Réu de rentrée de la CAJ

La CAJ existe maintenant depuis de nombreuses années sur Toulouse, avec une activité certes très variable mais aussi une continuité bien utile par moment, d’autant plus en ces temps de répression accrues. C’est le début de l’année aussi ça nous disait bien de voir si de nouvelles personnes voulaient s’impliquer dans le projet, le faire évoluer, lui donner davantage de matérialité. Si vous partagez les positions et pratiques qui constituent la CAJ et pensez à vous y impliquer hésitez pas à passer à cette réu de rentrée pour au minimum discuter un peu.
RDV jeudi 27 Septembre à 19H à l’Itinéraire Bis

Texte de présentation :

La CAJ DÉBARQUE !

La police contrôle, pacifie, tue, la justice enferme. La répression n’est pas aveugle et encore moins anodine. Elle vise celles et ceux qui, malgré une position dans la société qui les voudrait pauvres et dociles, refusent ce sommeil et prennent part aux affrontements quotidiens contre la galère.

La CAJ (Comité ou Caisse d’Autodéfense juridique) n’est pas un groupe politique. C’est un outil d’entraide, de solidarité établi sur des bases éminemment politiques. Ce qui a motivé sa création est d’en finir avec le cycle infernal de l’anti-répression.

La CAJ s’oppose à la machine judiciaire au service de la classe dominante. Cet outil ne soutiendra donc aucun recours à la justice et n’aidera pas une défense qui consiste à s’innocenter aux dépens d’autres personnes.

La CAJ se veut un espace de réflexions, qui n’a ni vocation à décider de la défense mise en place par une personne ou un groupe, ni à se substituer à des comités de soutien ou des entraides plus informelles déjà existantes. Nous voulons briser la résignation et la soumission produites par l’arsenal juridique et la violence policière, autrement dit tenter d’accroître notre capacité à être offensifs-ves. La CAJ peut intervenir à toutes les étapes de la répression, en amont aussi bien qu’en prison (mandats, visites, diffusion d’infos…). Pour cela il se veut un outil s’inscrivant dans la durée pour mieux tenir son rôle et ses objectifs que l’on peut résumer en plusieurs points :

• Rompre l’isolement dans lequel la machine répressive nous enferme chaque fois que l’on y est confronté.

• Apporter une aide financière, une réflexion collective, des contacts d’avocats.

• Approfondir et diffuser nos connaissances de ce milieu hostile qu’est la justice afin d’être davantage préparé à l’affronter.

• Rendre possible la mise en place de type “groupe juridique” lors d’actions aussi diverses soient-elles.

• Sortir de l’angoisse générée par le flic, le juge, le maton…

L’enjeu est désormais de diffuser l’outil, afin que le maximum de personnes puisse se l’approprier, et de collecter régulièrement de l’argent afin de pouvoir affirmer des solidarités concrètes.

P.-S.

La CAJ a également un site : https://caj31.noblogs.org/ qui mérite un développement certain ! ;)

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un-e administratrice/administrateur du site.

Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?
  • Votre email, facultatif (si vous souhaitez pouvoir être contacté-e par l'équipe de Iaata)

  • 23 septembre

    C’est un bar, derrière la gare, 22 rue périole.

  • 22 septembre

    Sympa ce désir d’ouverture mais l’itineraire Bis c’est où/c’est quoi ?


À lire également...

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.