Manifestation départementale contre les éoliennes industrielles.

Les projets de parcs éoliens sont nombreux en Ariège. Parmi eux, un projet de 11 éoliennes de 150 mètres de haut sur les communes de Gudas et Malléon, près de Varilhes. L’opposition locale à ce parc éolien, menée par l ’association Vent contre nature, dure depuis des années, mais la multinationale entend bien mener son projet à terme. Celui-ci est entré dans une phase décisive : l’enquête publique. Elle se tient du 15 septembre au 15 octobre 2014. De tous les projets d’éoliennes industrielles en Ariège, le projet de Gudas et Malléon est donc le premier à être entré dans la phase de l’enquête publique.

Pourquoi se battre contre le projet de Gudas et Malléon ?

En avant Camarade, association en lutte contre le projet d’éoliennes à Camarade (09290) est solidaire de l’association Vent contre nature qui lutte à Gudas et Malléon. Nous refusons de nous laisser berner par le découpage du territoire des promoteurs. Tous les projets de parc éolien industriel sont systématiquement présentés séparément, alors que la planification industrielle est régionale. Seule la commune censée accueillir le parc est informée — souvent bien tard d’ailleurs — comme si les nuisances allaient épargner les habitants des communes voisines. Les promoteurs et l’État limitent ainsi les éventuelles oppositions. Bien que l’Ariège soit un petit département, il est donc difficile d’avoir une vue d’ensemble de tous les projets. On sait toutefois que 80 communes sont concernées par de possibles projets éoliens. l’Ariège pourrait connaître bientôt le même sort que l’Aveyron. Là bas, les « petits » projets mis bout-à-bout ont fini par constituer un énorme parc électrique de plus de 80 éoliennes, qui ne cesse de s’agrandir, et qui nécessite déjà la construction d’un méga-transformateur de 7 hectares.

Tous les projets d’éoliennes industrielles d’Ariège relèvent de la même logique d’aménagement du territoire. Comme les autres « zones rurales faiblement peuplées », l’Ariège est censée prendre sa place dans le capitalisme mondialisé et drainer des « investissements à forte rentabilité ». Investir dans l’éolien, le solaire ou la biomasse constitue un des meilleurs placements financiers du moment.

Non aux projets de Gudas et Malléon, non à tous les parcs éoliens !

JPEG - 369.8 ko

Pourquoi refuser les enquêtes publiques ?

Une enquête publique consiste à recueillir l’avis de la population sur un projet d’aménagement du territoire ou un projet industriel. Cet avis est simplement « consultatif » comme dit l’administration. Que les remarques des habitants soient positives ou négatives, elle ne seront de toute façon entendues que sur les détails. Témoigner de son hostilité à un projet dans le cadre d’une enquête publique n’a jamais stoppé un projet, et ce quels que soient les arguments avancés. Les exemples abondent de riverains d’un projet industriel qui, espérant que la volonté du plus grand nombre serait entendue, ont massivement participé à l’enquête publique. Peine perdue à chaque fois. Ainsi la monstrueuse usine de stockage de pesticides Act’Appro s’est construite en 2008 à Saint-Pol-sur-Ternoise (62) alors que toute la population des villages adjacents s’étaient exprimé contre. De même, les promoteurs du barrage du Testet dans le Tarn n’ont pas même cillé lors de l’enquête publique qui était pourtant clairement « contre ». Aujourd’hui ce projet industriel est freiné grâce aux luttes de terrain.
En définitive, l’enquête publique sert essentiellement aux promoteurs à boucler leur projet en demandant aux habitants de compléter « l’étude d’impact » avec leurs précieuses connaissances du terrain. Le dossier ainsi finalisé pourra être remis au préfet, seul habilité à prendre la décision finale. Pour résumer, on pourrait dire qu’en remplissant un tel registre, on jouerait comme figurant dans un film dont la fin est déjà écrite.
Dénonçons l’illusion démocratique des enquêtes publiques et allons exprimer notre refus des projets d’éoliennes industrielles ailleurs que dans leurs registres.

Pourquoi se battre aussi contre le nucléaire ?

Nous nous battons depuis plus d’un an contre un projet de parc éolien industriel. Nous ne sommes pas des spécialistes de l’éolien ou de l’énergie, nous habitons simplement là où des industriels ont prévu de faire une partie de leurs prochains profits. Le projet « écologique » des énergies dites vertes n’est pas là pour nous « sortir du nucléaire » comme certains d’entre nous le pensaient au début. L’éolien n’est qu’un nouveau marché qui viendra s’ajouter au reste, créant de nouveaux profits et de nouveaux saccages... Toujours à nos dépens.
L’alibi écologique ne nous fera pas accepter ces projets.

L’association En avant Camarade
enavantcamarade@laposte.net

Manifestation départementale contre les éoliennes industrielles
le 3 octobre à 11h devant la préfecture de Foix.

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.