Mexique la terre tremble, l’Etat ne bouge pas et aggrave les dégats

Des camarades de la ville de Mexico nous font passez un message audio et un communiqué qui dénoncent la volonté de l’Etat mexicain d’accélérer le processus de reconstruction aux détriments des actions de sauvetages mettant en danger les vies qui pourraient encore être sauvées.

Reçue hier par l’intermédiaire d’ami.e.s en contact direct avec des personnes sur place.

Devant la décision officielle de suspendre la recherche de survivant-es aujourd’hui à 17h et de commencer le protocole de recherche de cadavres (qui revient l’utilisation de bulldozers) dans les zones sinistrées. Topos déclare inutile cette dernière mesure et appelle à continuer la recherche de survivant-es. Il y a besoin d’organisation citadine, résistance civile et d’aide juridique pour demander l’intervention des Droits Humains.
En accord avec l’expérience de camarades qui ont participé aux sauvetages des séismes de 85, on ne peut pas permettre l’entrée de bulldozer alors qu’on continuait à trouver des survivant-es plusieurs jours après le tremblement de terre.

13.02, 20 septembre 2017 :
La brigade de los Topos [1] dénonce et demande que l’information se partage à travers les réseaux ; il y a 45 points de la ville de Mexico où il y a des personnes bloquées, l’armée et la police ne laissent pas que les gens aident, que les milliers de personnes coopèrent aux endroits où sont les personnes bloquées, et pas non plus pour faire des chaines humaines pour ramasser des éboulements. L’armée et la police procèdent maladroitement, par exemple ils ne vont intervenir que dans un endroit, et non, comme le recommandent los topos, à plusieurs endroits à la fois comme il le faudrait pour essayer de sauver le plus de personnes possibles. L’immense solidarité des personnes est très désorganisée et le gouvernement ne donne aucune indication claire ni solution. Nous diffusons cette information pour qu’ils nous laissent aider pacifiquement et de manière ordonnée nos frères et sœurs.
Message adressé aux citoyens et citoyennes de la zone sud de la ville.
Il faut sortir dans les rues et entourer avec des chaines humaines les endroits où il reste des décombres pour empêcher l’intervention de bulldozer.

Notes

[1organisation de volontaires existant depuis 1985 pour l’aide en cas de catastrophes naturelles.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un-e administratrice/administrateur du site.

Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?
  • Votre email, facultatif (si vous souhaitez pouvoir être contacté-e par l'équipe de Iaata)

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.