Fil d’info

Notre solidarité n’est pas confinée !

Ce n’est pas nouveau, en cas de crise, ce sont les plus précaires qui trinquent.

Depuis le confinement, les personnes mal logées, souvent avec peu ou pas de ressource, sont encore plus isolées de la solidarité et de l’entraide pour vivre dignement. Certain·es qui avaient des petits boulots les ont perdus. Il est désormais difficile d’accéder aux colis alimentaires, de faire la manche ou de faire de la récupération de nourriture. En soutenant les habitant-es des squats, ils-elles seront moins isolé-es et leurs conditions de vie (alimentaire et sanitaire) pourront être améliorées.

Nous appelons donc à une solidarité de quartier, puisque le début du confinement nous a prouvé qu’elle existait.

Fil d’info

Ni État, ni Corona

La pandémie en cours lance un défi aux maigres marges d’autonomie dont nous disposons encore. La situation actuelle nous pose énormément de questions. Alors que l’on ne sait rien (ou si peu) du danger et des moyens de s’en défendre, comment se prémunir, prendre soin de ses proches, ne pas rester isolé·es et ne pas non plus laisser la question sociale entre parenthèses ? Comment aussi ne pas laisser les coudées franches à l’État pour imposer son ordre et expérimenter l’état d’exception ?

On pense ici qu’éviter de propager l’épidémie est une base nécessaire mais qu’elle n’est pas suffisante pour enrayer une catastrophe dont les conséquences ne sont pas seulement sanitaires mais également sécuritaires, économiques, politiques et sociales. Tentative de suivi de celles-ci, sur Toulouse et la région, avec recueil des ressources pour penser et agir là où on est, dans la mesure de ses moyens, sans mytho et sans parano. Tout en gardant en tête que la seule « guerre » en cours en France reste la guerre sociale.

Mise à jour :

Analyse et Mémoire

« Je suis irresponsable ! » : lettre aux bon·ne·s citoyen·ne·s si soudainement altruistes

J’ai écrit cet article comme un geste d’autodéfense intellectuelle. Je voulais réagir à l’air ambiant présent sur les plateaux télé, sur les conversations Facebook et même dans les bavardages entre ami.e.s. Une petite musique s’est doucement installée dans ma tête, me convaincant de mon propre héroïsme à rester cloîtré chez moi comme si le virus allait se répandre au moindre pas que je poserais à l’extérieur. Je trouve qu’il y a un fond de doctrine néolibérale qui doucement se répand et qui vient nous persuader de notre responsabilité individuelle dans la crise.

Fil d’info Répression - prisons

[Ariège] La gazette déconfinée #02

Cette gazette ariégeoise à été lancée avec l’annonce du confinement. L’idée est de partager nos vécus, nos coups de flippe, nos tournages en rond, des textes qui nous ont parlé… La gazette des confinées est composée d’un panel de point de vue nécessairement contradictoire, comme ce qui se passe dans nos têtes.
Numéro 2, dixième jour de confinement

Information Santé - soins

Nos vies, pas leurs profits : Non à la reprise du travail à Airbus !

Camarades, travailleur·euses des FAL* toulousaines, Airbusiens, travailleur·euses des « partenaires » sous-traitants, intérimaires, stagiaires, les effets d’annonces de l’avionneur européen AIRBUS, incitant les compagnon·nes à reprendre le travail dès cette semaine, en invoquant des mesures de protection renforcées contre le coronavirus, ne doivent pas détourner les esprits de la réalité : s’ils veulent la reprise du travail c’est pour que reprennent au plus vite leurs profits ! Vos vies, votre santé et celle de ceux qui vous entourent, valent plus que leur course effrénée et irresponsable au toujours plus.

Ailleurs Logement - squats

Appel à la grève des loyers

La proposition d’une grève des loyers se propage depuis quelques jours, parallèlement au coronavirus, en réaction à la crise politique, économique et surtout sociale qu’il provoque, qui vient s’ajouter à ladite « crise sanitaire » qui dure depuis quelques temps.

Ailleurs Anti-capitalisme

L’abject « Monologue du Virus »

Texte paru sur Paris lutte info. « Le monologue du virus », publié sur lundimatin a déjà beaucoup circulé. Ce texte nous invite à accueillir le coronavirus comme le Messie venant nous sortir de notre servitude volontaire et de notre apathie quotidienne. Mais dans ce monologue abject, il est oublié (ou dénié) que tout le monde n’a pas le luxe de se demander s’il faut concevoir le temps de la pandémie comme des vacances ou bien comme l’occasion de cultiver son jardin et l’art de se saluer.

Analyse et Mémoire

Tous les articles "Analyse et Mémoire"

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.