Un devoir de mémoire ?

Aujourd’hui 30 septembre à la fac de Droit de Toulouse. Commémoration pour Chirac piratée. Communiqué à lire ci-dessous

Nous, étudiant.e.s de l’Université de Toulouse 1 (UT1) dénonçons l’héroïsation de la fonction présidentielle ainsi que la place qui lui est accordée, à la fois dans les médias et à l’intérieur de la sphère publique (circulaire du 26 septembre 2019).

Si la mort est politique et a une place au sein des universités alors parlons des 32 669 mort.e.s en Méditerranée (depuis 2014 chiffres de l’OIM), des 111 féminicides depuis le 1er janvier 2019, des victimes de l’usine de Lubrizol à Rouen et de toutes les autres dont on ne parle pas.
C’est pourquoi nous avons tenu à faire une minute de silence en leur hommage, afin de les rendre plus visible mais aussi pour rappeler que la vie d’un ancien président (aux politiques meurtrières) ne mérite pas autant d’attention que celle de tou.te.s les anonymes.

À 15h30 était organisée une minute de silence en hommage à l’ancien président de la république : Jacques Chirac, à l’Université de Toulouse 1. Il était prévu par l’administration de l’Université un aménagement permettant aux étudiant.e.s et personnel.le.s le souhaitant, de se libérer pour assister à cet hommage. Nous sommes monté.e.s sur l’estrade avec la banderole, après l’introduction de la présidente de l’UT1. Très vite des personnes de l’administration et du public se sont jetées sur nous pour arracher la banderole et nous ont physiquement expulsé.e.s de la scène. De notre côté nous n’avons pas parlé pour respecter la minute de silence et nous sommes resté.e.s calmes. Ensuite les agents de « sécurité » (dont le rôle et la raison de leur présence à l’Université nous semble douteux) sont intervenus pour nous raccompagner vigoureusement jusqu’à la sortie, nous courser et menacer d’appeler la police. Nous tenons par ailleurs à rappeler aux personnels enseignants de la faculté de droit que les propos et injures sexistes ("putes, vous respectez rien, connasses !", "salopes !") sont passibles de 12 000€ d’ euros d’amende.

Étudiantes et étudiants, l’université est un lieu politique et doit rester un espace de réflexion ne l’oublions pas !

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un-e administratrice/administrateur du site.

Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?
  • Votre email, facultatif (si vous souhaitez pouvoir être contacté-e par l'équipe de Iaata)

  • 1er octobre

    Merci !!!!!

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.