Sortie de Canons Rompus n°3

Canons rompus, journal contre la guerre
à télécharger sur le site internet https://canonsrompus.wordpress.com/

AU SOMMAIRE

Édito

Raqqa, Mossoul, la libération par les ruines

Fin de l’état d’urgence, vive l’état d’urgence !

Le G5 Sahel : des supplétifs pour une armée d’occupation

La guerre de Corée (1950-1953)

Femmes contre la guerre 1914-1918

Edito

Le nouveau président Macron a passé Noël avec des soldats français au Niger, s’empiffrant de volaille et dégustant « très ému » un gâteau au glaçage bleu-blanc-rouge ; la ministre des Armées Parly a, elle, fêté la Saint-Sylvestre parmi les troupes de Barkhane au Mali (on ignore le menu). Toute l’année, dans la continuation de l’équipe Hollande – Le Drian, ils ont écumé le monde pour vendre des armes, en particulier des avions, aux plus grandes démocraties : Qatar, Égypte, Inde, Arabie Saoudite… La France est ainsi le quatrième vendeur d’armes au monde. Mais si l’on compte Airbus (considéré comme « transeuropéen » par le Stockholm International Peace Research Institute) elle passe sans doute au deuxième rang. Et toute l’économie française s’en porte bien, merci ! Nos braves marchands de canons gaulois n’ont plus qu’une crainte : que les multiples guerres auxquelles l’armée française participe, véritables publicités pour les Rafale et autres canons Caesar, ne s’achèvent. Or, a rassuré la ministre début janvier, si « la victoire sur Daech » est proche en Syrie et en Irak (voir page 2), elle ne mettra pas fin à l’intervention de la France (on trouvera bien quelqu’un à bombarder). Quant au Mali, loin d’annoncer le retrait de la force Barkhane, le gouvernement s’évertue à la compléter, pour ses basses œuvres, d’une force « autochtone », le G5 Sahel, en plus des 10 000 soldats de l’ONU (voir page 9). À l’intérieur, désireux de mettre fin à un état d’exception qui se prolongeait peut-être un peu trop pour être crédible, il a mis fin à l’état d’urgence… en intégrant l’essentiel de son contenu dans la loi (voir page 6). L’état de guerre, à l’extérieur comme à l’intérieur de nos frontières, est donc l’état normal.

Dans ce monde à feu et à sang, on s’apprête à célébrer le centenaire de la fin de la guerre 14-18, en passant sous silence les trouble-fêtes qui, en pleine « union sacrée », osaient défier l’unanimisme grossier de la bourgeoisie poussant devant soi le prolétariat pour qu’il s’entre-déchire. On étudiera dans ce numéro l’apport spécifique des féministes françaises (voir page 14). Et, puisqu’on nous menace encore et toujours de l’apocalypse nucléaire, que déclencherait, au choix, le dictateur fou de la Corée du Nord ou le président démocratiquement élu fou des États-Unis, nous voulons essayer de comprendre d’où vient la situation catastrophique de la Corée : nous vous proposons donc un article sur la guerre de Corée (1950-1953), la première guerre de l’après-Hiroshima (voir page 10).

Bonne lecture !

L’équipe de rédaction rappelle qu’elle a hâte de lire les contributions que vous pouvez envoyer à notre adresse mail : acanonsrompus@riseup.net.

https://canonsrompus.wordpress.com/
acanonsrompus@riseup.net

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un-e administratrice/administrateur du site.

Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?
  • Votre email, facultatif (si vous souhaitez pouvoir être contacté-e par l'équipe de Iaata)

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.