Pour la fin de l’année et de son monde, suivi et revue de presse jusqu’au 31/12/2018

Décembre a été un feu de joie. Un feu qui brûle, agace et pique les yeux... mais un jolie feu quand même. Pendant les "fêtes" des actions continuent et la réflexion ne s’arrête pas. Pour ne pas perdre le fil...

  • Comparution immédiate de la St Sylvestre

    Des personnes arrêtées samedi dernier passe en comparution aujourd'hui. Pour l'instant, une personne voit son procés reporté au 6 février elle sort avec un contrôle judiciaire.
  • Le Réveillon en Gilet Jaune !

    Pour débuter la nouvelle année sous le signe du jaune, venez réveillonner ce 31 décembre à Esquirol à partir de 23 heures !
  • Acte VII, partie 2 !

    Une centaine de gilets jaunes arrivent à Esquirol depuis la rue Saint-Rome.
  • Deuxième Appel des Gilets Jaunes de Commercy

  • Une trentaine de GJ sur la place du Capitole

    Les flics ont fait des fouilles et saisie du matériel de protection...
  • Acte VII, partie 2, aujourd’hui même 13h place du Capitole

    Rien n'est fini mais tout commence...
  • En attendant la suite, un peu de lecture...

    Pour commencer un peu d'optimisme, [la vie en jaune->https://rebellyon.info/Acte-VI-La-vie-en-jaune-19988] un texte qui affirme, à propos de ce mouvement que {{l'on assite "en quelques semaines à la (re)découverte immédiate de toutes les soit-disant trouvailles radicales de ces quinze dernières années."}} C'est bien loin des analyses du collectif Athéné Nyctalope pour qui soutenir les gilets jaunes c'est [soutenir un "mouvement de droite"->https://rebellyon.info/Le-choix-dangereux-du-confusionnisme-19845], on appréciera aussi le parallèle avec [la situation italienne->https://paris-luttes.info/les-gilets-jaunes-a-la-lumiere-de-11185] réalisé par le même collectif. Ces deux articles ne sont pas très "enthousiastes" pour préserver un peu votre entrain à bloquer les ronds point voilà une petite chanson pour vous donner de l'entrain: C'est vrai qu'on a du mal à s'y retrouver c'est peut être à ça que l'on reconnait que quelque chose d'important est entrain de se produire. N'hésitez pas à partager vos textes et vos témoignages...
  • Fin du suivi, on se quitte en peinture.

    Ça semble être la fin de cet acte VII à Toulouse. Quelques tags pour se quitter. Comme à chaque fois, écrits et analyses sont bienvenues. IAATA est un site participatif.
  • Les flics mènent leur chasse...

    Toujours de la flicaille au Fer à Cheval pour disperser, contrôler, fouiller. Place du Capitole ce sont 20 gilets jaunes que les CRS ont décidé de dégager. Prenez soin de vous !
  • C’est les prolongations

    Un groupe de gilets jaunes squatte le boulevard à Jean Jaurès. D'autres se promènent place du Capitole. La centaine de personne qui étaient à Jean Jaurès a défilé rue Alsace Lorraine avant de se disperser une fois les premiers gaz lacrymogènes tirés. Les flics semblent revenir massivement dans le centre côté rive droite.
  • Le bilan de la préfecture à 18h

    "1350 personnes dont 700 gilets jaunes pacifiques et 650 profils violents ont été recensées dans les rues de Toulouse. 21 personnes ont été interpellées en possession d’armes de différentes catégories, pour des dégradations sur l’espace public ou pour des incendies de poubelles". Autre information, qui ne vient par de la préf, la personne blessée au visage par un tir de LBD40 aurait perdu son oeil...France 3 partage une photo du blessé ([attention image sanglante !->https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/haute-garonne/toulouse/gilets-jaunes-toujours-mobilises-toulouse-acte-vii-1599111.html] ) Beaucoup de manifestant-e-s blessé-e-s aujourd'hui par des flics très offensifs. ACAB
  • Dispersion au Capitole

    Les flics ont gazé la place et les rues alentours. Les manifestant-e-s ont à peine eu le temps de tagger la mairie et de donner quelques coups de pieds à la porte d'entrée.
  • A Saint-Cyprien, ça semble fini. Au Capitole il y a toujours du monde.

    Les flics font sortir un gros groupe qui était planqué dans un chantier et confiquent gilets jaunes et matériel de protection rue Saint Lucile. Une arrestation après les fouilles. Une personne touchée à l'oeil sûrement par un tir de LBD40 (flashball) à Fer à Cheval. Au Capitole les flics ne sont plus devant la porte, les manifestant-e-s s'amusent à toquer à la porte "c'est la Révolution !" Mais la BAC arrive.
  • La nuit tombe, pas la détermination ?

    Plusieurs centaines de gilets jaunes se sont retrouvés au Capitole. L'entrée de la mairie est gardée par quelques flics qui se font huer par la foule. Les CRS occupent les ruelles de Saint Cyprien vers le Fer à Cheval où un peu plus tôt des barricades ont été mise à feu. Le Pont Neuf est bouclé par les flics. A Montauban l'A20 est occupée par les gilets jaunes.
  • RDV rive droite ?

    Il y a toujours du monde (et beaucoup de flicaille) rive gauche, mais des groupes de gilets jaunes circulent aussi rive droite entre Esquirol et Capitole.
  • Infotraflic

    Les flics ont bougé leur dispositif rive gauche, canon à eau, CRS et voltigeurs compris. La Bac course et gaze dans les petites rues près de la place Olivier.
  • Ce n’est pas fini

    Le cortège parti du Capitole à traversé la Garonne et est arrivé à Saint-Cyprien. Autour la Bac et de tas de flics sont là. Les manifestant-e-s tentent un demi-tour vers la rive droite mais se font gazer au Pont Neuf.
  • C’est tendu à Saint Cyprien

    La Bac a fait au moins une arrestation, le groupe se disperse sous les charges des flics et les lacrymogènes. Des barricades sont construites vers Patte d'Oie. A 16h le bilan de la préfecture était de 7 arrestations.
  • Le cortège du Capitole se dirige vers Esquirol

    Le cortège quitte la place par la rue St Rome toujours sans coup férire avec la police... L'autre cortège est bloqué à St Cyp.
  • Deux cortèges, deux ambiances : St Cyp et Capitole

    Une partie de la manif est sur la place du Capitole pour l'instant sans trop de soucis avec les keufs et l'autre vers ST Cyprien où c'est un peu plus musclé...
  • Oh, un chantier !

    Les premières barricades se montent au niveau de la place Héraklès et du canal de Brienne. Ailleurs, un gros groupe de manifestant-e-s est derrière le dispositif policier et partirait vers le Capitole depuis Arnaud Bernard, et des gilets jaunes seraient déjà place du Capitole.
  • Des gilets jaunes au Capitole

    Pendant ce temps là d'autres sont allé.es jusqu'au Capitole... Un groupe s'y forme actuellement. La police a déserté la place.
  • Charges, gaz, grenades, canon à eau...

    Le gros des manifestant-e-s est toujours dans le quartier Compans Caffareli et recule vers la place Héraklès où arrive le canon à eau ainsi que des CRS.
  • Sous les gaz, les tags

    photo du [camé->https://twitter.com/cametoulouse] La préfecture annonce 6 interpellations à 15h30
  • Attiré par le centre

    Les manifestant-e-s tentent toujours d'accéder à l'hyper-centre. Boulevard Armand Duportal (derrière la Fac de Droit et la Citée Administrative) ça s'affronte. Pierres et feu d'artifice Vs Lacrymogènes. Le quartier Compans est noyé dans les gazs. Les CRS rappliquent à Arnaud Bernard ! Pendant ce temps, dans le centre galerie marchande... https://twitter.com/mrcresto31/status/1079019811542310916
  • Retour vers Arnaud B

    CRS et canon à eau ont fait reculer une partie du cortège jusqu'à Jean Jaurès avant de faire demi-tour. La manif s'est regroupée à Arnaud Bernard. La BAC traine autour d'Arnaud Bernard.
  • François verdier et Boulevards

    Ca gaz et ca se vide à Saint Sernin. On signale de l'animation vers François verdier, le canon à eau est en place. Un groupe de 100 personnes a été repoussé par la Bac vers Jeanne d'Arc.
  • Infotraflic Toulouse - Bakeux vers Saint Sernin, CRS esquirol

    Des Bakeux autour de Saint sernin (rue des lois, rue du taur,...). Les CRS sont positionnés à Esquirol
  • Direction Saint-Sernin

    Ca prend les petites rues du centre ville vers Saint Sernin et on commence à sentir l'odeur des lacrymos. Pour le moment les flics restent un peu à distance.
  • Retour sur les boulevards

    La manif a rejoint les boulevards depuis la rue de la concorde. Il y aurait eu jonction avec un autre cortège qui passait par là...Ambiance tranquille. On signale des voltigeurs à la gare, des camions à Bonnefoy.
  • 800 personnes en cortège !

    800 personnes en cortèges dans les rues de la ville. Parties d'Arnaud Bernard vers le Conseil Général elles ont bifurqué vers la place Roquelaine pour tenter de regagner le centre. Bien évidemment les forces de l'ordres sont là en nombre, contrôles, fouilles... On signale une arrestation (non confirmée) pour l'instant.
  • Que faire en cas de blessure par la police...

    Parce qu'il est de plus en plus probable de se prendre un carton en manif voilà quelques conseil utiles à savoir si vous êtes blessé.es ou un.e proche l'est... [Conseil à l'attention des personnes blessées par la police et leurs proches->https://desarmons.net/index.php/2018/12/28/conseils-a-lattention-des-personnes-blessees-par-la-police-et-de-leurs-proches/].
  • Acte VII, 14h Arnaud Bernard

    On est samedi, c'est manif ! Le rendez-vous du jour, pour cet acte VII, est à 14 heures à Arnaud Bernard. La prefecture, les flics, La Dépêche et les capitalistes ont peur. Prenons la rue (et [protégeons-nous->2920]) ! Si tout se passe bien, on devrait faire un suivi de la journée de manif' sur IAATA. N'hésitez pas à nous envoyer des nouvelles (en compléments d'infos ci-dessous).
  • Les commerçants se radicalisent

    À en croire cet [article d'Actu Toulouse->https://actu.fr/occitanie/toulouse_31555/manifestation-gilets-jaunes-toulouse-violence-commercants_20532786.html], certain·e·s commerçant·e·s toulousain·e·s pourraient s'en prendre violemment aux manifestant·e·s. Par exemple, Jean-Marc Martinez, président de la fédération des associations des commerçants, artisans et professionnels de Toulouse, menace explicitement : « La violence pourrait changer de camp. Des commerçants viennent me voir pour réfléchir aux moyens de se défendre. Jusque-là nous étions pacifiques… mais nous n’allons plus rester inactifs. » Rue Alsace-Lorraine, un commerçant anonyme raconte, quant à lui : « des Gilets jaunes voudraient encore manifester en ville ? C’est un miracle s’il n’y a encore rien eu de grave à Toulouse. Le préfet est prévenu » Quand les capitalistes se sentent menacés, ils menancent celles et ceux qui prennent la rue.
  • Acte VII annoncé pour le samedi 29 décembre.

    Pour l'instant un rendez vous à 14h, Arnaud Bernard circule... En attendant les action continues, ce soir 21h rendez vous au géant casino Albasud, Montauban.
  • Et ça continue...

    6 mois de surveillance électronique (la prison à l'air libre) pour outrage et rebéllion, 4 mois de sursis pour avoir essayé de mettre le feu à un sac poubelle et encore 4 mois de sursis pour avoir shooté dans une lacrymo... Pour celles et ceux qui se demandait à quoi servait l'hélico, la détresse fait les bons élèves en [glorifiant sa "puissante" caméra->https://www.ladepeche.fr/article/2018/12/26/2931205-repere-helicoptere-train-degrader-cameras-6-mois-prison-maintien-detention.html]
  • Report de procès au 29 janvier pour trois personnes

    Ceux qui comparaissaient libre ont un report au 29 janvier.
  • Les peines fermes tombent !!

    1 mois ferme avec maintien en détention et 5 mois de sursis. Les flics empochent 1400E à deux... Les condamnations sont assortie d'interdiction de manifester de deux ou trois ans...
  • Comparution immédiate aujourd’hui !!

    9 personnes ont passé noël en prison. Arrêtées lors de la manif du 22 elles sont jugées en ce moment même au TGI. Beaucoup de flic parties civils sont venus chercher la prime de noël... Déjà une personne reparti à Seysse pour 3 mois et une autre pour 2 mois (et 4 de sursis), le père fouetard a remplacé le père noël. Un suivi est en cours sur le twitter du collectif classe: [https://twitter.com/@ClasseCollectif->https://twitter.com/@ClasseCollectif]
0 | 10 | 20 | 30 | Tout afficher

Drôle de noël, une émeute le 22 décembre à Toulouse, des manifestations dans pas mal de grande ville : Déjà le 21 Limoges avait su accueillir dignement Edouard Phillipe 1er, la bogue vous le raconte.
À Nancy près de 3000 personnes ont défilé et boufé du gaz voir le récit critique sur manif’est. À St Étienne, ce sont 2000 personnes qui ont cherché à défilé dans le centre ville, c’est raconté sur le NumérO Zéro, 2000 aussi à Dijon pour un long défilé qui c’est fini avec quelques affontements, un récit et des photos sur Dijoncter. À Lyon c’est Rebellyon qui rend compte d’une manif comptant entre mille et deux mille personne. À Nantes aussi ça a bougé un récit sur Indy nantes et le triste rapport des streetmedic. N’hésitez pas à partager si vous trouver d’autres compte rendus.

Il ne faut pas perdre de vue que c’est sur les rond points que le mouvement des gilets jaunes vit sa vie.
Une tranche de vie sur un rond point de Dieppe, posté le 13 décembre.

On est pas loin de l’ambiance des gilets jaunes de St Nazaire vu dansune vidéo postée par Lundi.am au début du mois de décembre.

P.-S.

Il arrive que des photos illustant les articles soient du Collectif AutoMédia Étudiant (CAMé)

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un-e administratrice/administrateur du site. Nous rappelons que les compléments d’information n’ont pas vocation à être des lieux de débat. Ne seront publiées que des informations factuelles.

Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?
  • Votre email, facultatif (si vous souhaitez pouvoir être contacté-e par l'équipe de Iaata)

  • 29 décembre 2018

    L’hélico des flics tourne au-dessus de St Cyprien.


À lire également...

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.