Théâtre de Femmes !

Ce vendredi 13, La Chapelle accueille la Cie Les LabOrateur·trices pour "C’est gentil d’être venu·es" suivi de "La chasse est ouverte" par la Cie Sale Gamine

vendredi 13 mars (18h) · Soirée théâtre à La Chapelle !

  • 18h : ouverture des portes
  • 19h : C’est Gentil d’Être Venu.e.s par la Cie Les LabOrateur·trices
  • 20h30 : La Chasse est Ouverte par la Cie Sale Gamine

entrée et repas à prix libre

à partir de 18h : Ouverture des portes pour se retrouver autour d’un verre

19h : C’est Gentil d’Être Venu·es

Suite à une commande du mouvement HF Midi-Pyrénées, Les LabOrateur·trices ont étudié les pourcentages de femmes présentes dans les hautes directions de la culture, au Festival de Cannes, aux Césars, aux Molières, sur les scènes de musiques actuelles… le bilan fut sans appel…

Face à ce constat, que faire ? Manifester leur colère ? Interpeller ? Faire grève ? Rire ? Un peu tout ça à la fois ?

C’est gentil d’être venu∙es est une forme engagée et cruelle, grinçante et drôle, pour continuer à rire et faire rire d’un constat lamentable. Un rire jaune sûrement, un sourire glacé par le malaise, et en même temps, comment réagir autrement ?

par la Compagnie Les LabOrateur·trices

à partir de 19h40 : Temps d’échange autour d’un verre et d’un repas convivial à prix libre

20h30 : La Chasse est Ouverte

« Approchez, approchez… Familles, voisins, connaissances lointaines ou parfaits inconnus, joignez-vous au procès public d’une sorcière d’aujourd’hui. Ce sera à vous de juger du sort de l’accusée…la chasse est ouverte ! »

La Chasse est ouverte, théâtre musical mouvementé pour 1 comédienne et 5 personnages dont une ou plusieurs sorcières... Pendant une heure, nous sommes au cœur d’un tribunal populaire en chanson et en accordéon.

À la fin du procès se sont les spectateurs qui délibèrent afin de juger l’accusée et de statuer sur sa peine. Le public sera amené à suivre ces personnages dans une courte déambulation et à interagir avec eux. Cette femme presque comme les autres, nous attrapera dans ses filets pour nous partager son histoire, nous susurrer des bribes de son intimité, nous chanter ses déboires, ses remue-méninges, nous cracher son rapport aux hommes, nous danser ses rêves, nous raconter ses claques.

Que se cache-t-il derrière les termes COUPABLE et VICTIME ? Comment en vient-on à éprouver de l’empathie pour l’accusée ? Que faire de notre responsabilité collective face à une situation individuelle ?

par la Compagnie Sale Gamine

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un-e administratrice/administrateur du site. Nous rappelons que les compléments d’information n’ont pas vocation à être des lieux de débat. Ne seront publiées que des informations factuelles.

Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?
  • Votre email, facultatif (si vous souhaitez pouvoir être contacté-e par l'équipe de Iaata)

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.