Legal Team : Manifestation du 8 novembre (mis à jour)

MESSAGE DE LA LEGAL TEAM (dimanche 21h50) :
Nouveau rassemblement lundi 10 à 14h devant le Palais de Justice pour soutenir les personnes qui passent en comparution immediate.

Les garanties de représentations doivent être ramenées Lundi à 13h30 au Palais de Justice de Toulouse, Place Auguste Lafourcade, Metro Palais de Justice.

Numero de la legal team 0753048769
Mail : lteam31@riseup.net

Aux personnes proches de personnes arrêtées : vous pouvez rappeler la legal team afin d’organiser ensemble un suivi détaillé et rassembler les éléments pouvant servir de garanties de représentation en vue des comparutions. Les garanties de représentation étant tout ce qui peut justifier que la personne se présentera le jour du procès : contrat de travail, location, hébergement, promesse d’embauche, enfants, études...
Si des personnes sortent du comico merci d’appeller la legal team également qu’on puissent savoir qui reste au poste, qui sort et qui va être déferré.

Dimanche 20h47 :
Chefs d’inculpation attroupement pour manifestation interdite et visage dissimulé pour 1 personne. 4 personnes sont sorties avec convocation pour rappel à la loi en février. 1 personnes est déferré [1] les autres ont leur GAV prolongé.
Le rassemblement devant le commissariatest terminé un autre est appelé demain 14h devant le palais de justce.

00h40 Les personnes devant le comico se sont dispersé pas d’arrestations. Plus personne devant le comico
00h26 5 personnes présentent devant le commissariat se sont fait matraquer par les flics, ont leur a lancer le chien et ils se sont fait insulter et viser au Flash ball et sont en train de se faire controler.
23h45 une personne est sortie pour défaut de proçès verbal
MESSAGE DE LA LEGAL TEAM :
Aux personnes proches de personnes arêttées : vous pouvez rappeler la legal team afin d’organiser ensemble un suivi détaillé et rassembler les éléments pouvant servir de garantie de représentation en vue des comparutions.
Si des personnes sortent du comico merci d’appeller la legal team également qu’on puissent savoir qui reste au poste, qui sort et qui va être déferré.
Possibilité de passage au JLD [2] dimanche en fin d’aprem, ce juge va décidé si les gens arrếté dorme à la prison de Seysse ou pas.
Besoin de garantie de représentation pour éviter ça. Les garanties de représentations doivent être ramener Dimanche avant la fin de l’après midi ou Lundi à 13h30 au Palais de Justice de Toulouse, Place Auguste Lafourcade, Metro Palais de Justice.
Numero de la legal team 0753048769
Mail : lteam31@riseup.net

Avertissement : il n’est nullement nécessaire de faire circuler des informations compromettantes pour les personnes arrêtées. Le but de l’opération est de charger le moins possible pas d’incriminer...

Fin du Suivi
19h30 19 arrestations selon la presse.
18h50 Au moins 18 arrestations. à vérifier, possibilité de doublon.
18h40 3 arrestations vers arnaud Bernard
18h28 Plein de baceux à Arnaud Bernard. Notament devant le bar "Chez Ta Mere"
17h35 Encore des arrestations. Baceux en mode chasse entre Belfort et Jeanne d’arc, une brigade de baceux se dirige vers le canal.
17h15 Jeanne d’arc Tir de Flashball, echymose à la jambe
16h55 coup de tonfa place belfort. Pas de blessure grave. Les manifestants sont dispersé vers jeanne d’arc et la place belfort
16h40 Charge des GM sur les boulevard entre place wilson et Jeanne d’arc. D’autres arrestations.
16h30 3 arrestations confirmés à 16h05 16H20 16h28 par la bac et des charges de CRS. Doute sur l’arrestations de 3 personnes suplémentaires vers 16h05 au niveau du crédit mutuel.

16h10 Barriere anti-emeute des deux côté de la nasse : Du côté de Jaures et de la Gare. Mouvement de nouvelles compagnie de gendarme mobile au niveau d’air france et de la gare. Les manifestants ne peuvent pas sortir. Des baceux equipés sur les côtés. Pas d’infos précises concernant les arrestations
16h00 De nouveau des gazages massifs alors que la foule reste tranquille.
15h50 Gaz Lacrimo massif. Mouvement des baceux sur les côtés et des autres flics devant et derriere.
15h40 La manifestation est complétement bloquée allée Jean Jaurés. C’est calme pour l’instant.
15h35 Selon Tisseo:La ligne A du métro ne dessert plus les stations des Arènes à Balma Gramont.
15h30 Des flics en civil cagoulé par groupe de 10 à droite et à gauche du cortége
15h15 La manif est bloquée par les CRS devant la Mediatheque.

15h05 Environ 500 personnes rassemblé. Le cortège remonte Jean Jaures. Il y a des flics sur les toits. Ajout de photos de la manifestation.

15h00 Autorisation de déambuler de Jean Jaures à Mediatheque. La manif est en mouvement encadré de CRS sur tout le boulevard. C’est tranquille.
14h57 Selon la depeche : Il est désormais impossible de passer des allées Roosevelt à la place Wilson. Un cordon de gendarmes mobiles empêche de passer.
14h56 3 fourgons de CRS Place Belfort
14h17 Dispositif équipe BAC et 2 Camions en train de papoter Place Belfort

14h12 Contrôle et fouille des sacs au métro Jeanne d’arc
14h05 4 fourgons GM + 2 caisses banalisees a palais de justice
14h00 Pas de contrôle à la sortie principale du métro Jean Jaures.
Contrôle au métro Capitole et dans les petites rues vers Capitole/Place wilson
Petit barrage et contrôle et fouille des sacs sur les trottoirs des allées Jean Jaures.
Des fourgons Boulevard Carnot et Boulevard de Strasbourg, possibilité de contrôle, pas d’infos précise de ce côté.
13h44 — Contrôle de "gens looké" au metro Capitole à l’exterieur
13h40 — Pas de contrôle dans le métro Jean Jaures pour l’instant
13h38 — Pour l’instant pas de controle sur la place Jean Jaures
13h28 — Important dispositif policier autour de la place Jean Jaures.
Quelques contrôles sont effectué aux alentours.
des patrouilles de Gendarmes Mobiles qui tourne à pied autour de la place wilson et de Jean Jaures

On nous signale 15 camion de CRS bd de strasbourg, 6 camion de CRS et 6 camion de GM allée Jean Jaures, 10 camion de CRS place Wilson.

En cas d’interpellation, n’hésite pas à prévenir la legal Team pour réagir au mieux à la situation. Pour ça il existe un numéro : le 0753048769.

  • Si tu es témoin d’une interpellation, appelle ce numéro. Et donne : une description physique et vestimentaire de la personne arrêtée, ainsi que l’heure, les circonstances et le lieu de l’arrestation. Ne donne aucun nom au téléphone, ne donne aucune info sur les infractions commises (exemple : « mon ami était en train de tagguer »). Si ça ne répond pas, laisse un message avec les infos pour que l’on te rappelle plus tard.
  • Si t’es embarqué-é au poste et tu veux essayer de nous joindre, ne donne surtout pas ce numéro comme contact d’avocat car tu risques de gaspiller la seule possibilité d’appeler un-e avocat-e. Mieux vaux retenir un nom d’avocat connu de la legal team.
  • Ce numéro sert exclusivement à centraliser les infos sur les arrestations et à organiser le soutien (réagir à temps en cas de comparution immédiate, préparer la défense pour les procès...). Ne satures donc pas ce téléphone pour d’autres motifs.
  • Puis n’oublies pas de rappeler pour signaler ta sortie de garde-à-vue, ou la sortie d’un-e de tes proches. Sinon, on restera mobilisé-e-s sur l’alerte pour rien !

Quelques éléments pratiques

En cas d’arrestation :

- Tant que l’identité de l’interpelléE n’a pas été prise, il ou elle peut toujours s’enfuir et les autres l’aider pour cela.
- Si la situation semble sans issue, criez son nom et prénom pour que le soutien puisse se faire.
- Un simple contrôle d’identité ne peut pas durer plus de quatre heures. La notification de garde-à-vue doit être faite dans ce laps de temps.

En tant que témoin :

- Recueillir un maximum d’informations, lieu et heure de l’arrestation, nom du ou des interpelléEs, unité de police qui a commis l’arrestation. Les noms
des témoins et les agissements de l’interpelléE n’ont pas à être communiqué par téléphone.
- Si vous êtes proche d’une personne interpellée, vous pouvez commencer à constituer un dossier de « représentation » (bail, contrat de travail) pour aider votre camarade.

Au commissariat :

- La garde à vue (GAV) n’est pas le lieu où vous jouez votre défense, au contraire elle sert à vous inculper. Ne pas croire celui ou celle qui vous interroge (flic ou procureur) ; il ou elle n’est là que pour vous faire parler. N’oubliez pas que vous avez probablement été prisE au hasard, les chefs d’inculpation peuvent être créés en fonction de vos déclarations.

- Il est vraiment préférable de dire : « je n’ai rien à déclarer ». Seule la mention de vos noms et prénoms, d’une adresse (ou de son absence), de vos dates et lieux de naissance, et éventuellement le nom et prénoms des parents sont obligatoires. Tout ce qui est dit est porté sur le procès-verbal et sera utilisé au procès. Cela peut aussi se retourner contre d’autres personnes.

- Vous avez le droit de faire appeler un proche.(Attention c’est la police qui passe le coup de fil et qui n’est obligé que d’essayer pas de réussir)

- On peut aussi utiliser son droit à voir un médecin pour constater des blessures voire même l’absence de blessures (dans l’éventualité de violences par la suite). N’oubliez pas que le médecin n’est pas votre ami, il transmettra les informations que vous lui donnez.

- Les prises d’ADN, d’empreintes et/ou les photos peuvent être refusées ce refus est un délit supplémentaire. Entre un procès et être fiché à vie il vous faut choisir.

- Au commissariat ; vous avez le droit de ne signer aucun document car cette signature vaudra reconnaissance de tout ce qui est écrit sur le document. Sinon, relire scrupuleusement et signer au plus près du texte afin d’empêcher les rajouts ultérieurs, et rayer les espaces vides.

- La garde-à-vue de 24H peut être porter à 48H par décision de justice, cela est de fait assez fréquent et n’est pas un signe d’aggravation de votre cas.

En cas de comparution immédiate :

- Il est conseillé de refuser toute comparution immédiate ou autre procédure accélérée celle-ci ne laissant pas le temps de préparer une défense. Ce refus peut entraîner un placement en détention préventive mais statistiquement les peines distribuées lors de ces procès minute sont plus lourde que dans un procès classique.

Pour continuer à s’informer et réfléchir des adresses utiles sur Internet :
Informations sur vos droits et la procédure : www.guidejuridique.net
Sur le fichage ADN : refusadn.free.fr

Caisse d’autodéfense juridique : caj31@riseup.net

Notes

[1pour passer demain devant le procureur avec possibilité de comparution immediate

[2Juge des libertés et de la détention. oui oui ça s’appelle comme ça.

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.