La solidarité avec le peuple palestinien ne faiblit pas ! Retour sur la manifestation du 23 juillet à Toulouse

A l’appel de nombreuses organisations de gauche, une nouvelle manifestation de solidarité a eu lieu hier, mercredi 23 juillet, rassemblant près de 2000 personnes. En voici un bref récit suivi d’un court compte-rendu du collectif Palestine Libre et de la déclaration de Coup pour Coup 31, lue au début et à la fin.
Prochaine manifestation à Toulouse samedi 26 juillet à 15h au Capitole

Plus de 700 morts du côté des palestiniens, et l’État d’Israël continue sa répression intensive du peuple de Gaza, combattants comme civils et de tous âge.
A Toulouse, pour la deuxième semaine d’affilée le collectif anti-impérialiste Coup pour Coup 31 appelait à manifester en solidarité à la résistance palestinienne.
Contrairement à la semaine dernière où elles avaient décidé de faire un rassemblement à part qui n’avait réuni qu’une soixantaine de personnes, diverses orgas de gauche ont cette fois-ci appelé à défiler derrière l’étiquette du Collectif Solidarité Palestine 31 (regroupant 27 partis, orgas, assos ou syndicats). Sur le modèle de ce qui s’est fait à Paris, le collectif avait annoncé dans les médias la présence "d’un service d’ordre interne". Engagement pris par les organisateurs dans un contexte national de pression des préfectures sur les rassemblements pro-palestiniens. Un important dispositif policier avait d’ailleurs encore été déployé, de visibles une dizaine de cars de CRS étaient déjà postés en attente rue de Metz alors que d’autres étaient alignés aux abords de Jean-Jaurès.
Deux cortèges composaient donc cette manif. Celui de tête mené par les organisations de gauche du CSP 31 était suivi par un cortège anti-impérialiste volumineux et énergique derrière la banderole du collectif Coup pour Coup31 "Contre l’impérialisme et le sionisme, soutenons la résistance palestinienne / Palestine vivra et vaincra".

On s’interroge quand même sur plusieurs choses suite à la manif :

- Pourquoi partir si vite de la place du Capitole, seulement dix minutes après l’heure du rassemblement, même pas le quart d’heure toulousain ! Du coup les personnes qui ont ramené le fameux drapeaux sont arrivées pile à temps pour rejoindre la manifestation.
- Ensuite la manifestation a fait un mini parcours, place du capitole place St Etienne et au pas de course... Aucuns arrêts, aucuns détour... Il semble que la préfecture ait demandé aux organisations de faire fissa fissa...
- Heureusement la manifestation ne s’est pas dispersée place Saint-Etienne où étaient prévues les traditionnelles prises de parole. Elle a continué jusqu’au Capitole, emmenée par la banderole de 15 mètres et des personnes motivées pour un parcours bien dynamique, mais pas trop rapide, pour montrer notre détermination à nous faire entendre.
Le gouvernement et les médias font grand cas de quelques échauffourées dans les manifestations parisiennes et installent un climat de suspicion que nous aimerions voir contré par les organisations qui déposent les défilés. L’enjeu est important il faut réaffirmer encore et encore qu’Israël est un état colonial et raciste, et ce qui se passe à Gaza est une exécution de civil à échelle massive et dans le même temps la colonisation continue en Cisjordanie...

Compte-rendu du collectif Palestine Libre

« Une formidable mobilisation a réuni plusieurs milliers de personnes à Toulouse ce soir, en soutien au peuple palestinien et à sa résistance, pour dénoncer dans l’unité, la colère et la détermination les massacres et la barbarie sionistes et exiger la cessation immédiate des bombardements et la levée du blocus criminel de Gaza.
Au cours de la manif, un immense drapeau palestinien d’au moins 15 m de longueur a été déployé le long des rues de Toulouse. Il faut absolument remercier le groupe de femmes solidaires du Mirail, y compris la couturière qui a travaillé durant 7h là-dessus !
Les prises de paroles ont eu lieu devant la Préfecture et le communiqué de notre collectif a été écouté et apprécié, à la suite de celui du CS Palestine 31 et de Coup pour Coup 31.
La manif s’est déroulée comme les autres fois sans aucun incident. La mobilisation continue et continuera jusqu’à la fin des bombardements et la levée du blocus de Gaza ! »

Déclaration de Coup pour Coup 31 :

« Depuis deux semaines, Israël livre une nouvelle attaque sanglante contre le peuple palestinien.
La barbarie des troupes coloniales se déchaîne. Mais les assassins savent qu’ils peuvent agir en toute impunité : Israël foule aux pieds toutes les résolutions votées par le Conseil de sécurité de l’ONU depuis 1948.
Les différentes institutions internationales soutiennent la guerre terroriste menée par Israël. Tout comme le gouvernement de François Hollande, qui en plus de soutenir Israël, interdit et réprime les manifestations de solidarité comme à Paris ce samedi 19 juillet.
Les palestiniens ne peuvent compter que sur leur extraordinaire résistance et la solidarité internationale des peuples.
Notre responsabilité ici et maintenant est de dénoncer la barbarie sioniste et de soutenir la Résistance palestinienne, en particulier sa frange révolutionnaire qu’est le Front Populaire pour la Libération de la Palestine. Soutenir la Résistance ici, c’est dénoncer clairement le coupable : le sionisme. Depuis 1948, au nom de cette idéologie colonialiste et raciste, les guerres ont succédé aux guerres, les massacres aux massacres. Cette région ne connaîtra la paix que par la disparition du colonialisme.
Nous dénonçons la volonté de renvoyer dos à dos agresseurs et agressés. Hier comme aujourd’hui on ne peut être que du côté du colonisé et non du colonisateur. Nous dénonçons par ailleurs toute tentative de récupération de la part d’antisémites du combat antisioniste. L’antisionisme est par nature antiraciste, il est de notre devoir de sans cesse le rappeler.
Mais notre responsabilité est aussi de dénoncer notre propre impérialisme. La France est depuis longtemps un allié inconditionnel d’Israël. Et ceci pour une raison simple, Israël est l’un des postes avancés des impérialistes au Moyen-Orient et c’est bien là la raison de son existence.

Il ne peut y avoir qu’une seule solution juste et durable , elle passe par :

-Un seul État, sur tout le territoire histoirique

- Le retour de tous les réfugiés expulsés depuis 1948

- La libération de tous les prisonniers politiques palestiniens

PALESTINE VIVRA ! PALESTINE VAINCRA ! »

P.-S.

Les photos sont toutes reprises du site Coup pour Coup 31, dans leur compte-rendu de la manifestation.

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.