Sabotages à la SNCF

Dans la lettre interne de la SNCF, la direction dévoile quelques sabotages de ces dernières semaines, en lien avec la grève :

  • Vol des cartes électroniques permettant le départ des rames
  • Sectionnement des fils de commande entraînant de longues coupures d’alimentation électrique
  • Alertes radios et appels à coupure d’urgence intempestifs depuis les téléphones de voie
  • Blocages d’aiguilles
  • Blocages des portes de départ

Et aussi :

  • Dépôts multiples d’objets de grande taille faisant obstacle aux voies
  • Blocage volontaire de barrières de passage à niveau (Oise)
  • Allume-barbecue placé dans une artère de câbles de signalisation avec couvercle de caniveau reposé (Haute Garonne)
  • Galette de contrepoids caténaires retirées provoquant un lourd incident caténaire (Meurthe-et-Moselle)

Néanmoins la SNCF se trompe grandement quand elle qualifie ces pratiques de "nouvelles". Le sabotage a été utilisé maintes fois dans le passé, en particulier lors de conflits sociaux, et plus récemment chez les cheminots lors du mouvement anti-CPE. Le sabotage a d’ailleurs été longuement décrit comme moyen d’action efficace par un Cégétiste des années 1890-1900, Emile Pouget, dans un petit livre sobrement intitulé Le Sabotage, et adopté comme outil de lutte dans la Charte d’Amiens (1905).

« Grève, blocage, sabotage » prend tout son sens.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un-e administratrice/administrateur du site.

Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?
  • Votre email, facultatif (si vous souhaitez pouvoir être contacté-e par l'équipe de Iaata)


À lire également...

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.