Le planning 31 ne doit pas fermer, mobilisons-nous !

Violences faites aux femmes, inégalités, accès à la santé sexuelle, décider d’avoir un enfant ou de ne pas en avoir... Sur tout ces thèmes le planning familiale joue un rôle, d’accueil, d’écoute et d’accompagnement, sa fermeture définitive serait un recul énorme. Nous ne pouvons pas laisser faire.

Une nécessaire mobilisation

Vendredi 30 janvier à la Chapelle plus d’un centaine de personnes ce sont réunis pour faire le point sur la situation. Des individu.e.s bien sûr, mais aussi des organisations et des associations. Des représentant.e.s de syndicats (CGT, FSU, SUD), de parti politique (NPA, JC) et d’association (Act up, la Case de santé) étaient présent.e.s pour partager l’inquiétude des bénévoles et salariées du Planning 31. Pour l’instant aucun des financeurs n’a pris la mesure de la situation, tous se renvoient la balle, espérant ne pas être celui qui devra régler la douloureuse.

Ce qui est demandé aujourd’hui, c’est que la région, l’État, la mairie, le département se mettent autour d’une table pour trouver une solution. Nous parlons de sommes ridicules au regard des enjeux : l’égalité, la santé des femmes et l’accès à l’avortement.
Le gouvernement ne peut pas à la fois faire des mesures d’affichages et laisser mourir les instruments concrets d’une dynamique d’égalité.
L’option prise par les personnes présentes c’est celle de la mobilisation, celle de l’interpellation des instances pour obtenir au plus vite cette rencontre avec l’ensemble des financeurs. Les formes et modalités de cette mobilisation seront bientôt définis concrètement et des appels devront suivre.

Une photo du futur, les membres du planning ont reçues leur chèque [1]...

La solidarité concrète de chacun.e est nécessaire

Il est toujours possible de signer la pétition ou de faire un don, mais aujourd’hui il faut pouvoir aller plus loin en interpellant directement les financeurs. Il a été proposé que chacun.e appelle, écrive, mail autant que faire ce peux pour montrer que personne ne va laisser les pouvoirs publique se détourner de leur responsabilité dans cette affaire.

Un exemple de lettre [2] :

Objet : Opposition à la fermeture du Planning Familial de la Haute-Garonne

Madame, Monsieur,
Je vous fais part de ma grande préoccupation face à la situation du Planning Familial 31, qui risque de fermer définitivement ses portes à la fin février alors qu’elle est la seule structure de ce type dans un département comme la Haute-Garonne. Si le Planning Familial venait à fermer ce sont 5000 personnes par an qui se verraient privées de droits fondamentaux en termes de vie affective et sexuelle et d’égalité femmes-hommes.
Je me permets de vous rappeler que le Planning Familial 31 est une association d’éducation populaire qui :

  • se mobilise pour le droit à une éducation sexuelle, pour l’accès aux soins, à l’information, à l’écoute en matière de sexualités, pour toutes et tous,
  • combat les inégalités sociales, et toutes les formes d’oppression,
  • lutte pour que soit reconnu le droit fondamental de disposer librement de son corps,
  • se bat contre l’oppression spécifique des femmes et toutes formes de discrimination et de violences, notamment sexuelles.

Il me semble inacceptable qu’une telle association puisse cesser d’exister, et que les pouvoirs publics ne soutiennent pas les actions menées par le Planning Familial 31.
Je tiens par ce courrier à exprimer mon soutien inconditionnel au Planning Familial 31 et j’espère vivement que des solutions concrètes seront apportées avant fin février, afin de permettre le fonctionnement pérenne de l’association.
Cordialement

Vous trouverez des adresses dans le fichiers joints :

 - 18.5 ko

Notes

[1Drôle de blague c’est en fait le planning du loir et cher qui était en difficulté en octobre 2013, comme celui de l’Isère et bien d’autre montrant encore une fois qu’il s’agit bien d’un problème de fond, et pas d’une question circonstancielle liée à des problèmes passagers.

[2disponible sur le site du planning

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.