"Mardis de la colère" : Toutes et tous mobilisé.e.s vers le 16 juin !

Le drame sanitaire, social, politique et écologique que nous traversons n’a pas seulement comme origine une pandémie mondiale... Mais bien la destruction de notre système de Santé, de Sécurité Sociale et d’Action Sociale.

  • Début de la pluie, fin du suivi

    On arrête là le suivi pour aujourd'hui. Prenez soin de vous, restez dangereu·ses·x !
  • Infotraflics en civil

    On nous signale que des flics viennent d'enlever leurs uniformes dans un immeuble des Allées Charles de Fitte pour se faire passer pour des civils.
  • Infotraflics vers Patte d’Oie

    Les CRS suivent le cortège à petite foulée et la BAC et les CSI passent par là rue de Cugnaux.
  • Les gens en direction de Patte d’Oie

    Les GM et la CSI sur les boulevards. Encore 200 à 300 personnes.
  • Une arrestation au Pont Neuf

    et ça gaz à St Cyp.
  • La bac s’équipe allées Charles de Fitte

    Et les keufs sont partis du pont St Pierre.
  • Les deux ponts sont bloqués

    Sur le pont St Pierre, les keufs avancent en direction de St Cyp. 3 camions et une quinzaine de CRS. Mais ça passe sur les côtés...
  • Marche arrière

    Le cortège est revenu sur St Cyp. Le pont St Pierre est coupé aussi. Gaz place des Oliviers.
  • Charge des keufs rue de la République

    Le pont neuf et rue de la République sont bloquées. Gaz au Pont Neuf.
  • Il n’y a plus grand monde

    Un peu dans la rue de la république, et sur la place quelques gens zonent au son de la musique techno.
0 | 10 | 20 | 30 | Tout afficher

Le gouvernement n’a pas écouté la grande mobilisation du monde de la Santé, des EHPAD, du secteur médico-social et de la Psychiatrie antérieure à la pandémie de COVID-19 et doit payer ses innombrables manquements.

La liste est trop longue des mensonges, des coups de com’, des "ségurs", des tentatives de division par des primes, des manipulations d’un Président qui fuit ses responsabilités en permanence.

La liste est trop longue des manquements aux obligations du gouvernement à garantir un système de Sécurité Sociale qui assure que chacun.e cotise selon ses moyens et reçoit selon ses besoins, comme l’indique la loi.

La liste est trop longue des actes politiques de marchandisation du secteur de la Santé au profit des assureurs, des banques et des laboratoires privés, ... De tous ceux qui veulent faire de la santé un business.

La liste est trop longue des alertes des hospitalier.e.s, des grèves, des manifestations, des actions, des démissions, des suicides, des coups de gueules désespérés de professionnel.le.s ou précaires toujours humilié.e.s ou réprimé.e.s.

La liste est trop longue des soignant.e.s et patient.e.s morts du COVID-19, à l’Hôpital, chez eux ou en EHPAD, des contaminé.e.s, des épuisé.e.s, des travailleuses sous-protégés, des premier.e.s de corvées en première ligne, majoritairement des femmes, qui ont tenu.e.s le pays malgré le mépris.

La liste est très longue des solidarités, des citoyen.ne.s et travailleur.se.s auto-organisé.e.s palliant en permanence aux manquements de nos dirigeants.

La liste est très longue de ceux et celles que l’on veut voir condamnés ou dégagés car ils sont responsables des dégâts avant, pendant la crise COVID et même maintenant en voulant accélérer la marchandisation généralisées, notamment en changeant le statut public de l’hôpital et remettant en cause les 35 heures.

La liste est très longue des citoyen.ne.s et travailleur.se.s qui veulent s’engager à tout changer.

Nous devons reprendre notre destin en main. Le Conseil National de la Résistance a mis en place le système de Sécurité Sociale pour bâtir les "Jours Heureux", dans un contexte d’après la guerre pire qu’aujourd’hui. Le désastre économique actuel induit par la crise sanitaire nous impose la protection universelle et de recréer des solidarités.

Tout cela implique que nous avons une occasion historique pour que se joignent les mouvements des personnel de Santé et d’Action Sociale organisées, et celles et ceux qui ont applaudi les "premières lignes" tous les soirs à 20h. L’objectif est de gagner un système de Sécurité Sociale, de Santé et d’Action Sociale entièrement sorti de la logique marchande et gérés démocratiquement comme à leur origine.

Nous proposons de concrétiser cette jonction pour commencer par des actions tous les "mardi de la colère", comme partout en France. Ces actions devront respecter les gestes barrières et peuvent être remises en cause en cas de seconde vague épidémique et de confinement.

  • Le 26 mai 2020 14h Hommage aux décédés et contaminées par le COVID-19 sur tous les sites du CHU de Toulouse (Purpan, Rangueil, Hotel dieu La Grave, Salies du Salat, IUCT).
  • Le 2 juin 14h Action à l’Agence Régionale de Santé Midi-Pyrénée
  • Le 9 juin 14h Action devant la Caisse Primaire d’Assurance Maladie,
  • Le 16 Juin 14h : Manifestation monstre de la Santé avec tous les autres secteurs.

Premiers Signataires :

Syndicats : La CGT et SUD du CHU de Toulouse, UD CNT 31, Solidaires 31, UET,

Partis politiques : LFI, Groupe UCL Toulouse et alentours, NPA31, GDS 31, PG 31

Associations : Le Collectif Inter Urgences, Le Collectif Inter-blocs, DAL 31, Toutes en Grève, UAT, ATTAC,

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un-e administratrice/administrateur du site. Nous rappelons que les compléments d’information n’ont pas vocation à être des lieux de débat. Ne seront publiées que des informations factuelles.

Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?
  • Votre email, facultatif (si vous souhaitez pouvoir être contacté-e par l'équipe de Iaata)

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.