Un marché juteux sur le dos des précaires chez Ingeus-Tingari : trafic chez les sous-traitants de pôle emploi

Retour sur l’acte VI de la lutte contre le chômage et la précarité où l’agence toulousaine de TINGARI a été occupé. Pourquoi s’opposer aux multinationales qui font leur beurre sur le dos des chômeur.es.

LUNDI 18/03/2019, POUR L’ACTE VI DE LA LUTTE CONTRE LE CHÔMAGE ET LA PRÉCARITÉ, À TOULOUSE, À L’APPEL DU COLLECTIF DE DÉFENSE DES CHÔMEURS ET PRÉCAIRES La Cip-mp ( coordination des intermittent-es et précaires midi-pyr.), des gilets jaunes, dal (droit au logement), sud culture solidaires, act up, cgt chômeurs et précaires, mncp, sud emploi solidaires, snu/fsu et cgt pôle emploi, avons occupe l’agence toulousaine bien cachée du groupe Ingeus France, devenue TINGARI, qui a pris « un nouveau départ en rejoignant le group LIVIA, holding industrielle allemande séduite par le potentiel de la société tingari », surtout multinationale de l’exploitation du chômage, aux ramifications internationales.

lien ici : http://www.livia-group.com/en/corporate-investments/track-record/selected-transactions.html
Pourquoi cette occupation ?
Qui est InGEUS - TINGARI dont la maison mère est LIVIA GROUP en Allemagne qui fait 750 millions de chiffre d’affaire par an ?

Sans expérience en France, Ingeus s’installe à Lille et Rouen après avoir été choisie par l’UNEDIC pour suivre 6000 chômeurs en 2005. La filiale « Ingeus France » se crée donc au moment de la signature du contrat. La société doit avoir quelques connaissances à l’UNEDIC puisqu’aucun appel d’offre n’a eu lieu. Même la cour des comptes le dit : « Elle (l’UNEDIC) n’a procédé à aucune forme de publicité, même restreinte, et elle n’a pas engagé une étude des offres disponibles ». Mais tout s’explique : le tout nouveau directeur d’Ingeus France n’est autre que l’ex-directeur de l’Assedic de Haute-Normandie : Jean-Louis Tauzin. Celui-ci a un parcours très social : Grande distribution (Auchan), direction du marketing au Crédit agricole, direction commerciale d’une société marketing, consultant en management, etc.
info ici : http://labrique.net/index.php/thematiques/politicaille/507-attention-danger-ingeus
Son chiffre d’affaire a progressé de plus de 15% entre 2016 et 2017. Sachant que nos cotisations financent les 2/3 du budget de Pôle emploi et que chaque chômeur "sous-traité" rapporte de 500 euros à 1200 € à TINGARI payés par Pôle emploi, il est facile de comprendre que c’est nous qui finançons la sous-traitance ! Nous avons tout de même appris qu’un conseiller INGEUS suivait 130 personnes en recherche d’emploi !
Ainsi on découvre qu’INGEUS-TINGARI suit 120 000 personnes qui lui rapporte chacune entre 500 € et 1200 € par an, soit un total de 60 millions à 140 millions d’euros !
Voilà le trafic juteux fait sur le dos des chômeurs et des précaires !
Il s’agit ni plus ni moins d’un vol organisé fait sur le dos des chômeur-ses et des précaires.

Cette privatisation du service public de l’emploi que nous ne cessons de dénoncer entraînera aussi de nouvelles suppressions de postes à Pôle emploi (4000 prévue d’ici 2022).
Voilà où passe l’argent de l’Unedic dans tous ces scandales :
- alors que 3.5 milliards sont volés chaque année à notre caisse d’assurance chômage (UNEDIC) pour financer les 2/3 du fonctionnement de Pôle Emploi (ce qui est la cause du déficit et de l’endettement de cette caisse solidaire auprès de banques privées), alors que ce Service Public devrait être financé par l’Etat, et que sans ce financement, cette caisse serait excédentaire (il entre légèrement plus de cotisations que d’allocations qui sortent chaque année)... 

- une partie de ces financements arrose en plus le marché juteux de la privatisation de la recherche d’emploi, comme la multinationale INGEUS-TINGARI, possédé par LIVIA (Allemagne)... bref les actionnaires qui s’empifrent sur notre dos... et la World Company TINGARI florissante sévit déjà dans 13 pays (cf photo de leur tableau Weleda de l’agence de Toulouse, exposée aux demandeurs d’emplois)
- au début, INGEUS sous-traitait les dossiers de demandeurs d’emploi en grande difficulté. Mais suite à un épinglage de la Cour des comptes en 2014, montrant que les résultats des conseillers INGEUS n’étaient pas meilleurs que ceux de Pôle emploi, s’est-on passé de leurs services ? Que nenni !

Pour pouvoir augmenter le nombre de dossiers traités par INGEUS (et donc leurs profits), l’entreprise a demandé à Pôle Emploi d’accompagner dorénavant les demandeurs d’emploi les plus autonomes, et c’est passé !!!
Activ’Emploi ? Activ’Projet, vous connaissez ?

Ce sont les dispositifs de suivi de la recherche d’emploi que gèrent les sous-traitants privés comme INGEUS, l’APEC... 
 Et si le demandeur d’emploi ne vient pas au rdv : c’est la radiation.

La majorité des contrats trouvés sont des contrats courts, avec à la clé des petits posts-it trop mignon de gratification, infantilisants au possible, affichés en récompense dans l’agence comme des bons points de maternelle.
 Ces agences privées sont, comme s’y achemine Pôle Emploi, malgré la bonne volonté certainement sincère de certains agents, des machines à broyer un peu plus les chômeurs.

La responsable de site (Sud-Ouest) s’est déplacée, ce lundi au 1 Place Occitane à TINGARI pour nous rencontrer :

- leur but est de tout faire pour accompagner au mieux les personnes (on peut sortir les violons à ce moment là, des grands moments d’émotion).

- elle a un devoir de réserve qui l’empêche d’exprimer ce qu’elle pense de tout ça et des 60 à 140 millions d’euros faits par TINGARI et sa Holding LIVIA GROUP Allemand sur le dos des précaires !
- elle fera remonter à la hiérarchie et tout ce qu’on peut imaginer de périphrases de langue de bois pour ne par répondre aux questions et dire qu’il n’y a aucun problème
.

Et on a pu savoir quelle heure il était à Sydney et à New York affichée sur le mur, et ça, c’est Start Up Nation !
Plus d’infos sur ces sous-traitants de Pôle-Emplo ici :

- >https://www.humanite.fr/pole-emploi-quand-le-prive-prend-le…
N’hésitez pas à faire circuler vos infos et vos expériences sur ces dispositifs, à apporter des précisons, pour que tout le monde soit au courant de l’utilisation inadmissible de nos cotisations sociales, censées nous être reversées sous forme d’indemnisations-chômage, qui passent des Privé-e-s d’Emploi au Privé tout court...


NE RESTONS PLUS SEUL-E-S FACE A L’INJUSTICE SOCIALE !!! CE QUE NOUS DEFENDONS NOUS LE DEFENDONS POUR TOUTES ET TOUS !

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un-e administratrice/administrateur du site.

Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?
  • Votre email, facultatif (si vous souhaitez pouvoir être contacté-e par l'équipe de Iaata)

  • 1er août

    En outre, ils font un partenariat avec ID FORMATION de LIlle également dont le président est Eric Faidherbe, une soi disant SCOP ...cela laisse réveur ...il y a des rues Faidherbe/lycée a LIlle quel partie politique : bref on dispatch des gens du Nord dans les villes à coloniser aussi / Des Belges plus impliqués par le travail dans le conseil souvent sous traitant de la SCOP...que fait le préfet, ceux qui ne sont pas du sérail sont payés en dessous de la convention collective mais on leur met sous le nez une prime...invérifiable...en outre, économie sur les moyens /logistique défaillante. Pour Ingéus /Tingari par ailleurs les contrats sont de quatre mois et facile de dire alors que la personne qui forme n’est pas formée à la pédagogie et ne doit même pas comprendre les tenant et les aboutissant du process...Bref ils tirent les prix : mais les profils aussi...les moyens . Pour autant donc comme les profils ne sont pas adaptés la technique c’est de recruter les profils d’animateur formateur régulièrement tous les 4 mois...et/ou faire tourner d’un département à l’autre...Ingéus/Tingari est spécialiste. Pour ne pas se faire remarquer ils passent les annonces sur indeed… tous les quatres mois...

  • 4 juillet

    bonjour ,
    je confirme ce que j’ai lu( une machine à broyer les chômeurs pour augmenter leur chiffre d’affaire) aucune écoute , aucun effort,et des rendez vous inutiles avec inscription aux ateliers dont je n’ai pas besoins.
    la conseillère n’a aucune connaissance de mon cv ni de mes capacités personnelles et professionnelles. j’ai pu demander aux personnes présentes aux ateliers, tout le monde est d’accord que c’est inutile, mais jouent le jeux de se présenter et de faire et refaire leurs cv , de postuler à des offres qui les satisfont pas dans le seule but de montrer qu’ils sont obéissants.
    il y’a 20ans , j’ai eu affaire à un organisme de la sorte mais plus sérieux. 3 rendez vous ont suffit pour étudier mon profil et m’orienter.je suis à mon 15eme et j’ai l’impression de voir un contrôleur d’impôt qu’un coach du travail.
    je conseille vivement de donner son point de vue pour stopper cette mascarade.

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.