Procès de 1 74 09 99

Fil d’info > Média

Tout ça pour ça ! bref compte rendu du procès de 1 74 09 99 etc.

L’affaire a fait un peu de bruit, une personne était accusée d’être le directeur de publication du site d’information collaboratif iaata.info et risquait 5 ans de prison et 45 000 euros d’amende du fait d’un texte séditieux considéré comme un « appel à la provocation de crime et délit ». Après deux mois d’enquête, 10 heures de garde à vue, 9 semaines d’attente anxieuse d’un procès, l’affaire fait pshitt, le procureur « abdique » tout simplement. Circulez y a rien a voir. Dénouement heureux certes mais des questions demeurent.

breves > Média

Iaata, sans direction : abandon des poursuites contre 107409...

Ce midi, la personne suspectée d’être "directrice de publication" de Iaata.info n’a même pas eu le temps de passer en procès... le procureur a tout simplement abandonné les poursuites... Nous ne saurons donc pas le fin mot de l’histoire, ni pourquoi elle a été arrêté, ni pourquoi elle a passé tant de temps en GAV, ni pourquoi un procès a été intenté...

Analyse et Mémoire > Média

REPRESSION DES MEDIAS LIBRES / TOUCHE D’ESPOIR ET SOUTIEN A IAATA

Le 29 juin 2015, à 14h, au palais de justice de Toulouse, une personne passe en procès.
Identifiée 1 74 09 99 etc, elle a été arrêtée le 6 mai, à 6h30 du matin, a subi 10h de garde-à-vue.
Elle est accusée de « provocation publique à la commission d’un délit ou d’un crime ».
Elle encourt cinq ans d’emprisonnement et 40 000 € d’amende.
Analyse.

Fil d’info > Média

Nous, utilsatrices et utilisateurs de Iaata...

Sur l’interface interne du site Iaata.info, nous, utilisatrices et utilisateurs de Iaata, proposons à tous les contributeurs et toutes les contributrices de ce site de venir débattre et discuter un texte que nous voulons enrichir collectivement. Ce texte explique pourquoi nous sommes solidaires de la personne inculpée, qualifiée de "directrice de publication" de Iaata, et pourquoi nous continuerons à faire vivre cet espace.

Fil d’info > Média

1 74 09 99 192.168.0.1 en procès pour lire et soutenir la presse libre

Je suis 1 74 09 99 192.168.0.1. Je risque 5 ans de prison et 40 000 euros d’amende parce que je suis lecteur et solidaire de la presse libre…
Je suis 1 74 09 99 192.168.0.1.Parce que ce sont des traces numériques que le grand filet de la surveillance a relevées, des traces d’appareils électroniques.
Je suis 1 74 09 99 192.168.0.1.Parce que je suis un parmi d’autre, des femmes et des hommes, qui ont plus à craindre qu’à espérer de l’action de l’Etat.

Fil d’info > Média

Arrête ton char, lis et écoute les médias libres

Le 29 juin 2015, à 14h, au palais de justice de Toulouse, une personne passe en procès.
Identifiée 1 74 09 99 etc, elle a été arrêtée le 6 mai, à 6h30 du matin, a subi 10h de garde-à-vue. Elle est accusée de « provocation publique à la commission d’un délit ou d’un crime ». Elle encourt cinq ans d’emprisonnement et 40 000 € d’amende.

Fil d’info > Média

Censure et répression à Toulouse, Iaata.info sur le grill

Comme beaucoup nous avons appris par la presse que le site d’information que nous animons est poursuivi en justice.
Nous avons fouillé notre boîte aux lettres électronique et n’avons pourtant rien trouvé. Il aura fallu demander autour de nous pour apprendre qu’il s’agissait d’une personne militante à Toulouse, devenue, par la magie de l’enquête policière, notre « directeur de publication ». Faisons le point.

Information > Média

Face à la répression, l’information est une arme : soutien à IAATA.info

Soupçonné d’être responsable de la publication d’un article sur IAATA.info, site collaboratif et anti-autoritaire toulousain, une personne est poursuivie par la justice. Parce qu’informer face à la répression policière est légitime et nécessaire, communiqué de soutien dénonçant la criminalisation et l’intimidation des médias libres.

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.