Précaires toute l’année et en grève le 8 janvier !

Contre la casse du service publique d’éducation qui est une attaque de plus sur nos conditions de vie.
Tract du Collectif des Précaires de l’Education Nationale 31, pour la journée de grève du jeudi 8 janvier, à l’appel de la dernière assemblée générale des grévistes, inter-établissements, réunie le 16 décembre dernier.
Nouvelle AG inter-établissements ce jeudi 8 janvier, à 10H à l’Université du Mirail.

JPEG - 66.3 ko

Précaires toute l’année et en grève le 8 janvier !

L’Éducation Nationale n’est pas différente d’un autre patron. Pour assurer son fonctionnement elle recourt massivement aux emplois précaires.

Assistants d’Éducation, Assistants Pédagogiques, Assistantes de Vie Scolaire (AVS/AESH), Contrats Unique d’Insertion, Contractuels et Stagiaires, Emploi Avenir Professeur (EAP), Animateurs et Animatrices de CLAE… Malgré ces différents statuts, une même réalité de précarité et un même intérêt pour l’État et les collectivités territoriales qui nous exploitent : nous leur coûtons moins cher.

Cette multiplication de sigles et de contrats ne doit pas masquer le fait que notre situation est le résultat des mêmes attaques globales visant à baisser le coût du travail, dans le cadre de mesures d’austérité . La précarité que nous vivons toutes et tous est amenée à devenir la norme.

La gestion de la pénurie de moyens a un impact direct sur la qualité de l’éducation. Qui doute encore que la précarisation des contrats est la première étape de la « casse du service publique » ?

Qui plus est, cela fait quelques années que la forme managériale de gestion des établissements se généralise et devient le cadre nuisible dans lequel on exerce notre travail au quotidien.

Notre précarité n’est pas sans conséquence sur nos capacités de résistance. Nos contrats courts qui font de nous une main d’œuvre flexible, temporaire et interchangeable, ont pour effet de nous dissuader de nous organiser.

*En grève le 8 janvier pour ne plus subir nos conditions de travail déplorables liées :

* A nos salaires et statuts de misère
* Aux temps partiels imposés et trop souvent subis
* A l’augmentation de nos « cadences » due au manque de postes
* Aux pressions et mépris hiérarchiques (qu’elles soient « à l’ancienne » ou le fait des nouveaux modes de gestion managériale des établissements).
* Au contenu répressif de nos fonctions auquel le manque de moyens nous astreint

La grève fait partie de nos droits, et de nos outils de résistance / Utilisons cette journée pour nous rencontrer et renforcer notre lutte / Perturbons au maximum le fonctionnement de nos établissements

Tous concernés : des élèves à leurs parents, des précaires aux titulaires. La solidarité reste la voie par laquelle nous obtiendrons ce que nous réclamons.

Retrouvons-nous à l’Assemblée Générale des grévistes,
inter-établissements :

Jeudi 8 janvier à 10h
Université du Mirail

Collectif des précaires de l’Education Nationale 31
collectifprecaire.en31@gmail.com
www.collectifprecaires31.info

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.