[Marseille] Effondrements d’immeubles : Quand leurs profits valent plus que nos vies

Deux immeubles d’habitation dont la rénovation étaient à la charge de la SOLEAM depuis 2011, se sont entièrement effondrés ce lundi matin vers 9h, aux numéros 63 et 65 de la rue d’Aubagne, à Noailles. Au moment de cette publication, on ne sait pas s’il y a eu des victimes parmi les habitant.es.

C’est la ville de Marseille qui était donc propriétaire du 63. Elle devait y installer une micro-crèche. Il était a priori inhabité. En revanche, l’immeuble du 65 rue d’Aubagne était habité. Selon Marsactu « quelques minutes avant l’effondrement, du linge séchait aux fenêtres du premier étage. » Lors de l’intervention des secours, un troisième bâtiment, le 67, s’est également effondré, après avoir été évacué.

Voir en ligne : Effondrements d’immeubles : Quand leurs profits valent plus que nos vies - Marseille Infos Autonomes

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un-e administratrice/administrateur du site.

Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?
  • Votre email, facultatif (si vous souhaitez pouvoir être contacté-e par l'équipe de Iaata)

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.