Festival Antifasciste 2018 !

Cette année, retour du Festival Antifasciste dans votre ville !
Concerts, projection, cantine populaire, débat, exposition et d’autres évènements à venir.
L’occasion de se retrouver, de passer des bons moments et de soutenir la lutte.
Venez nombreux et nombreuses !

L’Union Antifasciste Toulousaine et Kartier Libre ont le plaisir de vous annoncer que l’édition du festival antifasciste 2018 aura lieu début décembre.

Sont prévus deux soirs de concert, une expo photo, des tables militantes et une projection (et peut être plus), et chaque soir à prix libre.

  • Cela commencera le samedi 1 décembre à l’Itinéraire bis.
    Au programme de la soirée : expo photo de Ben Art’Core, cantine pop et concert. La musique commencera à 19h avec Accordémon, de la cumbia musette qui nous vient du Lot, puis le crew toulousain du collectif hybride et senso & the flying waves qui nous fera découvrir de la musique du monde.
  • Le mercredi 5 décembre en co-organisation avec le syndicat local Construction Bois Ameublement de la CGT 31 aura lieu une projection à la Bourse du travail à 18h30.
    Le film, « Une jeunesse parisienne en résistance » qui raconte l’histoire du FTP-MOI parisien : une brigade de résistants étrangers et révolutionnaires. Puis discussion / débat. Un apéro et de la bouffe sont prévus pour accompagner !
  • Et pour finir : le samedi 8 décembre à la Dynamo, de 20h à 4h, concert.
    Commençant avec un groupe de rap de Tours : Artillerie de Salopart la soiré partira sur de la techno avec Nouzbi Censuré, Hankok Censuré, Clelia TXN, JeFF AC-Tone et Kurt Gainsbarre.

Nous avions initialement prévue un troisième soir de concert pour les amateurs et amatrices de Punk. Mais la politique anti-culturel de la mairie de Toulouse l’a fait annuler.

Le Ôbohème, qui devait l’accueillir, s’est vu interdit concert. Alors que Toulouse dépense deux millions pour des machines elle mène la guerre contre la culture indépendante. Les fermetures et sanctions à répétition que subisse les bars qui accueil des concerts tue peu à peu la vie nocturne, la renvoyant en périphérie l’activité et faisant du centre ville une zone de résidence pour les bourgeois.

Alors pour nous soutenir, nous rencontrer, débattre, échanger, lier culture & politique et passer une bonne soirée, rapplique ! Et comme toujours, venez nombreus.e.s !

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un-e administratrice/administrateur du site.

Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?
  • Votre email, facultatif (si vous souhaitez pouvoir être contacté-e par l'équipe de Iaata)

  • 28 novembre

    Et oui, ce groupe définit sa musique comme ça. « Sengo and the Flying Waves, est un groupe de musique du monde né d’une collaboration toulousaine », et bizarrement des fois on ne se sent pas la légitimité pour changer le nom des catégories utilisés par celles et ceux concerné.e.s malgré toute nos grandes théories occidentales.

  • 26 novembre

    Vraiment il y a encore des gens qui écrivent « musique du monde » pour désigner du son qui vient « d’un autre pays » ? Du monde ? D’où ? Généralement, ça veut dire un mélange de -l’Afrique-les Antilles-l’Amérique latine-les Balkans- L’.. on s’en fout finalement c’est le pot pourri des trucs de loin de chez nous donc PAS LA PEINE DE LES NOMMER. Coucou les antifas. Faites un effort.

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.