Assemblée de lutte 31 du mardi 24 mai

Compte-rendu de l’Assemblée de lutte 31

Assemblée de lutte 31 : AG du 24 mai 2016.

Les discussions sont allées un peu dans tous les sens. Tous les rendez-vous sont à la fin.

Nous avons d’abord commencé par discuter des différentes diffusions qui ont eu lieu lundi 23 mai.

Teleperformance Blagnac : A cinq, nous avons tracté à Téléperformance. Il n’était pas facile de trouver les salariés, sachant qu’il y a plein de cadres donc on évitait les costards et souvent, on visait juste … Nous avons appris qu’il y a eu d’autres mouvements de grève en parallèle de la lutte autour de la pause-pipi. Mais aussi que les salariées avaient un peu la flemme de parler de ça pendant leur pause parce que ce taf leur prenait déjà bien assez la tête. Une proposition serait d’aller chercher ces gens avant ou après le taf, pas forcément pendant les pauses, aux sorties de métro etc.

A la Gare : Distribution des tracts aux salariées des boîtes de locations de voiture, de Quick, Paul, Monoprix et Tabac Presse. Bonne réception. A la recherche de la sous-traitance « ménage industriel » mais très difficile à capter. Un camarade de la Gare nous indique pouvoir faire passer ces tracts aux travailleurs dans leur salle de pause.

A Bonnefoy : Deux équipes. La première a rencontré pas mal de commerces fermés. A Casino, bon contact, notamment avec une travailleuse qui était bien sur les nerfs. La deuxième équipe, bon contact général et un conseil disant « Bloquer tout, comme ça je peux venir ! ».

Commission Jonction : Nous avons pensé à écrire un tract à l’adresse des lycéens professionnels. Une camarade lycéenne nous indique que certes, la Coordination était remplie de bureaucrates mais que la scission, impulsée par des lycéens NPA n’invite pas à une grande confiance …

Une camarade intervient pour annoncer l’occupation de l’Opéra Capitole.

Dans l’éducation, des travailleurs ont refait une tournée des bahuts. Bonne réception dans les vies scolaires mais sinon, très mou. Une AG aura lieu jeudi à 10h30 à la Bourse du travail.

Point sur les raffineries : 6 sur 8 sont bloquées. Il y a eu un déblocage de Fos, mais la grève a permis de ne pas reprendre le travail. Les huit raffineries sont désormais en grève, même si certaines sont sur un mode un peu plus minoritaire.
La CGT Pétrole cherche à diffuser la grève dans les autres secteurs.

Le Port du Havre, le port de Saint-Nazaire, le port de Marseille sont en pleine agitation. Certains ont voté la reconductible. Ce qui se joue dans le blocage du port, notamment à Marseille, c’est le blocage des terminaux pétroliers, ne permettant plus d’acheminer le pétrole à raffiner. La capacité de production d’une raffinerie dépendant de son approvisionnement, on peut en déduire que si ces terminaux sont bloqués, la raffinerie ne tournera pas.

Une remarque vient ensuite pointée du doigt le rôle de la Dépêche du midi dans son rôle propagandiste visant à faire taire les rumeurs de pénurie. Ils commencent vraiment à en tenir une couche ces gens, non ?
Pour plus d’information, allez voir sur Le Monde (ces médias bourgeois qui font notre travail d’informations ...), « SNCF, EDF, Raffineries : les mobilisations contre le projet de loi travail à venir ».

La question que l’on doit se poser, c’est quel rôle peut-on avoir dans l’organisation de cette pénurie sans raffinerie ? Nous cherchons, nous cherchons …

Bilan à la Gare de Toulouse : les seuls syndiqués chauds sont FO et Sud Rail. La CGT ne veut pas la reconductible. Reste sur son rythme. Pour l’instant, de l’avis d’un camarade, ça va être difficile.

Suivi de la journée de jeudi : Proposition par un groupe pour la radio FMR (89.1) d’un suivi à la radio des blocages et proposer aux automobilistes d’écouter l’émission pendant qu’ils galèrent dans leur voiture. Ils nous invitent à faire vivre cette émission en appelant pendant les blocages et écouter les infos des autres blocages. Numéro : 05 61 580 580
Il y aura des banderoles et des collages aux abords du périph.

La CGT appelle au blocage d’un rond point à Basso Cambo.

L’AG des Minimes appelle à se rassembler jeudi matin à 5h30 sur le parking du Leader Price bvd Silvio Trentin accessible par la ligne B, métro Barrière de Paris.

Un autre rendez-vous est proposé à 6h (pas sûr de l’heure) à Jean Jaurès pour se répartir sur les différents blocages.

Une proposition est faite pour poser une ambiance de grève dans la ville en collant les tracts qui nous restent mais l’opération a échoué, faute de motivation …

Commission action : Peu de monde en commission action et ça saoule pas mal la poignée de participants. Des camarades reviennent sur l’erreur stratégique de la dernière manif, de faire monter la pression direct, ne pas se tenir ensemble en cortège et appuyer la banderole renforcée. Il faut réfléchir à d’autres façons d’être en manif, pour être rejoignables et réussir les objectifs fixés au préalable. Certains demandent une réunion slogan pour avoir une meilleure consistance politique. Mais aucune réunion n’a été posée. Un atelier banderole a eu lieu après l’Assemblée.

Commission Caisse de grève : Un pot commun a été lancé. On continue de faire tourner des caisses dans la manif mais il faut des gens pour les faire tourner … Pour le concert, nous n’avons pas de salle pour le moment. Une idée serait d’aller chercher les gens qui ne feront pas grève pour les faire participer à la solidarité, notamment les profs de fac !
A partir de 2000 euros, on proposera les premiers forfaits de caisse de grève à destination des grèvistes en reconductible. Il a également été acté que le forfait était un forfait fixe, qu’importe les salaires des uns et des autres.

Les AED sont demandeurs mais une caisse existe dans leur collectif. A voir donc. Il faut également trouver des moyens différents d’affirmer une solidarité, notamment les bouffes gratos !

Pour l’action des cheminots demain matin à 5H, il était question d’un tract des usagers du rail en soutien aux cheminots. Mais nous n’avons pas d’autres infos.

Ensuite, nous entamons une discussion sur le rôle des manifs. Un camarade souligne que la manif n’a pas grand-chose d’efficace. Il faut se concentrer sur les blocages. Un autre lui répond qu’une manif, c’est un moyen de faire sortir des gens, beaucoup plus que les blocages extrêmement peu fournis de ces derniers jours. Il faut maintenir de l’agitation et montrer qu’on est déterminés. Si la CGT n’appelle pas aux manifs avant la nationale du 14 juin, il faudra que l’on appelle à nos propres évènements. Il faut qu’on analyse les tactiques de la CGT, ne pas se laisser entraîner les yeux fermés. Nous savons que les intérêts de l’organisation ne sont pas les mêmes que les nôtres. L’objectif du cortège « Assemblée », c’est de poser un discours clair sur notre rapport au mouvement, « et bien au-delà ». Notamment la répression des camarades que la CGT ne soutiendra pas.

Pour pallier le manque de participation à la commission action, une Assemblée exceptionnelle aura lieu Mercredi soir place Belfort à 20h. En même temps que la diff sous-traitance au CHU pour laquelle quelques personnes se sont données rdv.

Une discussion s’engage sur la question de la coordination des assemblées de lutte portée par l’Assemblée de lutte d’Alès. Un camarade propose d’aller prendre des contacts dans d’autres villes. A méditer.

Des camarades proposent une réunion de réflexion sur l’exploitation spécifique des femmes prolétaires. Et pointent du doigt l’absence de cette réflexion. Pour réaliser des tracts à la commission jonction et peut-être une action. Réunion à 15h Mercredi Place Belfort.

Enfin, nous avons conclu sur la nécessité stratégique de bien préparer les prochaines assemblées et les espaces de lutte que l’on va proposer en dehors du calendrier syndical.

IL FAUT QU’ON MAINTIENNE LA PRESSION ! ALORS CAMARADES A VOS MOTIVATIONS

Les RDV de cette semaine :

Diffusion (ramenz vos tracts !) :

Mercredi CAF/Pole Emploi, Jolimont à 11H
Mercredi CHU, Tram Purpan à 19h
Jeudi aux blocages et à la manif

Réunion :

Réunion « Femmes prolétaires » 15h Place Belfort
Assemblée exceptionnelle Manif, Mercredi place Belfort 20H

Actions :

Plusieurs blocages dans la journée du jeudi :
Leader Price Silvio Trentin à 5h30.
Rond Point Basso Cambo à 6h
Jean Jaurès pour dispatch à 6h

Assemblées :

Jeudi soir au Capitole à 19h
Samedi aprem à 16h à la Chapelle 36 rue Daniel Casanova « Pour continuer le combat ! »

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un-e administratrice/administrateur du site.

Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?
  • Votre email, facultatif (si vous souhaitez pouvoir être contacté-e par l'équipe de Iaata)

  • 25 mai 2016

    Salut salut,
    - "la scission, impulsée par des lycéenEs NPA" je corrige parce que la réalité est un peu pire : c’est impulsé par des non-lycéenEs au NPA sous couvert de pousser les lycéenEs a "l’auto-organisation" (parce qu’a la limite, si ce sont des lycéenEs encartéEs bah tant pis ;) )... Le point positif c’est que les ces genTEs là sont peut être un peu mieux que la coord lycéenne haha. (plus tolérantEs, sympa, gentilLEs etc) (et les genTEs de la coord sont pas touTEs des pourriEs mais bon comme dit dans le compte rendu "la Coordination [est] remplie de bureaucrates"). Mais que du coup faut voir un peu comment ça fonctionne et comment ça se met en place avant de crier "Victoire !". Et bon oui j’ai plus beaucoup d’espoir de ce côté là. :P
    Bref bref bref...

    La camarade lycéenne :)

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.