfecture de Côte-d’or envoie ses troupes aux Tanneries pour empêcher la tenue d’un concert... sans public.
Samedi après-midi vers 16h, plusieurs dizaines de policiers en tenue anti-émeute s’introduisent dans l’Espace autogéré des Tanneries. Pendant près de deux heures ils bouclent les lieux et tentent de s’introduire jusque dans les habitations. Motif invoqué ? « Non respect des mesures Covid ». Les personnes sur place seraient (...)

Fil d’info > Squats

Roland, les squatteurs et les médias

L’emballement des médias autour du squat d’une des propriétés de monsieur Roland commence il y a 10 jours. La Dépêche du Midi raconte que Roland venait « une fois par semaine » dans cette propriété depuis plusieurs mois, pour se « reposer et entretenir la maison ». En septembre l’aide-ménagère (ou l’agence censée vendre la maison selon l’une ou l’autre des deux versions relatées dans les médias) remarque que des précaires s’y sont installés. Le propriétaire lance une procédure d’expulsion. Quelques semaines plus tard, le 23 octobre le jugement tombe : l’expulsion aura lieu à la fin de la trêve hivernale.

breves > Squats

Retour de bâton pour la milice anti-squat

Avant-hier soir, les habitant·e·s du 83 avenue de Fronton à Toulouse quittaient le squat sous la menace de différents groupes faisant passer la propriété privée avant la nécessité de dormir sous un toit.
Le soir même un des chefs autoproclamés de cette milice, Vin’s Ken sur Facebook, appelait à un apéro au parking de Sesquières samedi après-midi pour « fêter cette putain de victoire » et créer des groupes capables de virer n’importe quel squat, partout en France. Il concluait sa vidéo, entrecoupée d’insultes (...)

Fil d’info > Squats

Squat toulouse : variation de mise sous pression

En septembre, une maison inhabitée du quartier des minimes à Toulouse est squattée et suite à la procédure judiciaire, les occupant.es bénéficient de la trêve hivernale (récemment prolongée du 31mars au 1er juin dans le cadre de la crise sanitaire).Ces deux seuls mois de prolongation déclenchent une réactualisation de la vague médiatique et politique anti-squat de ces derniers mois.

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 21 |

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.

-