Grande soirée Boum / Tombola en soutien à la campagne d’occupation

En solidarité avec la campagne d’occupation débutée cet été, et à la création d’une caisse antirep et d’une caisse de lutte venez nombreu.ses à L’Atelier lieu collectif ouvert il y a peu situé au 47 rue Vestrepain le Samedi 24 Novembre, pour sa première soirée de soutien !

Voilà bientôt 4 mois que la campagne d’occupation s’est lancée, une dizaine de squats on été ouvert depuis, toujours avec pour visée de créer un réseau de solidarité et d’entraide... Il était grand temps d’organiser une première soirée de soutient quand même ! C’est pourquoi on profite de la fraîche ouverture de l’Atelier, lieu collectif d’organisation et d’habitation pour se faire ca !

Parce que la campagne et celles.ceux qui la vivent on besoin de thune pour fonctionner la recette de la soirée servira pour moitié a l’antirep en solidarité avec celles.ceux qui subisse la répression étatique ; incarcérée en prison pour étranger.es ( CRA) , frais de justice .. . L’autre moitié ira dans les dépenses de fonctionnement de la campagne. De l’essence pour aller faire une récup à l’achat de matos pour réparer une chaudière.
Et parce que la lutte c’est aussi des moments festifs, c’est pour tout cela qu’on vous invite à venir se rencontrer ,s’informer, dépenser son rsa et danser.

Le programme de la soirée :

- 19h Vous pouvez commencez à arriver

- 20h Concert à préciser ( déso )

- 21h Concert de Mr.Bishop

- 22h Tirage de la tombola

- 22h30 Boom / Dancefloor

- 00h30 Fin de la soirée

Tout au long de la soirée :

- Une tombola / Roue de la fortune aux lots incroyables, de la sérigraphie au pied de biche sans oublier les différents GROS LOTS.

- Un bar a cockail sponsorisé par le pas de la Caz, glace pillé et ombrelles seront au rdv ( rassuré vous il y aura de la bierre et des softs )

- Dancefloor

- Cantine végé/vegan Mafé et gateaux

- Table info , brochure, sérigraphie, aquarelle, stickers

L’Atelier se veut un lieu anti sexiste et anti autoritaire, on sera super attentif.ves aux comportements oppressifs, relous vous êtes prévenus !

Face aux expulsions et aux problèmes de logement, face aux frontières et a ceux qui les tiennent ,pour la création de réseau de solidarité et d’entraide agissons ensemble par nos propres moyens.
On vous attend le Samedi 24 Novembre au 47 rue Vestrepain sur la piste de danse.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un-e administratrice/administrateur du site.

Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?
  • Votre email, facultatif (si vous souhaitez pouvoir être contacté-e par l'équipe de Iaata)

  • 20 novembre

    Ce genre de commentaire ne mène nulle part. C’est le pur produit d’une mauvaise utilisation des mot. Considérer que faire un clin d’œil à des gens qui touchent le RSA est un appel à faire venir des bourgeois est assez étrange politiquement...

    C’est une réalité que de dire que des gens galèrent avec le RSA et c’est également une réalité que certaines autres personnes vont en dépenser une partie au bar et pour s’amuser. Et claquer son RSA au bar n’est pas typique de la bourgeoisie, ça n’a aucun sens de dire ça. C’est une critique infondée qui si on la pousse plus loin amène juste à une espèce de morale sacrificielle et culpabilisante néfaste à toute forme de lutte.

    PS : cimer mais la décence ( =Respect de ce qui touche les bonnes mœurs, les convenances.) c’est n’importe quoi, c’est se placer sur un truc moral et pas politique.

  • 19 novembre

    « dépenser son RSA »> toujours plus d’indécence !!
    Alors c’est pas parce que toi tu as le privilège de pouvoir CHOISIR d’avoir le RSA que c’est le cas de tout le monde. Si tu kiffes avoir la chance de pouvoir le dépenser dans des soirées de soutien, grand bien t’en face mais est ce que tu peux rester décent.e et garder en tête que c’est surtout un revenu pour survivre pour la grande grande majorité des concernées ?!
    on en a marre des textes qui visent que ce petit milieu blanc d’origine bien bourgeois soit disant si joyeux, si safe et si festif. Quel blague !

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.