Soirée répression et armement policier - Ils brisent nos vies, nous brisons des vitres !

Venez vous informer, échanger sur la répression et sur l’armement policier, en présence du collectif Desarmons les, le jeudi 31 janvier à l’itinéraire Bis (22 rue périole- métro Marengo), à partir de 19h, avec projection, débat, bouffe !

Depuis le début du mouvement des gilets jaunes : plus de 6000 interpellations, 5000 gardes à vues, 2 coma, 1 personne tuée, plus de 1500 blessé.e.s, dont 97 graves dans les interventions policières … C’est aussi 4 mains arrachées, 18 personnes éborgnées et des milliers de fracture et autres mutilations …(cf. Desarmons.net)

La répression se militarise à une vitesse vertigineuse.

Le Ministère de l’Intérieur nie les violences et déploie ses canons à eau et même des véhicules blindés de la gendarmerie à Paris, Toulouse, qui peuvent pulvériser à distance un produit incapacitant de type lacrymogène à dose forte.

A Toulouse, on a vu la présence de policiers motorisés et armés dans les manifs qui rappelle « les voltigeurs », ancien corps spécial ultra violent de la police responsable de la mort de Malik Oussekine.

Depuis le début de ce mouvement, plus de 15 000 grenades ont été tirées. Ces armes, soi-disant non létales, sont très dangereuses. Dans l’attirail policier du maintien de l’ordre, La France est le seul pays d’Europe à utiliser la grenade lacrymogène instantanée (GLI-F4), la grenade dite « de désencerclement » et le lanceur de balles de défense (LBD 40) qui blessent et mutilent.

A Toulouse, le 1er décembre dernier, Benoît, 28 ans, est tombé dans le coma après un tir de LBD 40 dans le visage.

Mais quand la responsabilité de l’état sera-t-elle engagée ?

Venez nombreuses et nombreux !

Et à quand la remise en question de l’utilisation et de la production même de ce genre d’armes ?

Quel régime politique sort les engins de guerre contre sa population et assume tant de mort.e.s/blessé.e.s lors de ses interventions de « maintien de l’ordre » ?

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un-e administratrice/administrateur du site.

Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?
  • Votre email, facultatif (si vous souhaitez pouvoir être contacté-e par l'équipe de Iaata)

  • 27 janvier

    Juste un avis dans le titre j’aurai inversé : Nous brisons des vitres, ils brisent nos vies !

    Car je pense que :

    Ils brisent nos vies, (alors) nous brisons des vitres ! Est plus réaliste.

    Inutile de publier mon mon commentaire, modifiez le titre, ou pas, il s’agit juste d’un avis.


À lire également...

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.