Rassemblement pour la libération de Salah Hamouri et des prisonnier.e.s palestiniens : vendredi 8 septembre à 18h au métro Jean-Jaurès

Le 23 août, trois jours après avoir obtenu son diplôme d’avocat, Salah Hamouri, un franco-palestinien de 32 ans a été arrêté à son domicile de Jérusalem-Est par les forces d’occupation israéliennes, dans l’arbitraire le plus total et placé en détention administrative pour six mois sur décision du ministère de la défense.

La détention administrative est une des armes utilisées par le pouvoir israélien pour maintenir en prison des Palestiniens sans avoir à justifier ne serait-ce que d’un prétexte. Le « dossier secret » demeure inconnu de l’accusé et de ses défenseurs. Renouvelable de 6 mois en 6 mois, elle peut maintenir un opposant indéfiniment en prison sans qu’aucune charge ne lui soit signifiée. Ainsi des dizaines de prisonniers politiques palestiniens ont passé plusieurs années en prison sans connaître les motifs de leur détention. Aujourd’hui, 6128 prisonnier.e.s politiques palestiniens croupissent dans les geôles israéliennes, dont 450 en détention administrative (dont plusieurs député.e.s).

Ce n’est pas la première fois que Salah est incarcéré en Israël, il a déjà passé sept ans en prison entre 2005 et 2011 sans avoir commis le moindre délit. Depuis Israël ne cesse de le harceler : assigné à résidence, son épouse interdite de mettre les pieds en Palestine, et maintenant, depuis le 23 août, à nouveau emprisonné de manière totalement illégale !
Assez d’acharnement ! Nous exigeons la libération immédiate de Salah Hamouri qui, comme les milliers de prisonnier.e.s politiques palestiniens, n’a rien à faire dans les prisons israéliennes.
Nous ne pouvons rester silencieux face à cette nouvelle démonstration de force de l’occupant, persuadé de ne devoir rendre des comptes à personne, et pour cause ! Les derniers gouvernements français ne se sont pas caractérisés par leur courage face à l’arbitraire colonial israélien, préférant s’abriter derrière l’image fabriquée d’Israël en démocratie agressée. Cette impunité doit cesser. Le gouvernement français se doit de faire tout ce qui est en son pouvoir pour obtenir la libération immédiate de son ressortissant.
Premiers signataires : Association France Palestine Solidarité 31, CGT Educ’Action 31, Cinémas Utopia Tournefeuille, Collectif Coup pour Coup 31, Campagne BDS Toulouse, Comité 31 du Mouvement de la Paix, Ensemble !31, ESMA, MRAP 31, NPA 31, OCML-VP, Sud Ptt 31, Sud Rail Midi-Pyrénées

Signez la pétition : http://liberezsalahhamouri.wesign.it/fr

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un-e administratrice/administrateur du site.

Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?
  • Votre email, facultatif (si vous souhaitez pouvoir être contacté-e par l'équipe de Iaata)

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.