Le Web indé en deuil

Pierre Lazuly est mort. C’est comme ça, que veux-tu.

Il y avait un mec qui se faisait appeler Pierre Lazuly. Parce qu’il aimait Vian, et parce qu’il savait déjà, quand le Web balbutiait, qu’ici comme ailleurs on irait chercher des crosses aux gens à un moment ou à un autre. Alors il avait pris un nom de plume, pour écrire en liberté sans qu’on puisse dire qui il était, où il habitait, pour qui il travaillait. Il n’avait pas besoin de prendre les précautions qui sont devenues courantes, comme quoi les propos ici tenus n’engagent pas mon employeur, et ceci-celà.

Et quelle plume ! Je lisais tout, je commentais de temps en temps – par mail, il se protégeait du bruit des commentaires sur son site, alors que c’était un SPIP, ce machin bizarre que personne ne connaissait, que peu de gens connaissent aujourd’hui.

J’ai su après qu’il avait contribué à le créer, qu’il faisait partie de cette bande qui avait enfanté uZine. Le nom même de SPIP, tiens…

Note du collectif de modération : SPIP (Système de Publication pour l’Internet), c’est l’architecture qui permet à IAATA.info et aux sites du Réseau Mutu (et à d’autres) d’exister. La mort d’un des créateurs de SPIP, c’est l’occasion de se rappeler qu’internet n’est pas une île isolée du reste du monde. IAATA permet de relayer les luttes, et utiliser IAATA c’est aussi prendre part à l’affrontement qui se joue entre un web verrouillé, centralisé, machine à données et à fric face à un web libre, décentralisé

P.-S.

Lire la suite sur nota-bene.org

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un-e administratrice/administrateur du site.

Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?
  • Votre email, facultatif (si vous souhaitez pouvoir être contacté-e par l'équipe de Iaata)

  • 29 mars

    En hommage, il me semble important de signaler ce texte important : le manifeste du web indépendant (en 1997, il était d’une précoce lucidité).

    Et aussi cette interview publiée en 2009, où on peut lire notamment « Il vaut mieux un blogger consciencieux qui va consacrer 10h à un article, qu’un pigiste de bonne volonté obligé par les contraintes rédactionnelles de bâcler son papier en 2h. Le travail et l’enquête journalistique ne sont, selon moi, valables que dans le cadre de rédactions qui disposent de moyens corrects. Si j’écris un article sur un sujet qui m’intéresse, j’ai quelques chances d’être meilleur qu’un journaliste qui se voit imposer un sujet qui ne le motive pas. »

    Avis aux plumes sur Iaata ou ailleurs ;)


À lire également...

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.