Meurtre de Rémi Fraisse : un pas de plus vers l’impunité

Le gendarme qui avait assassiné Rémi Fraisse le 25 octobre 2014 à la ZAD du Testet vient d’obtenir le statut de "témoin assisté".

Annoncé la veille publiquement, certainement pour éviter toute contestation devant les lieux de pouvoir, le gendarme était convoqué le vendredi 18 mars devant les juges d’instruction.

A l’issue de ce rendez-vous, il ressort une fois de plus blanchi. Il aurait pu être mis en examen et donc passer devant les juges, mais il obtient le statut intermédiaire de "témoin assisté". De même, l’information judiciaire ouverte fin octobre 2014 pour "violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner" est requalifiée en « homicide involontaire ». Pour la justice, il n’est pas considéré comme responsable direct du meurtre, bref, la vérité est sûrement ailleurs, allons fouiner dans une autre direction !

L’avocate de la défense semble croire que ce changement de statut mènera à une enquête sur les "vrais responsables", à savoir une enquête plus poussée sur la hiérarchie et donc le système policier. Peut-on y croire, à la vue de la longue tradition d’impunité des meurtres policiers, noyés sous des années de procédures ?

Une chose est sûre, face à la police le terrain juridique est encore plus hostile, et il est insuffisant dans son strict cadre légaliste et technique (a-t-on ou pas respecté toutes les consignes de sécurité ? A-t-on ou pas effectué correctement les sommations ? etc). Face à la police, c’est à nous qui subissons leurs attaques de nous organiser pour nous défendre et riposter, dans les manifs, dans la rue, dans les quartiers.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un-e administratrice/administrateur du site.

Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?
  • Votre email, facultatif (si vous souhaitez pouvoir être contacté-e par l'équipe de Iaata)

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.