TESO, enquête publique

Un article du comité de quartier Chalets Roquelaine, qui à la fois rapple les positions défendu par cette association et dénonce la concertation chaotique et la complexité de l’enquête publique qui a lieu jusqu’à la fin avril.

Une concertation chaotique

Après la réunion bronca du 13 mars 2018 à l’Espace Vanel, il avait été convenu avec le Maire que le plan guide 2016, déterminé grâce à la première concertation de 2013 à 2016, constitue la base des discussions en 2019. Après une relance tardive de la « concertation », un premier atelier (le 5 mars) a permis de découvrir de nouveaux éléments, déjà évoqués en juin dernier mais n’ayant jamais fait l’objet de discussion préalable : les hauteurs prévues pour les immeubles de Raynal (24m dans le plan-guide, 60 m maintenant) et Cheminots - Saint-Laurent - Périole (12m dans le plan-guide de 2016, 35 m maintenant), la tour Occitanie (50 m en 2016, 150 m maintenant). et l’emprise au sol n’est pas réglementée.

Un collectif réunissant 11 associations, dont Chalets-Roquelaine, proteste donc, pacifiquement mais fermement, contre l’imposition de telles dispositions qui vont à l’encontre des accords précédents.
Il réclame simplement un retour au plan guide négocié de 2016.

Circulation et pollution

Sur les 40ha de la ZAC, le projet comportera un nombre important de surfaces de bureaux et de logements.

Sur ce périmètre, et indirectement sur le périmètre du projet urbain, la circulation augmentera en proportion du nombre d’employés, de riverains et des nouveaux échanges commerciaux nécessaires à la vie de ces quartiers. Les ambitions de TESO indiquent : 300 000 m² de bureaux, 2 000 logements, 50 000 m² de commerces. Ce qui correspond à des prévisions de 20 000 employés de bureau (15 m²/employé), 4 400 habitants (2,2 hab. / logement) et 12 500 employés de commerce (4m² / employé), environ 45 000 personnes avec les visiteurs, dont on ne peut déduire qu’une faible partie habitant et travaillant sur place.

A raison d’un aller-retour travail par jour pour la moitié d’entre eux (et c’est peu à Toulouse), cela met plus de 40 000 personnes par jour sur les bords du Canal, voie d’accès principale, presque le double d’aujourd’hui (50 000 v/j).

La nouvelle rue Raynal ne déchargera pas la circulation le long du canal, sa présence ne pourra, au contraire, que ramener au centre, à travers les échangeurs de Croix Daurade et des Izards, les véhicules du périphérique saturé.

La 3ème ligne de métro se disqualifie avant le départ en privilégiant un trajet desservant des quartiers à urbaniser ultérieurement (Jean Maga, Fondeyre, Toulouse Lautrec...) et pas les quartiers les plus peuplés. Ses boucles qui resteront longtemps désertes trouveront peu d’automobilistes pour abandonner leur volant.

Voir en ligne : TESO, enquête publique - Quartier Chalets Roquelaine Toulouse

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un-e administratrice/administrateur du site.

Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?
  • Votre email, facultatif (si vous souhaitez pouvoir être contacté-e par l'équipe de Iaata)

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.